Déclaration des mouvements sociaux au FSE de Malmö

2009 : Pour changer l’Europe

24 septembre 2008


Au niveau européen, nous sommes confrontés à un front libéral et anti-social dans tous les domaines : crise économique et financière, hausse des prix, rapprochement d’une crise alimentaire, privatisation et démantèlement des services publics, mouvements contre la réforme du travail, décisions de la Cour européenne de justice, démantèlement de la Politique agricole commune (PAC), renforcement de l’Europe forteresse contre les migrants, affaiblissements des droits civils et démocratiques, répression croissante, accords de coopération économique, intervention militaire dans les conflits externes, bases militaires… le tout dans un monde où les inégalités, la pauvreté et la guerre globale et permanente augmentent de jour en jour.
Dans ce contexte de crise globale, nous voulons réaffirmer que des alternatives pour la justice globale, la paix, la démocratie et l’environnement existent.

Nous les mouvements sociaux réunis à Malmö, nous sommes engagés sur un agenda commun pour mener la bataille pour une « autre Europe », une Europe basée sur les droits des peuples.

1) Sur la question sociale

Nous lançons immédiatement une campagne européenne commune contre les politiques en matières sociale et d’emploi de l’Union Européenne, en premier lieu pour montrer notre opposition tout particulièrement à la directive européenne sur le temps de travail et à la décision de l’Union sur le travail des migrants. Composée de plusieurs étapes (ex. le 6 décembre à Paris), cette campagne a pour objectif une mobilisation massive au niveau européen dès que possible. La deuxième étape sera une conférence/contre-sommet d’envergure et à visée stratégique de tous les mouvements sociaux, à Bruxelles en mars.

2) Contre l’OTAN OTAN
Organisation du traité de l’Atlantique Nord
Elle assure aux Européens la protection militaire des États-Unis en cas d’agression, mais elle offre surtout aux États-Unis la suprématie sur le bloc occidental. Les pays d’Europe occidentale ont accepté d’intégrer leurs forces armées à un système de défense placé sous commandement américain, reconnaissant de ce fait la prépondérance des États-Unis. Fondée en 1949 à Washington et passée au second plan depuis la fin de la guerre froide, l’OTAN comprenait 19 membres en 2002 : la Belgique, le Canada, le Danemark, les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne, l’Islande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal, auxquels se sont ajoutés la Grèce et la Turquie en 1952, la République fédérale d’Allemagne en 1955 (remplacée par l’Allemagne unifiée en 1990), l’Espagne en 1982, la Hongrie, la Pologne et la République tchèque en 1999.
et la guerre

Nous appelons à une large manifestation, le 4 avril à Khiel (Strasbourg), centre des festivités du 60e anniversaire de la mise en place de l’OTAN pour dire « stop à l’OTAN » et dissoudre ce terrifiant instrument de guerre. Nous appelons également à manifester le même jour dans toute l’Europe. Nous proposons que le Forum Social Mondial de Belém déclare le 4 avril comme journée internationale de mobilisation contre l’OTAN.

3) Contre la crise climatique

Nous appelons à une journée globale d’actions Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
le 6 décembre pendant le sommet de Postdam, à Postdam même et dans le reste du monde. Nous appelons à une manifestation internationale massive l’année prochaine lors de la rencontre de Copenhague en décembre 2009.

4) Contre le G8 G8 Ce groupe correspond au G7 plus la Fédération de Russie qui, présente officieusement depuis 1995, y siège à part entière depuis juin 2002.

En juillet 2009, les mouvements sociaux de Sardaigne comme d’Italie invitent tous les mouvements à se rendre en Sardaigne où le G8 se tiendra sur l’île de La Maddalena pour protester contre le G8 et ses politiques et pour présenter nos alternatives pour la justice globale, la paix, la démocratie et l’environnement.

A noter également de nombreuses initiatives provenant de différents réseaux, assemblées et collectifs.



cadtm.org