Chevron-Texaco condamnée à payer pour la pollution et les crimes causés en Equateur

18 février 2011 par Asamblea de Afectados por Texaco


14 février 2011 : Le jugement le plus attendu au cours des 17 dernières années vient d’être rendu public. Nicolás Zambrano, juge du Tribunal de Nueva Loja, capitale de la province de Sucumbios a reconnu que la firme étasunienne Chevron-Texaco est coupable de la pollution qu’elle a causée à l’Amazonie équatorienne pendant les 26 ans qu’elle a opéré dans la région.
« Le juge a rendu justice et a vu la réalité. Nous savons qu’il s’agit seulement d’une partie de notre lutte et nous continuerons jusqu’à ce que justice soit rendue et le dommage réparé. Le monde doit savoir ce qui se passe en Amazonie et que notre lutte est une lutte pour la vie, pour la justice » a signalé Humberto Piaguaje, dirigent de l’ethnie Secoyas.
Le dommage causé par la firme Chevron Texaco est le plus grand de l’histoire en lien avec la pollution pétrolière et n’a même pas été dépassé par celle provoquée par BP dans le golfe du Mexique. Celle laissée par Chevron est 10 fois plus grande.

« Nous pouvons dire à nos voisins et ceux qui sont affectes que la justice existe. Ceux-ci ne peuvent rêver boire de l’eau propre qui ne contienne pas de résidus de pétrole comme nous aurions du boire jusqu’à présent, nous pouvons maintenant envisager que la terre commence à être nettoyée et à récupérer, nous pouvons rêver d’une vie meilleure » a signalé Guillermo Grefa, dirigeant de la communauté kichwa.

Le juge a porté à 8 milliards de dollars le montant à payer par Chevron pour les dommages causés et et devra de plus payer 10% de ce qu’impose la loi de gestion de l’environnement…« Aucun montant au monde ne pourra ramener les vies ni tout le dommage provoqué par cette pollution mais ce montant n’est pas suffisant pour compenser tous ceux qui en ont été affectés. Il faut rappeler que l’eau, la vie, la terre ont été endommagés ; que bien des personnes sont mortes, c’est pour cela que nous pensons qu’il faut revoir ce montant » a signalé Luis Yanza, coordinateur de l’Assemblée des victimes de Texaco.
De plus lors du jugement, le juge Zambrano a établi que la transnationale étasunienne doit publiquement s’excuser auprès des victimes de l’Amazonie équatorienne pour le crime commis. Si Chevron refuse, elle doit payer 100% de plus par rapport au montant établi ; c’est-à-dire que le chiffre peut atteindre plus de 16 milliards de dollars.

Pour déterminer le montant total que doit payer Texaco, le juge n’a pas pris en compte le rapport si souvent mentionné de l’expert Richard Cabrera qui selon l’entreprise pétrolière aurait comploté avec les plaignants pour extorquer la firme. Le juge a basé sa demande sur les près de 100 rapports d’autres experts donc beaucoup d’entre eux ont été payés par Chevron Texaco qui ont également signalé la pollution.

Les victimes voient ce jugement comme un début de justice bien qu’ils sachent que la lutte continuera et que surtout Chevron entreprendra une série de campagnes pour discréditer la réalité et essayer de faire changer le jugement en sa faveur. C’est la raison pour laquelle les personnes affectées disent qu’elles continueront d’être attentives et qu’elles continueront la lutte jusqu’à atteindre définitivement la justice.

Assemblée des victimes de Texaco

e-mail : casotexaco chez gmail.com

2273533-2454844

Contacts presse :

Francisco Mazón- 097901196

Nancy Rodrìguez-099949337



Traduction Virginie de Romanet