À Tunis, la convergence des mouvements sociaux pour un monde meilleur

Communiqué de presse

22 mars 2015 par CADTM International


FSM 2013

Le Forum Social Mondial (FSM) se tient cette année à Tunis, en Tunisie, du 24 au 28 mars. Le CADTM, partie prenante du processus depuis ses débuts, y est présent avec une délégation de plus de quarante militant-e-s venant de 19 pays et de 4 continents. Des membres du réseau de Belgique, de France, de Suisse, d’Espagne, de RDC, du Bénin, du Cameroun, de Côte d’Ivoire, du Togo, du Niger, du Mali, du Sénégal, de Tunisie, du Burkina Faso, de République du Congo, du Maroc, d’Haïti, d’Argentine, d’Inde et du Pakistan prennent part au FSM. Cette forte mobilisation est la meilleure réponse aux intégristes de tous bords et c’est notre message de soutien au peuple tunisien dans ce contexte difficile.

Cette participation du réseau CADTM s’inscrit dans le cadre de notre plan d’actions Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
en vue d’élaborer des alternatives radicales visant l’émergence d’un monde basé sur la souveraineté, la solidarité et la coopération entre les peuples, le respect de la nature, l’égalité, la justice sociale et la paix.

À cet effet, le CADTM organise ou co-organise une douzaine d’ateliers sur différents thèmes. Il participe également à plusieurs « assemblées de convergence ». Ces ateliers portent sur la problématique de la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
et les mobilisations populaires actuelles pour lancer des audits de cette dette notamment en Grèce, le libre-échange et ses effets au Nord (TAFTA) comme au Sud (APE, ALECA, etc…), l’extractivisme Extractivisme Modèle de développement basé sur l’exploitation des ressources naturelles, humaines et financières, guidé par la croyance en une nécessaire croissance économique. et la crise alimentaire, les nouvelles politiques des Institutions financières internationales (IFI) au Maghreb après le printemps des peuples de 2011 et sur la justice fiscale. Les militants du CADTM animeront également des ateliers sur les luttes des femmes contre les diktats des microcrédits et la nécessité de la désobéissance face aux créanciers.

Lors de ce FSM, le CADTM participe activement à la construction et au renforcement des mouvements sociaux de par le monde. Le réseau contribuera durant les jours du Forum et lors de l’Assemblée des mouvements sociaux dans une perspective internationaliste, à la construction d’un large mouvement populaire, conscient, critique et mobilisé qui lutte pour « d’autres mondes possibles ».

Tunis, le 23 mars 2015

Voir l’ensemble de notre programme.

Contact :
Claude Quémar 00216 55 102 592
Claude.quemar[at]cadtm.org
Fathi Chamkhi 00216 55 522 378
fatcham[at]yahoo.fr


Voir en ligne : https://fsm2015.org/

cadtm.org

Traduction(s)