De la responsabilité du gouvernement Lula

Brésil : l’actualité de l’audit de la dette

septembre 2003 par Eric Toussaint


Lors de la précédente crise de la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
, celle des années 1930, le Brésil comme treize autres pays latino-américains, suspendit pendant plusieurs années l’essentiel des paiements (la suspension fut totale en 1931, partielle entre 1932 et 1936 et totale entre 1937 et 1940). Bien lui en prit car lorsqu’il négocia un règlement du litige avec le cartel des créanciers étrangers, le Brésil obtint une réduction d’environ la moitié du stock de la dette Stock de la dette Montant total des dettes. (l’accord intervint en 1943).

La dette qui s’élevait à 1.294 millions de dollars en 1930 a été ramenée à 698 millions en 1945 et à 597 millions en 1948. En 1930, le service de la dette Service de la dette Somme des intérêts et de l’amortissement du capital emprunté. représentait 30% des exportations, en 1945, il ne représentait « plus que » 7%. A l’époque, pour appuyer leur décision unilatérale de suspension de paiement, les autorités brésiliennes ont eu recours à l’audit. En 1931, un décret décidait de mettre sur la table tous les contrats concernant tous les emprunts publics externes. Un autre en 1932 imposait l’analyse détaillée de tous ces contrats. L’audit a permis de conclure à l’existence de très nombreuses irrégularités dans l’établissement des contrats.

Dans sa synthèse de l’audit, Arthur de Souza Costa, ministre des Finances de l’époque, affirmait en 1935 : « L’histoire de nos emprunts compte des opérations en nombre exagéré, onéreuses, ruineuses même, réalisées sans qu’elles aient pour but de favoriser le développement de notre pays » (cité par Reinaldo Gonçalves, in Fattorelli, 2003, p. 115)

Pour lire la suite, téléchargez le texte en PDF ...



Eric Toussaint

docteur en sciences politiques des universités de Liège et de Paris VIII, porte-parole du CADTM international et membre du Conseil scientifique d’ATTAC France.
Il est l’auteur des livres Le Système Dette. Histoire des dettes souveraines et de leur répudiation,Les liens qui libèrent, 2017 ; Bancocratie, ADEN, Bruxelles, 2014 ; Procès d’un homme exemplaire, Éditions Al Dante, Marseille, 2013 ; Un coup d’œil dans le rétroviseur. L’idéologie néolibérale des origines jusqu’à aujourd’hui, Le Cerisier, Mons, 2010. Il est coauteur avec Damien Millet des livres AAA, Audit, Annulation, Autre politique, Le Seuil, Paris, 2012 ; La dette ou la vie, Aden/CADTM, Bruxelles, 2011. Ce dernier livre a reçu le Prix du livre politique octroyé par la Foire du livre politique de Liège.
Il a coordonné les travaux de la Commission pour la Vérité sur la dette publique de la Grèce créée le 4 avril 2015 par la présidente du Parlement grec. Cette commission a fonctionné sous les auspices du parlement entre avril et octobre 2015. Suite à sa dissolution annoncée le 12 novembre 2015 par le nouveau président du parlement grec, l’ex-Commission poursuit ses travaux et s’est dotée d’un statut légal d’association sans but lucratif.