Belgique : Nous avons soif de culture !

22 février par Faire Front


Nous ne sommes pas des artistes, ni des travailleurs du monde de la culture. Mais nous avons soif de culture ! Notre travail, nos projets, notre vie démocratique ne peuvent pas se passer plus longtemps de lieux de culture, d’échanges, de créations et de partage.

Les artistes paient un très lourd tribut depuis le début de la crise. Depuis près d’un an, la précarité les touche de plein fouet. Les frigos se vident et, dans le même temps, un vide de sens s’installe dans nos démocraties.

Il est parfaitement illégitime et scandaleux que les espaces culturels restent fermés pendant que les foules continuent de se rassembler dans les supermarchés et les centres commerciaux.

Les travailleur·se·s de la culture, des lieux culturels et des fédérations artistiques ne se résignent pas. Via le rassemblement Still Standing, ils lancent un appel à agir, un appel à « faire culture » partout en Belgique ce samedi 20 février : « De là où nous sommes, chacun.e avec nos moyens et nos spécificités, nous ferons culture en campagne, en ville, dans la circulation, dans les transports en commun. Nous ferons culture dans les files d’attente, les lieux de consommation, les musées ou les lieux de culte. Sur les ondes, les trottoirs, les vitrines, les murs ou les façades. Dans les rues, ou sur nos balcons. ». Infos sur : www.stillstandingforculture.be

Ces acteurs et actrices sont responsables : ils et elles agissent en respectant les gestes barrières. Ils sont aussi solidaires : ils n’agissent pas seulement pour leur petite chapelle. Ils agissent « solidairement avec toutes les personnes et tous les secteurs frappés par l’épidémie ou par sa gestion, en revendiquant une approche de l’épidémie qui se soucie des risques sociaux, psychosociaux et économiques, des droits et des libertés, en célébrant la journée mondiale de la justice sociale, et en rappelant que ce sont les plus faibles qui pâtiront le plus de la crise. »

C’est pourquoi Faire Front invite toutes les organisations, les collectifs et les citoyen.ne.s à soutenir et à participer aux actions du 20 février.

La culture est essentielle pour les mouvements sociaux

Même si elle a beaucoup d’autres rôles, la culture constitue un outil fondamental pour transformer la société vers un mieux. Elle participe à une meilleure compréhension du monde. Elle nous pousse à plus de solidarité et de tolérance à l’égard de « l’autre ». Par sa capacité à déconstruire avec force les représentations dominantes, elle démultiplie la puissance de l’éducation populaire, et mobilise pour les luttes sociales.

En privant les artistes de leur art et de leur public, nos représentants amputent les mouvements sociaux d’une partie importante de leur force. Qu’il soit ouvrier, féministe, antiraciste ou environnementaliste, aucun mouvement ne s’est construit en dehors de la culture. Nous avons besoin des théâtres pour articuler une pensée critique, pour concrétiser de nouveaux droits, pour faire vivre la démocratie.

C’est pourquoi, en soutien et en prolongement de l’action Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
du 20 février, Faire Front organise un rassemblement ce lundi 22 février à Bruxelles (de 9H30 à 10H30), devant le cabinet de la Ministre de la Culture, Bénédicte Linard. Dans un monde sans Covid, nous aurions appelé les citoyen.ne.s à nous rejoindre et nous aurions montré que nous sommes des milliers à avoir soif de culture. Mais dans ce monde encore confiné, afin de respecter l’ensemble des règles établies, nous serons 100 représentant.e.s de la diversité de la coalition de Faire Front, pour affirmer clairement que nous, actrices et acteurs sociaux, écologistes, féministes, syndicalistes, ONG, collectifs, « nous avons soif de culture ! ».

Vive la culture, vive la justice sociale !

* Faire Front est un espace de convergence des mouvements sociaux qui est né au début du premier confinement. Il réunit plus de 100 organisations, associations ou collectifs qui revendiquent, ensemble, une rupture sociale et écologique ! (www.fairefront.be) ( lire le texte fondateur : http://www.fairefront.be/texte-fondateur/ )

Contact : contact chez fairefront.be ( 0478 / 29 59 50 ou 0494 /47 28 03 )




Faire Front

est un espace de convergence des mouvements sociaux qui est né au début du premier confinement. Il réunit plus de 100 organisations, associations ou collectifs, dont le CADTM Belgique, qui revendiquent, ensemble, une rupture sociale et écologique ! (lire le texte fondateur : http://www.fairefront.be/texte-fondateur/ )