Banque des Règlements Internationaux - BRI

La Banque des Règlements Internationaux (BRI, ou Bank of International Settlements - BIS en anglais) a été fondée en 1930 pour gérer les réparations allemandes après la Première Guerre mondiale. Etablie à Bâle, en société anonyme, elle gère une partie des réserves en devises des banques centrales. Son capital de 1,5 milliard de francs-or est divisé en 600 000 actions Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
dont la plupart sont souscrites par les banques centrales européennes. Les autres peuvent être détenues par des agents privés qui perçoivent un dividende mais n’ont pas de droit de vote.

Les gouverneurs des banques centrales affiliées, principalement du groupe des 10, s’y rencontrent régulièrement pour faciliter l’échange d’informations et une coopération étroite entre elles. Les banques fédérales de New York, du Canada et du Japon y envoient régulièrement des observateurs.

Cette banque joue un rôle important dans la collecte des statistiques relatives aux opérations bancaires internationales qu’elle publie dans un rapport trimestriel depuis le début des années 80. La BRI est chargée de gérer les risques financiers liés à la libéralisation des marchés financiers Marchés financiers
Marché financier
Marché des capitaux à long terme. Il comprend un marché primaire, celui des émissions et un marché secondaire, celui de la revente. À côté des marchés réglementés, on trouve les marchés de gré à gré qui ne sont pas tenus de satisfaire à des conditions minimales.
. Elle est aussi elle-même une banque qui fait des opérations : elle reçoit, principalement des banques centrales, des dépôts en or et en devises et elle place ces devises sur les marchés ; elle accorde aussi des crédits à certaines banques centrales.