A la mémoire de Philippe Tombal (1957-2009)

28 septembre 2009 par Eric Toussaint


Le lundi 21 septembre 2009, Philippe Tombal est décédé à l’âge de 52 ans
alors qu’il travaillait comme d’habitude dans les locaux de
l’association « Bawetic », à Liège, dans le quartier populaire de Pierreuse.

Cofondateur du portail Internet « domaine public »[1], Philippe
Tombal consacrait beaucoup de sa créativité et de son énergie à
combattre la domination des transnationales privées dans le domaine de
l’Internet. L’association qu’il a contribué à fonder, « Bawetic[2] », diffuse et installe des logiciels libres, forme les
utilisateurs. Elle a gagné de plus en plus de sympathie et, espérons-le,
elle continuera son activité malgré la disparition de Philippe.

Domaine public, biens publics, logiciels libres, biens communs,
patrimoine de l’humanité, services publics... sont des mots clé qui
ramènent aux convictions et aux actions Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
de Philippe Tombal.

Mais, bien sûr, sa vie ne se résume pas à cela car il participait à de
nombreux combats reliés par ailleurs au patrimoine commun.

Je l’ai connu en 1993-1994 alors qu’il se consacrait à plein temps à la
Coordination des comités de solidarité avec le Guatemala.

Nous avons milité ensemble à « Gauches unies », cette trop éphémère
organisation de gauche radicale créée en 1994 dans la foulée des grandes
luttes syndicales de 1993. C’était le moment où naissait, avec le
mouvement de solidarité à l’égard de l’insurrection zapatiste du 1^e
janvier 1994, au Chipas (Mexique), ce qu’on appellerait plus tard le
mouvement altermondialiste. Philippe Tombal a donné beaucoup de lui-même
à « Gauches Unies » qui regroupait le POS (Parti ouvrier socialiste,
devenu la LCR — Ligue communiste révolutionnaire), le Parti communiste,
de nombreux syndicalistes, notamment des grandes usines métallurgiques
et sidérurgiques (FN, Cockerill - devenu Arcelor-Mital, Caterpillar,
Volkswagen, CMI...), des personnalités comme Pierre Galand, Lise Thiry,
Isabelle Stengers, François Houtart.

Quand l’expérience de « Gauches Unies » s’est terminée — ce que nous
déplorons toujours —, Philippe Tombal a intensifié son action politique
au sein du POS (aujourd’hui la LCR) dont il a été un militant très actif Actif
Actifs
En général, le terme « actif » fait référence à un bien qui possède une valeur réalisable, ou qui peut générer des revenus. Dans le cas contraire, on parle de « passif », c’est-à-dire la partie du bilan composé des ressources dont dispose une entreprise (les capitaux propres apportés par les associés, les provisions pour risques et charges ainsi que les dettes).

jusque en 2001-2002 et dont il est resté membre de soutien.

Philippe Tombal a également été un pilier du CADTM (Comité pour
l’Annulation de la Dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque africaine de développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds européen de développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
du Tiers Monde). Il a créé le premier site
Internet de l’association fin des années 1990 et, à l’époque, il
réalisait régulièrement les maquettes de ses publications (je me
souviens d’une nuit entière, au premier étage du 29, rue Plantin à
Bruxelles, que nous avons consacrée ensemble à la maquette d’une
brochure sur la dette et la question de l’éducation au Sénégal : c’était
en 1995, je crois). Pendant cette période, Philippe participait
assidûment aux formations des membres du CADTM et s’investissait dans la
coordination des activités. Il traduisait aussi des articles pour la
revue du CADTM « Les Autres Voix de la Planète ».

Sa lutte pour promouvoir le bien commun de l’humanité l’amenait à
participer constamment à des actions internationalistes. C’est ainsi que
nous sommes partis au Mexique en juillet 1996 avec Marie-Paule
Cartuyvels et Denise Comanne, pour vivre la Première rencontre
« Intergalactique » convoquée dans la forêt Lacandona par l’Armée
zapatiste de Libération nationale (EZLN). Nous étions plusieurs milliers
de délégué(e)s venu(e)s des quatre coins de la planète pour lutter
contre le « néolibéralisme en défense de l’humanité » (thème principal
de cette rencontre historique). Nous étions accueillis par les Indiens
mayas militants de l’EZLN qui avaient construit au milieu de la forêt
dans leur territoire libéré, un vaste camp avec les matériaux de
l’endroit, c’est-à-dire, le bois de la forêt. Un vaste camp où donc tout
ou presque était biodégradable et où le partage était la règle. Nous
dormions dans des hamacs et nous refaisions le monde dans une véritable
Babel où les langues différentes, loin de constituer un obstacle,
rendaient encore plus riche cette rencontre.

Phlippe Tombal, c’était aussi un gourmet, un cuisiner, un musicologue
... Il avait un magnifique sens de l’humour, au deuxième, troisième ( ?)
degré ... Une façon de vivre : comme tous les bosseurs, il adorait
faire « l’Eloge de la paresse ».

Il était d’une grande modestie et d’une grande discrétion. Il aimait
écrire des textes qui détournaient le sens de refrains et de chansons
bien connues. Il a composé une série de chansons que l’on peut découvrir
sur http://www.autresmondes.be/wp-content/pageflip_chansonnier.html

Depuis la fin des années 1990, il partageait sa vie, son action, ses
rêves avec Muriel Gilbert, sa compagne.

Philippe qui était astrophysicien de formation et qui avait gardé un
énorme intérêt pour cette science, a rejoint le cosmos le 21 septembre
2009. Il est parti trop vite comme une étoile filante.

Ses amis, amies et camarades, venus nombreux, lui ont rendu un vibrant
hommage lors de la cérémonie d’adieu au crématoire de Robermont à Liège
le 25 septembre 2009.

Philippe nous manque et nous manquera terriblement.

Eric Toussaint

Président du CADTM Belgique


[1]
http://www.domainepublic.net/Deces-de-Philippe-Tombal.html Domaine
public héberge notamment le site du CADTM www.cadtm.org

[2] http://www.bawetic.be/index.php Par ailleurs, Philippe
avait également une page internet
http://users.teledisnet.be/web/pto05044/accueil.html




Eric Toussaint

docteur en sciences politiques des universités de Liège et de Paris VIII, porte-parole du CADTM international et membre du Conseil scientifique d’ATTAC France.
Il est l’auteur des livres, Capitulation entre adultes : Grèce 2015, une alternative était possible, Syllepse, 2020, Le Système Dette. Histoire des dettes souveraines et de leur répudiation, Les liens qui libèrent, 2017 ; Bancocratie, ADEN, Bruxelles, 2014 ; Procès d’un homme exemplaire, Éditions Al Dante, Marseille, 2013 ; Un coup d’œil dans le rétroviseur. L’idéologie néolibérale des origines jusqu’à aujourd’hui, Le Cerisier, Mons, 2010. Il est coauteur avec Damien Millet des livres AAA, Audit, Annulation, Autre politique, Le Seuil, Paris, 2012 ; La dette ou la vie, Aden/CADTM, Bruxelles, 2011. Ce dernier livre a reçu le Prix du livre politique octroyé par la Foire du livre politique de Liège.
Il a coordonné les travaux de la Commission pour la Vérité sur la dette publique de la Grèce créée le 4 avril 2015 par la présidente du Parlement grec. Cette commission a fonctionné sous les auspices du parlement entre avril et octobre 2015.

Autres articles en français de Eric Toussaint (935)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 930