CADTM Amérique latine et Caraïbes : Réussite de la sixième rencontre annuelle continentale

3 mai par CADTM AYNA , Eric Toussaint

Compte-rendu du programme d’activités du CADTM AYNA à Bogota du 24 avril au 1er mai 2017

Lundi 24 avril, de 9H00 à 18H30 a eu lieu une conférence publique organisée par le CADTM Colombie avec le Groupe d’Etude pour une Economie Digne animé par Camila et John du CADTM Colombie avec le soutien de l’université nationale de Colombie. C’était formidable, il y a eu en tout environ 200 participants/tes dont plus de 160 étudiants de moins de 25 ans. Voir ci-dessous le programme de la journée.

JPEG - 74.5 ko
Tribune du premier panel de la conférence du 24 Avril : Daniel Libreros, Camila Galindo (CADTM Colombie) et Eric Toussaint (CADTM international)
JPEG - 99.2 ko
Vue de la salle lors de la conférence du 24 avril 2017


Mardi 25 avril
, s’est déroulée une conférence publique de 5 heures organisée par l’organisation syndicale des employés de banques qui fait partie depuis 2003 du CADTM (UNEB et Fenasibancol). Environ 80 personnes en majorité des militants syndicaux mais aussi des dirigeants indigènes y ont participée. Très bon contenu.

Du mardi 25 avril à partir de 16H00 jusqu’au jeudi 27 avril à 13H00 s’est déroulée la réunion annuelle interne du CADTM AYNA. Y ont participée 3 délégués d’Argentine (Maria Elena S., Julio Gambina et Jorge Marchini), 2 délégués d’Uruguay (Graciela et Ramiro), une déléguée du Brésil (Priscila), 3 délégués du Venezuela (Oly, Carlos et Gonzalo), 4 délégués de Colombie (Camila, John, William et Daniel), 1 délégué d’Haïti (Camille). A cela s’ajoute une représentation du secrétariat international partagé du CADTM : Maud Bailly et Eric Toussaint. Etait également invité : François Houtart qui réside en Equateur et qui accompagne le CADTM depuis sa création en 1990. Participe également aux travaux Joaldo qui a fait un stage au CADTM en 2016 et qui est citoyen vénézuélien résidant en Belgique.

JPEG - 101.9 ko
Tribune à la conférence du 25 avril dans les locaux du syndicat Union Nationale des employés de Banques qui est membre du CADTM

Mardi après-midi de 16H00 à 19H00 a eu lieu une discussion générale sur les changements politiques en cours sur le continent latino-américain et dans la Caraïbe. On a abordé notamment l’évolution au Venezuela. Eric Toussaint a présenté une analyse de l’évolution au Venezuela depuis 1997 en mettant en évidence le travail et les analyses du CADTM. Julio Gambina et Daniel Libreros ont abordé l’évolution générale. François Houtart s’est concentré sur l’évolution en Equateur. Il y a également eu une intervention par Skype de José Menezes du Brésil.


Mercredi 26 Avril de 8h00 à 19H30 (avec une pause de midi très courte d’une heure)

Mercredi 26 Avril de 8h00 à 9H00 : BRESIL. Nous avons eu un échange par Skype avec Maria Lucia Fattorelli depuis Brasilia. Maria Lucia a présenté un panorama des contre réformes en cours au Brésil ainsi que des luttes de résistance.

Mercredi 26 Avril de 9H00 à 13H00 : VENEZUELA. Nous avons eu une longue discussion consacrée à la situation la plus épineuse, celle du Venezuela. Pour mener a bien la discussion nous avons réalisé une vidéo conférence au cours de laquelle ont pris la parole 3 ex-ministres du gouvernement d’Hugo Chavez, Gustavo Marquez, Hector Navarro et Oly Millan. Tous les 3 sont membres actifs Actif
Actifs
En général, le terme « actif » fait référence à un bien qui possède une valeur réalisable, ou qui peut générer des revenus. Dans le cas contraire, on parle de « passif », c’est-à-dire la partie du bilan composé des ressources dont dispose une entreprise (les capitaux propres apportés par les associés, les provisions pour risques et charges ainsi que les dettes).
de la plate forme d’audit citoyenne de la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
au Venezuela. Ont également pris la parole 3 autres camarades du Venezuela : Paulino Nunez, Gonzalo Gomez et Carlos Carcione. Les six intervenants sont actifs au Venezuela. Ensuite Julio Gambina, Eric Toussaint, Daniel Libreros et d’autres ont exprimé leur opinion. A la fin de cette très riche conférence vidéo, une commission de rédaction d’une résolution sur le Venezuela a été désignée, elle était composée de Camille (Haïti), Gonzalo et Oly (Venezuela), Ramiro (Uruguay), Jorge (Arg.) et Daniel (Colombie). Cette commission s’est mis d’accord le lendemain sur un projet de résolution qui a été adopté à l’unanimité des présents le jeudi 27 en fin réunion. Ce texte a été traduit en français et est publiée sur le site du CADTM : Venezuela - Résolution de l’Assemblée continentale du CADTM AYNA (Amérique latine et Caraïbes) http://www.cadtm.org/Venezuela-Resolution-de-l. Elle est publiée en espagnol : http://www.cadtm.org/Venezuela-Resolucion-de-la Il est très important d’en prendre connaissance.

Mercredi 26 Avril de 14H00 à 19H30 : L’après-midi a commencé par une intervention d’un dirigeant des FARC, Marcos Calarca (https://es.wikipedia.org/wiki/Marco... ; http://www.bluradio.com/nacion/solo... ). Marcos Calarca est très impliqué dans l’application des accords de paix signé fin 2016 entre le gouvernement colombien et la guérilla des FARC. A également pris la parole une dirigeante de la lutte pour les droits de l’home en Colombie, Lilia Solano (https://es.wikipedia.org/wiki/Lilia..., http://www.cdhal.org/action/menaces..., http://www.mintrabajo.gov.co/octubr..., https://videos.telesurtv.net/video/... ). Marcos Calarca a indiqué qu’il considérait nécessaire d’auditer les dépenses qui seront réalisées dans le cadre du plan d’application des accords de paix, il a aussi montré son intérêt pour l’audit de la dette en général même si ce n’est pas une priorité. Lilian Solano a exprimé également un grand intérêt pour le travail d’audit.

JPEG - 84 ko
Les invités internationaux et l’équipe de jeunes qui a tout organisé

L’après-midi s’est poursuivie avec l’agenda et les priorités de l’année en cours. L’agenda du CADTM a été présenté dans le détail :
- mai 2017 : Japon contre Banque asiatique de développement (notre présence est assurée par ATTAC Japon et Sushovan Dhar) ;
- 2-3 et 4 juin : Rencontre de Cadiz du front des municipalités contre la dette illégitime et l’austérité ;
- fin juin : université d’été CADTM Europe et à la même date rencontre panafricaine à Tunis ;
- début juillet : Contre G20 à Hambourg ;
- fin août : université d’été des ATTAC Europe et des mouvements sociaux ;
- fin octobre-début novembre : en République dominicaine, il y aura plusieurs réunions de mouvements sociaux et des partis politiques de gauche de la Caraïbe ;
- novembre à partir du 16/11 : séminaire du CADTM sur le microcrédit à Bamako suivi d’une formation de 2 jours et demi puis du Conseil International du CADTM ;
- novembre : rencontre des mouvements sociaux et partis de gauche à Caracas (date inconnue) ;
- décembre 2017 : sommet de l’OMC à Buenos Aires.


L’initiative du Mouvement des Sans Terre de convoquer des réunions continentales (notamment en Am. Lat. et en Afrique), suivies d’une réunion générale à Caracas en novembre 2017

Le point de l’agenda qui a pris le plus de temps concerne l’initiative prise par le MST Brésil (Mouvement des Sans Terre) de convoquer une réunion internationale à Caracas en novembre 2017, précédée de réunions continentales (Amérique latine et Caraïbes), Afrique (fin juin), et peut-être une réunion asiatique.

Les organisations suivantes du CADTM sont parties prenantes de cette initiative du MST : ATTAC-CADTM Argentine, PAPDA Haïti, RAID-ATTAC-CADTM Tunisie et ATTAC-CADTM Maroc. ATTAC-CADTM Argentine participe depuis des années à des rencontres continentales latino-américaines.

Depuis un peu plus d’un an, le MST a fait une alliance avec NUMSA le syndicat des métallos sud africains qui a rompu avec la confédération COSATU sur une ligne de gauche d’opposition dure au gouvernement néolibéral ANC. Cette alliance entre une organisation paysanne et une organisation ouvrière industrielle est une bonne chose.

Le MST depuis 2 ans a invité Fathi Chamki au Brésil. Ensuite a été lancée une dynamique dans la région arabe. Une première réunion de la région arabe a eu lieu à Tunis à la mi-avril 2017. Fathi et Raid étaient les organisateurs principaux. ATTAC-CADTM Maroc était représenté par 3 délégués (Omar A, Fatima Z et Larbi).

La réunion panafricaine aura lieu les 30 juin, 1 et 2 juillet (pendant l’université d’été du CADTM Europe), elle regroupera en principe des organisations politiques et des mouvements sociaux. Fathi et le Raid jouent un rôle central dans la préparation.

La décision : chaque organisation membre du CADTM décidera si elle va ou non à la rencontre de Caracas. En principe, le réseau CADTM AYNA sera présent.

Concernant la date de la rencontre de Caracas : elle n’est pas encore connue. Espérons qu’elle ne correspondra pas aux dates de nos activités à Bamako (Mali) – Formation microcrédit, puis formation générale puis CI) qui commence le 16 novembre et dureront une dizaine de jours en se terminant par 2 jours et demi de réunion du Conseil International du CADTM auquel participent 2 délégués par continent (Pour le CADTM AYNA les délégués sont Maria Elena S. et Camille C. avec comme remplaçants Maria Lucia Fattorelli et William Gaviria).

On verra par ailleurs si la mobilisation qui aura lieu à Buenos Aires en décembre 2017 contre l’OMC OMC
Organisation mondiale du commerce
Née le 1er janvier 1995, elle remplace le forum permanent de négociation qu’était l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) où les États avaient seulement le statut de « parties contractuelles ». Un des objectifs de l’OMC est le démantèlement, lorsqu’ils existent encore, des monopoles nationaux constitués en vertu d’une décision publique. C’est déjà le cas pour les télécommunications dont la décision a été prise dans le cadre de l’OMC en février 97. Mais il en reste d’autres comme les chemins de fer qui attirent la convoitise des grands groupes financiers.

Un autre objectif est la libéralisation totale des investissements. L’instrument utilisé a été le projet d’Accord multilatéral sur l’investissement (AMI). L’AMI dont l’élaboration avait été décidée lors de la réunion ministérielle de l’OCDE de mai 1995, vise l’ensemble des investissements : directs (industrie, services, ressources naturelles) et de portefeuille. Il prévoit des dispositifs de protection, notamment pour le rapatriement total des bénéfices. L’AMI a été comme tel abandonné en 1997 mais est réapparu sous la forme d’une multitude d’Accords bilatéraux sur l’investissement, ce sont les nouveaux « habits » de l’AMI.

L’OMC fonctionne selon le mode « un pays - une voix » mais les délégués des pays du Sud ne font pas le poids face aux tonnes de documents à étudier, à l’armée de fonctionnaires, avocats, etc. des pays du Nord. Les décisions se prennent entre puissants dans les « green rooms ». Toutefois, dans la lancée de l’épisode de Seattle en novembre 1999, la conférence de Cancun (Mexique) en septembre 2003 a été marquée par la résistance d’un groupe de 22 pays émergents du Sud, qui se sont alliés en la circonstance pour mener la conférence à l’échec, face à l’intransigeance des pays du Nord.
Site : http://www.wto.org/indexfr.htm
peut justifier une réunion CADTM AYNA. Si non, il n’y aura pas d’autre réunion CADTM AYNA en 2017.

JPEG - 73.2 ko
Repas avec les délégués internationaux


Suite de la réunion du mercredi 26 avril de 17H00 à 19H30

Présentation et la discussion des rapports suivants : Julio Gambina sur l’Argentine et Ramiro Chimuri sur l’Uruguay.


Jeudi 27 avril de 9H00 à 13H00

Priscila a complété le rapport sur le Brésil présenté par Maria Lucia et José Menezes.
Graciela (Uruguay) a complété le rapport de Ramiro Chimuri sur l’Uruguay.
Ensuite, on a discuté de la situation en Colombie avec des interventions de William G, Camila et John.
Camille Chalmers a présenté un rapport sur Haïti.
Eric Toussaint a présenté un rapport sur la situation en Europe et l’activité du CADTM.

Résolution Venezuela : On a terminé la réunion, par la lecture du projet de résolution sur le Venezuela (préparé par la commission de travail désignée la veille). Ce projet a été ensuite adopté à l’unanimité (http://www.cadtm.org/Venezuela-Resolution-de-l).


Jeudi 27 avril 2017 de 14H30 à 17H30

La 3e grande activité publique du CADTM a eu lieu le jeudi après-midi dans les locaux de l’université nationale. Il s’agissait d’une audience publique consacrée à l’audit citoyen de la dette.

La réunion a été filmée par la chaîne de télévision du parlement colombien. Elle a été animée par le député Alirio Uribe qui soutient le CADTM. Y ont pris la parole deux représentants de la Contraloria General de la Republica (= Cour des Comptes) qui audite la dette et essaye de stimuler la participation citoyenne.

Eric Toussaint a présenté les expériences d’audit de l’Equateur et du Paraguay et appelé à renforcer l’initiative d’audit citoyen en Colombie.

JPEG - 90.7 ko
Manifestation du 1er mai 2017 à Bogota

Le député Alirio Uribe a présenté la situation de la dette colombienne.

Ensuite différents délégués de mouvements ont pris la parole, à commencer par les délégués de la nation Nasa du Nord Cauca.

Jeudi soir, le CADTM AYNA a fêté l’anniversaire de Camila G. (23 ans) qui a été une des organisatrices principales de tout le programme d’activité du CADTM à Bogota.

Au cours de ces 4 jours de réunion, Maud et Joaldo ont réalisé des interviews.

Le programme officiel du CADTM AYNA s’est terminé le jeudi 27 avril au soir mais cela n’a pas empêché d’avoir une série d’activités complémentaires dans les jours qui suivirent (interviews à la presse nationale, rencontre dans un quartier populaire de Bogota http://www.cadtm.org/Colombie-Liberer-du-capitalisme-la, participation à la manifestation du 1er mai 2017, …).


Conclusion

La sixième rencontre annuelle continentale du CADTM AYNA est une véritable réussite. Elle a permis d’avoir des discussions politiques approfondies en prenant en compte des positions différentes sur la situation complexe que traverse le continent latino américain et la Caraïbe. Le CADTM AYNA a pu préparer les activités du reste de l’année 2017. La partie publique a été très réussie, en particulier grâce à une forte participation des jeunes étudiants et étudiantes. La participation des militants syndicaux et de représentants d’organisations indigènes a également était importante sans oublier le succès de la collaboration avec certains parlementaires.


Auteur.e

Eric Toussaint

docteur en sciences politiques des universités de Liège et de Paris VIII, porte-parole du CADTM international et membre du Conseil scientifique d’ATTAC France. Il est l’auteur des livres Bancocratie, ADEN, Bruxelles, 2014 ; Procès d’un homme exemplaire, Éditions Al Dante, Marseille, 2013 ; Un coup d’œil dans le rétroviseur. L’idéologie néolibérale des origines jusqu’à aujourd’hui, Le Cerisier, Mons, 2010. Il est coauteur avec Damien Millet des livres AAA, Audit, Annulation, Autre politique, Le Seuil, Paris, 2012 ; La dette ou la vie, Aden/CADTM, Bruxelles, 2011. Ce dernier livre a reçu le Prix du livre politique octroyé par la Foire du livre politique de Liège. Il a coordonné les travaux de la Commission pour la Vérité sur la dette publique de la Grèce créée le 4 avril 2015 par la présidente du Parlement grec. Cette commission a fonctionné sous les auspices du parlement entre avril et octobre 2015. Suite à sa dissolution annoncée le 12 novembre 2015 par le nouveau président du parlement grec, l’ex-Commission poursuit ses travaux et s’est dotée d’un statut légal d’association sans but lucratif.


Traduction(s)