ATTAC CADTM Maroc soutient le journaliste et militant Omar Radi et condamne la campagne de harcèlement à son encontre

Communiqué de presse

6 juillet par ATTAC/CADTM Maroc


L’appareil répressif du makhzen continue de profiter du climat exceptionnel créé par la pandémie du Covid-19 pour accélérer la cadence de sa répression. Les premières victimes de ce contexte sont les citoyen-e-s des régions marginalisées et des quartiers paupérisés qui subissent une double oppression, sous le prétexte de faire respecter l’état d’urgence sanitaire. La vague d’arrestations contre des activistes sur les réseaux sociaux et des journalistes confirme une nouvelle fois que ce gouvernement est au service des dominants. Cette campagne s’apparente à des représailles contre toutes les voix dissidentes. Ces mêmes voix continuent de dénoncer des politiques injustes, à l’origine de la crise sociale que traverse le pays, que le Covid-19 ne fait qu’approfondir.

C’est dans ce climat répressif qu’intervient, une violente campagne que subit le journaliste et militant Omar Radi, à travers des médias au service de certains milieux, depuis plus de deux semaines . A cela s’ajoute sa convocation la semaine passée par le Parquet de Casablanca suite à des allégations triviales déjà relayées par la « presse jaune ».

Cette campagne contre notre camarade Omar Radi confirme « le grand danger » que représente un travail médiatique indépendant sur les questions d’accaparement des terres et de la défense des mouvements sociaux du Rif et de Jerada. O. Radi ayant suivi et couvert les trajectoires et les développements de ces mouvements.

ATTAC CADTM Maroc subit à son tour une campagne diffamatoire. Notre association paie le prix de son engagement depuis deux décennies aux côtés de toutes les opprimé-e-s dans notre pays. Ainsi l’association continue de subir des allégations désuètes, comme « être service d’un agenda étranger ».

Nous confirmons une fois de plus que ces attaques cherchent à nous bâillonner pour poursuivre notre action en faveur de l’éducation populaire et la dénonciation des politiques économiques qui servent les intérêts des 1 % les plus riches. Des politiques qui détruisent notre environnement et appauvrissent la majorité de notre population, tout en renforçant notre dépendance à l’égard des anciens et nouveaux colonisateurs.

ATTAC CADTM Maroc condamne fermement le harcèlement et les abus subis par Omar Radi, et nous appelons toutes les organisations démocratiques qui défendent les libertés au Maroc et au niveau internationale à intensifier leurs efforts et à unir la lutte contre l’offensive généralisée contre la liberté d’expression et les droits du Peuple marocain.

Le Secrétariat national
ATTAC CADTM MAROC
Rabat, le 1er juillet 2020




ATTAC/CADTM Maroc

membre du réseau CADTM, l’Association pour la Taxation des Transactions en Aide aux Citoyens au Maroc (ATTAC Maroc) a été créée en 2000. ATTAC Maroc est membre du réseau international du Comité pour l’annulation de la dette du tiers monde (CADTM) depuis 2006 (devenu Comité pour l’abolition des dettes illégitimes depuis juin 2016). Nous comptons 11 groupes locaux au Maroc. ATTAC veut être un réseau aidant à l’appropriation par les acteurs engagés dans l’activité sociale, associative, syndicale et plus largement militante des enjeux de la mondialisation sur les problématiques de résistance sociale et citoyenne.
www.attacmaroc.org
http://arabic.cadtm.org/

Adresse : n°140, rue Cadi Bribri Akkari 10000. Rabat. Maroc
Email : attac.cadtm.maroc chez gmail.com
Site Web attacmaroc.org Tel 00 212 6 61 17 30 39

Autres articles en français de ATTAC/CADTM Maroc (113)