21 novembre 2015

Bruxelles, Belgique

Conférence pour la paix : Les Belges veulent-ils de nouveaux avions de chasse ?

Le gouvernement belge envisage d’augmenter le budget de la défense. L’accord du gouvernement a décidé de remplacer les avions de chasse. Le Ministre de la Défense Vandeput a exprimé son désir de tripler le budget de la défense entre 2019 et 2030 (ce qui signifierait une augmentation totale de 4,2 milliards d’euros !). Mais est-ce réellement ce dont notre pays a besoin ?

Un plan stratégique sur l’avenir de la défense doit être décidé mais le mouvement de paix, qui craint les décisions en la matière, tire la sonnette d’alarme.

En effet, est-ce de plus armements et de la militarisation dont notre pays a vraiment besoin ? Devons-nous investir dans du matériel militaire qui a causé destruction et instabilité lors des interventions dans des pays comme l’Afghanistan et la #Libye ? Est-ce qu’une nouvelle course aux armements, que recherche l’OTAN OTAN
Organisation du traité de l’Atlantique Nord
Elle assure aux Européens la protection militaire des États-Unis en cas d’agression, mais elle offre surtout aux États-Unis la suprématie sur le bloc occidental. Les pays d’Europe occidentale ont accepté d’intégrer leurs forces armées à un système de défense placé sous commandement américain, reconnaissant de ce fait la prépondérance des États-Unis. Fondée en 1949 à Washington et passée au second plan depuis la fin de la guerre froide, l’OTAN comprenait 19 membres en 2002 : la Belgique, le Canada, le Danemark, les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne, l’Islande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal, auxquels se sont ajoutés la Grèce et la Turquie en 1952, la République fédérale d’Allemagne en 1955 (remplacée par l’Allemagne unifiée en 1990), l’Espagne en 1982, la Hongrie, la Pologne et la République tchèque en 1999.
, est vraiment la bonne réponse aux tensions et désaccords avec la Russie et d’autres adversaires potentiels ?

Quelles sont les véritables menaces à la paix et la stabilité ? Comment pouvons-nous y travailler ? Pourquoi investir dans les avions de chasse (qui auront la capacité nucléaire) n’est pas une véritable solution si nous voulons contribuer à la paix et la stabilité ? Comment pouvons-nous utiliser ces sommes énormes pour assurer à la fois ici et à l’étranger la paix et la stabilité ? Pouvons-nous rêver d’un ministère de la Paix, et quelles en serait les tâches ?

Programme :

14h00 - Accueil et présentation par Annemarie Gielen (Pax Christi Vlaanderen)

14h30 - Table-ronde : Renouvellement des avions de chasse et augmentation du budget de la défense. Ces dépenses sont-elles vraiment prioritaires ?

- Deux représentants des syndicats : FGTB et CNE.

- Un représentant de la solidarité internationale.

- Une représentante de la défense de l’environnement.

- Un(e) représentant(e) de la problématique des migrants.

16h00 - Pause

16h15 - Présentation de Jérémie Cravatte du CADTM sur l’augmentation des dépenses militaires face aux autres restrictions budgétaires.

16h30 - Présentation-Débat : Investir dans la défense - Quelles conséquences pour la paix et la stabilité internationale ? Quelles autres solutions pourraient être mises en œuvre ? par Samuel Legros (CNAPD) et Ludo de Brabander (Vrede vzw)

17h00Action Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
 : Pourquoi je participerai à la manifestation du 24 avril sur les marches de la Bourse Bourse La Bourse est l’endroit où sont émises les obligations et les actions. Une obligation est un titre d’emprunt (l’émetteur la vend à l’acheteur qui doit la rembourser à un taux et une échéance déterminés) et une action est un titre de propriété d’une entreprise. Les actions et les obligations peuvent être revendues et rachetées à souhait sur le marché secondaire de la Bourse (le marché primaire est l’endroit où les nouveaux titres sont émis pour la première fois). .

Quand : samedi 21 novembre de 14 à 18h

Où : IHECS (rue de l’étuve 58-60 à 1000 Bruxelles), Salle VELGE (2e étage).

Prix et réservation : 3 euros, réservation souhaitée à : info@cnapd.be

En traduction simultanée FR/NL.

Organisée par Vrede vzw, Pax Christi Vlaanderen, Intal, FGE, Masereelfonds, CSO, CNAPD et la plateforme « Pas d’avions de chasse ».


À venir