26 avril

Bruxelles, Belgique, ULB

Conférence-débat « La dette publique : comment sortir de la crise en Europe ? »

Le Cercle du Libre Examen a le plaisir de vous convier (cette fois pour de bon !) à sa conférence : « La dette publique : comment sortir de la crise de la dette en Europe ? » donnée par Olivier Bonfond, Mathias Dewatripont et Nathan Legrand. Modération : Jules Demoulin.

Depuis la faillite de la banque Lehman Brothers en 2007, deux crises successives frappèrent le monde financier et économique occidental. Ce que l’on appelle « La Grande Récession Récession Croissance négative de l’activité économique dans un pays ou une branche pendant au moins deux trimestres.  » a obligé les gouvernements, par des impératifs économiques, à sauver les banques en faillite. En rattrapant les erreurs de celles-ci, et en évitant une aggravation de la crise, les états européens se sont endettés au point de mener à une véritable crise des dettes souveraines dès 2010. Afin de rembourser ces dettes, les gouvernements européens instituèrent des programmes d’austérité budgétaire, qui, encore aujourd’hui, impactent directement les citoyens de nos pays. Au milieu de ce consensus politique et économique, plusieurs économistes et intellectuels prônent un autre discours : existe-t-il d’autres alternatives économiques à l’austérité ? Faut-il rembourser toutes les dettes publiques ? Et, fatalement, les dettes publiques sont-elles légitimes ?

Afin de nous éclairer sur ces questions épineuses, nous aurons le plaisir d’accueillir :

- Olivier Bonfond, économiste et altermondialiste, membre du Centre d’Education Populaire André Genot (CEPAG), auteur de « Il faut tuer TINA, 200 propositions pour rompre avec le fatalisme et changer le monde »

- Mathias Dewatripont, professeur d’économie à l’Université Libre de Bruxelles, et directeur exécutif de la Banque nationale de Belgique

- Nathan Legrand, membre du Comité pour l’abolition des dettes illégitimes, militant actif Actif
Actifs
En général, le terme « actif » fait référence à un bien qui possède une valeur réalisable, ou qui peut générer des revenus. Dans le cas contraire, on parle de « passif », c’est-à-dire la partie du bilan composé des ressources dont dispose une entreprise (les capitaux propres apportés par les associés, les provisions pour risques et charges ainsi que les dettes).
à travers le monde pour proposer une alternative au remboursement des dettes

Modération : Jules Demoulin

Où ?
ULB, Campus Solbosch
Local UA4.218

Quand ?
Le Jeudi 26 avril à 19h30

Bourgeois.e : 2€ / Étudiant.e : 1€ / Membre : Gratuit


info document
(PDF -70.5 ko)

À venir