Bulletin électronique

5 octobre


CADTM - Bulletin fr Français
cadtm.org
5 octobre 2018
ÉDITO

Après de nombreuses années de contacts tissés avec différents mouvements sociaux du Mexique, une réunion de lancement du CADTM au Mexique s'est tenue ce 1er octobre 2018. Les travaux du collectif porteront sur les dettes privées illégitimes mais aussi sur la dette publique. En effet, le président AMLO (Andrés Manuel López Obrado), élu en juillet 2018, prendra ses fonctions au début décembre 2018 et il sera confronté au chantage des créanciers nationaux et internationaux qui essayeront de l’empêcher de réaliser ses promesses électorales en matière d’augmentation des dépenses sociales.

De l'autre côté de l'Amérique latine, l'Argentine vit une grave crise sociale et économique. Alors qu'une grande partie de la population se mobilise et crie « Non au FMI », « Non à l’ajustement », le président Macri fraternise avec le FMI et ses dirigeants à New York et a demandé une augmentation des prêts de l'institution alors que ses recettes n'ont fait que répandre la pauvreté depuis des décennies.

Au Maroc, le gouvernement, également ami des institutions de Washington (Banque mondiale et FMI), continue d'imposer à sa population une austérité drastique et la répression des libertés publiques. L’association ATTAC/CADTM Maroc réitère sa revendication pour l’abolition des dettes publiques comme l’une des conditions nécessaires pour un véritable développement économique, social et humain. Leur étude, complète et synthétique, illustre comment « la dette publique ne se réduit pas seulement à des prêts qu’il faut rembourser, elle est un système d’asservissement et d’oppression de la population et du pillage généralisé des richesses par le grand capital local et étranger ».

En France, des nouvelles dans l'affaire de l'emprunt toxique de la métropole de Grenoble. Le Tribunal administratif de Grenoble a donné tort au Collectif d’Audit Citoyen 38 qui demandait d'annuler des délibérations de la Métropole de Grenoble du 1er juillet 2016 validant le remboursement des emprunts toxiques à des conditions désastreuses pour la collectivité. Le CAC 38 ne tient pas en rester là et va préparer une riposte. Pour y voir plus clair, lire cet entretien passionnant.

En Belgique, le groupe ACiDe Centre (Audit citoyen de la dette, à La Louvière) travaille depuis quatre ans à faire le lien entre la mise en cause de la légitimité de la dette et les politiques d’austérité qui impactent durement la population dans sa vie quotidienne. Il analyse les répercussions de la dette et de l’austérité sur les communes. Aujourd’hui, ce groupe publie le résultat de son travail à travers une nouvelle brochure très instructive et pédagogique, à mettre entre toutes les mains.

CALENDRIER
Toutes les dates
NOS DERNIÈRES PUBLICATIONS
S'ABONNER AUX PUBLICATIONS DU CADTM
Le CADTM édite une revue thématique biannuelle : Les Autres Voix de la Planète, qui à chaque numéro traite en profondeur d'un sujet en lien avec la dette. Le CADTM publie aussi régulièrement des livres, mais aussi des films en DVD et des bandes dessinées. Les abonné-e-s reçoivent 4 publications par an : 2 revues thématiques et 2 autres publications (livre, DVD...).
FAITES UN DON
Face aux mesures d'austérité en Belgique le travail des associations Nord-Sud, dont fait partie le CADTM, est menacé. Nous avons besoin de soutiens, pour plus d'indépendance et continuer les combats sur chaque continent en vue d'annuler les dettes illégitimes et d'établir de réelles politiques pour les droits humains fondamentaux. Soutenez le CADTM en vous abonnant à la revue Les Autres voix de la planète ou en faisant des dons, ce qui nous permet de continuer le travail d'animations, l'organisation de rencontres locales, nationales et internationales, la recherche et la publication...
Sur les réseaux sociaux
35 rue Fabry
4000 Liège, Belgique
Tel: 0032 (0)4 226 62 85
Email: info@cadtm.org
www.cadtm.org

Newsletter du CADTM (20165 abonnées).

Le CADTM édite aussi une newsletter en anglais (7901 abonnées) et en espagnol (7787 abonnées).

Vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter ?
Se désinscrire