HÉBERGEMENT COMPLET

ÇA Y EST, les chambres sont toutes remplies !

Vous pouvez cependant continuer à vous inscrire pour les journées, sans logement (vous pouvez également vous inscrire sur une liste d’attente pour les logements puisque nous recevons des désistements chaque année).

D’autres pistes d’hébergement

Si nécessaire, nous organiserons des navettes pour les personnes logeant dans ces lieux. Prévenez-nous alors si c’est votre cas.

Campings :
-  Camping Le P’tit Cortil :
Adresse : 12, rue Elie Delire, 5150, Floreffe
Tel : +32 81 44 53 46
web : http://www.campingleptitcortil.be/
Tarifs : De 7€ à 50€ par nuit

- Camping Les Trieux
Adresse : 99, Les Trîs, 5020, Malonne
Tel : +32 81 44 55 83
web : http://www.campinglestrieux.be/
Tarifs : Contacter directement : Par mail (camping.les.trieux@skynet.be) ou par téléphone

- Ferme du Vevy Weron :
Adresse : Vevi Wéron, 5100 Namur
Tel : +32 81 46 11 22
web : http://www.vevyweron.be/
Tarifs : De 13€ à 23€ par nuit
Contacts : Par mail (info@vevyweron.be) ou par téléphone

Auberge de jeunesse
- Namur :
Adresse : Avenue Félicien Rops, 5 - 5000 Namur
Tél : +3281/22.36.88
web : http://www.lesaubergesdejeunesse.be...
Tarifs : A partir de 18€ par nuit
Contacts : Par mail (namur@lesaubergesdejeunesse.be) ou par téléphone

Chambres d’hôtes :
- Le clinchamp :
Adresse : Rue du Clinchamp, 65 - 5020 Malonne
Contacts :
Tél : +32(0)81/44.50.36
Mail : micheduvivier@gmail.com
Web : http://www.leclinchamp.be
Tarifs : Entre 45 et 75 €

- Clos du berger :
Adresse : Bois Saint-Antoine, 3a - 5100 Wépion
Contacts :
Tél : +32479/77.28.48
Mail : philippe.bihain@gmail.com
Web : http://www.clos-du-berger.be
Tarifs : Entre 60 et 75€

Plus de chambres d’hôtes à cette adresse : http://www.namurtourisme.be/heb_chambres.php

D’autres alternatives ?
- Couch Surfing : http://www.couchsurfing.com/

PROGRAMME PAR PARCOURS (cliquez)

PLÉNIÈRES


PARCOURS LUTTES FÉMINISTES

  • « Outils pédagogiques pour armer les femmes contre toute forme d’austérité » (atelier interactif)
  • « Austérité et traités de libre-échange vs. droits des femmes »
  • « Alternatives économiques féministes au système dominant »


PARCOURS DETTE ÉCOLOGIQUE


PARCOURS DETTE AU SUD

  • « Animation du jeu de la ficelle version dettocratie » (atelier interactif)
  • « Sud : vers une nouvelle crise de la dette ? »
  • « Amérique latine, toujours rebelle ? »
  • « Burkina Faso : d’une révolution à l’autre ? »
  • « Politiques migratoires : jusqu’à quand allons-nous compter les morts ? »


PARCOURS DETTE AU NORD

  • « Animation : comment fonctionnent nos banques ? » (atelier interactif)
  • « Mensonges et vérités sur la sécurité et la dette sociale » (atelier interactif)
  • « Dettes privées : bulles et résistances »
  • « Quid des révoltes populaires en ex-Yougoslavie ? »
  • « Grèce : les raisons de la capitulation et les leçons à en tirer »


PARCOURS AAA (Audit, Annulation, Autres alternatives)

  • « Faut-il laisser tomber les banques ? »
  • « Never too big to jail ! » (Jamais trop grandes pour être jugées !)
  • « Annulation ou restructuration des dettes en Europe : qu’en pensent les partis politiques ? »
  • « L’utilité des audits citoyens de la dette »
  • « Animation : le jeu des alternatives à la dette » (atelier interactif)

PROGRAMME DÉTAILLÉ (cliquez)


JEUDI 10

Accueil
17h30

20h Documentaire « Équateur : la forêt empoisonnée » (un film de Chris den Hond et Mireille Court - 2014 - 42 min.) FR-ESP
Salle de conférence
Les victimes de Chevron ont gagné des procès en Équateur en 2011 et 2013 contre cette multinationale qui a détruit une grande partie de l’Amazonie et de nombreuses vies. Mais Chevron a quitté le pays en 1992, il faut donc appliquer le verdict en dehors du pays. Les plaignant.e.s et leurs soutiens poursuivent la compagnie dans les 60 pays où elle détient des biens...

DJs CADTM !

VENDREDI 11

08h → 09h45
Accueil

10h → 12h30
PLÉNIÈRE D’OUVERTURE : « LA DETTE DANS TOUS SES ÉTATS »
FR-ANGL-ESP
Théâtre
La dette, élément central du système capitaliste, est le prisme par lequel de multiples phénomènes seront étudiés durant ce week-end : crises alimentaire et écologique, crise de la dette au Nord, créances Créances Créances : Somme d’argent qu’une personne (le créancier) a le droit d’exiger d’une autre personne (le débiteur). de pays du Sud, soulèvements populaires, financiarisation de nos vies, patriarcat …
Myriam Bourgy (CADTM – France), Amina Amzil (ATTAC CADTM – Maroc), Olivier De Schutter (UCL – Belgique), Gilbert Lieben (CGSP Wallonne – Belgique), Eric Toussaint (CADTM – Belgique)

Pause midi

14h →16h

- « L’Amérique latine, toujours rebelle ? » FR-ESP
Salle de conférence
Ancien laboratoire du néolibéralisme, l’Amérique latine a plus récemment représenté l’épicentre des luttes et alternatives au système capitaliste, à la dette et à l’extractivisme. Mais les expériences de plusieurs gouvernements « progressistes » menés au pouvoir par des mouvements sociaux n’ont-elles pas atteint leurs limites ? Quelles inspirations pour l’Europe en crise ?
Bernard Duterme (CETRI – Belgique), Daniel Munevar (CADTM – Colombie), Maud Bailly (CADTM – Belgique)

- « L’utilité des audits citoyens de la dette » FR-ANGL
Séminaire 1
Après l’Équateur, la Grèce et l’Argentine, où aura lieu la prochaine commission d’audit de la dette ? La réponse à cette question dépend inévitablement de la pression exercée par les mouvements sociaux qui la réclament et de la force des campagnes d’audit citoyen de la dette. Retrouvons les expériences en cours en Belgique, en Espagne, en France, au Mali et en Amérique Latine.
Alma Porta Lledó (PACD – Espagne), Patrick Saurin (CAC – France), Laurent Pirnay (ACiDe – Belgique), Broulaye Bagayoko (CAD – Mali)

- « Animation le jeu de la ficelle version dettocratie » (atelier interactif) FR
Séminaire 2
La dette t’emmêle la tête, tu veux te démêler la cervelle ? Viens prendre ton rôle dans le jeu de la ficelle ! Un moyen plus ludique pour saisir les enjeux et les impacts du système dette.
Najla Mulhondi (CADTM – Belgique), Emilie Paumard (CADTM – Belgique)

- « Animation : Comment fonctionnent nos banques ? » (atelier interactif) FR
Séminaire 3
Dans quel cadre opèrent les banques ? Comment fonctionnent-elles ? Quelles évolutions ont-elles connues ? Comment ont-elles provoqué une crise financière ? Existe-t-il des alternatives ?
Aline Fares (Finance Watch – Belgique), Pierre Gottiniaux (CADTM – Belgique)

Pause café

16h30 → 18h30

- « Never too big to jail ! » (Jamais trop grandes pour être jugées !) FR-ESP
Salle de conférence
La lutte peut aussi passer par des actions Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
en justice intentées contre les organisations et les individus se croyant au dessus des lois. C’est notamment le cas de la Banque mondiale Banque mondiale
BM
La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) a été créée en juillet 1944 à Bretton Woods (États-Unis), à l’initiative de 45 pays réunis pour la première Conférence monétaire et financière des Nations unies. En 2011, 187 pays en étaient membres.

Créée en 1944 à Bretton Woods dans le cadre du nouveau système monétaire international, la Banque possède un capital apporté par les pays membres et surtout emprunte sur les marchés internationaux de capitaux. La Banque finance des projets sectoriels, publics ou privés, à destination des pays du Tiers Monde et de l’ex-bloc soviétique. Elle se compose des cinq filiales suivantes :
La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD, 184 membres en 2003) octroie des prêts concernant de grands secteurs d’activité (agriculture et énergie), essentiellement aux pays à revenus intermédiaires.
L’Association internationale pour le développement (AID, ou IDA selon son appellation anglophone, 164 membres en 2003) s’est spécialisée dans l’octroi à très long terme (35 à 40 ans, dont 10 de grâce) de prêts à taux d’intérêt nuls ou très faibles à destination des pays les moins avancés (PMA).
La Société financière internationale (SFI) est la filiale de la Banque qui a en charge le financement d’entreprises ou d’institutions privées du Tiers Monde.
Enfin, le Centre international de règlements des différends relatifs aux investissements (CIRDI) gère les conflits d’intérêts tandis que l’Agence multilatérale de garantie des investissements (AMGI) cherche à favoriser l’investissement dans les PED. Avec l’accroissement de l’endettement, la Banque mondiale a, en accord avec le FMI, développé ses interventions dans une perspective macro-économique. Ainsi la Banque impose-t-elle de plus en plus la mise en place de politiques d’ajustement destinées à équilibrer la balance des paiements des pays lourdement endettés. La Banque ne se prive pas de « conseiller » les pays soumis à la thérapeutique du FMI sur la meilleure façon de réduire les déficits budgétaires, de mobiliser l’épargne interne, d’inciter les investisseurs étrangers à s’installer sur place, de libéraliser les changes et les prix. Enfin, la Banque participe financièrement à ces programmes en accordant aux pays qui suivent cette politique, des prêts d’ajustement structurel depuis 1982.

TYPES DE PRETS ACCORDES PAR LA BM :
1) Les prêts-projets : prêts classiques pour des centrales thermiques, le secteur pétrolier, les industries forestières, les projets agricoles, barrages, routes, distribution et assainissement de l’eau, etc.
2) Les prêts d’ajustement sectoriel qui s’adressent à un secteur entier d’une économie nationale : énergie, agriculture, industrie, etc.
3) Les prêts à des institutions qui servent à orienter les politiques de certaines institutions vers le commerce extérieur et à ouvrir la voie aux transnationales. Ils financent aussi la privatisation des services publics.
4) Les prêts d’ajustement structurel, censés atténuer la crise de la dette, qui favorisent invariablement une politique néo-libérale.
5) Les prêts pour lutter contre la pauvreté.
Site : http://www.banquemondiale.org
et des dirigeants de grandes banques privées. Nous verrons les possibilités concrètes développées par certains acteurs et mouvements sociaux à l’initiative de tels procès.

Claude Quemar (CADTM – France), Rachel Knaebel (Basta ! – France), Patrick Saurin (SUD-BPCE – France), Emma Aviles (15MpaRato – Espagne)

- « L’extractivisme et la dette écologique » FR-ANGL
Séminaire 1
La dette et l’extractivisme sont les deux armes d’un même système d’oppression et d’exploitation. La dette écologique représente le résultat du pillage de territoires et de populations dont la souveraineté est sans cesse violée, au Nord comme au Sud. Focus sur les mécanismes de cette machine infernale qui nous envoie dans une double impasse sociale et écologique.
Nicolas Sersiron (CADTM – France), Renaud Duterme (CADTM – Belgique), Florence Kroff (FIAN – Belgique)

- « Burkina Faso : d’une révolution à l’autre ? » FR
Séminaire 2
Blaise Compaoré, élève modèle du FMI FMI
Fonds monétaire international
Le FMI a été créé en 1944 à Bretton Woods (avec la Banque mondiale, son institution jumelle). Son but était de stabiliser le système financier international en réglementant la circulation des capitaux.

À ce jour, 188 pays en sont membres (les mêmes qu’à la Banque mondiale).

Cliquez pour plus.
, de la Banque mondiale et du néocolonialisme, a été chassé du pouvoir par une mobilisation populaire historique impulsée par le mouvement « Balai citoyen ». Le Burkina, ou « pays des hommes intègres » tel que l’avait baptisé Thomas Sankara, est-il révélateur d’un vent nouveau qui souffle sur l’Afrique ?

Bruno Jaffre (Biographe de Thomas Sankara – France), Humanist (rappeur membre du « Balai citoyen » – France/Burkina Faso), Virginie de Romanet (CADTM – Belgique)

- « Outils pédagogiques pour armer les femmes contre toute forme d’austérité » (atelier interactif) FR
Séminaire 3
Venez découvrir et partager les outils que des femmes ont développés au sein de leur mouvement et collectif pour promouvoir une analyse féministe et collective de l’austérité, s’approprier des notions d’économie et ainsi combattre la dette illégitime Dette illégitime Comment on détermine une dette illégitime ?

4 moyens d’analyse

* La destination des fonds :
l’utilisation ne profite pas à la population, bénéficie à une personne ou un groupe.
* Les circonstances du contrat :
rapport de force en faveur du créditeur, débiteur mal ou pas informé, peuple pas d’accord.
* Les termes du contrat :
termes abusifs, taux usuraires...
* La conduite des créanciers :
connaissance des créanciers de l’illégitimité du prêt.
et ses conséquences sur la vie des femmes.

Lorie Penninck (Vie Féminine – Belgique), Charlotte Chatelle (Comité « Vlà la facture ! » – Belgique), Amandine Chatelain (Comité « Vlà la facture ! » – Belgique), Christine Vanden Daelen (CADTM – Belgique)

VENDREDI SOIR

18h30 Repas

20h Conférence gesticulée « Radical »
Deux activistes ayant la mauvaise habitude de courir d’une action à l’autre, en passant par leur potager, tout en assumant un temps plein dans le domaine de l’éducation non-formelle, s’arrêtent un instant… pour se demander de quelle manière leurs actions servent à combattre les injustices ici et ailleurs ? On pourrait faire mieux dans le domaine des luttes sociales et écologiques mais pour cela, il faudrait davantage travailler ensemble (pfff, facile à dire…) et aussi adopter des stratégies radicales. Ah oui mais ça veut dire quoi radical ? Ils aimeraient avoir votre avis sur la question !
Sebastien Kennes (Rencontre des Continents – Belgique) et Amaury Ghijselings (Quinoa – Belgique)

22h Concert « Humanist »

Rappeur burkinabé engagé, vivant aujourd’hui à Cergy dans la banlieue parisienne, Humanist est un des membres du mouvement « Balai citoyen ».

DJs CADTM !

SAMEDI 12

08h15 Atelier Yoga

09h30 →12h30

- « Quid des révoltes populaires en ex-Yougoslavie ? » FR-ANGL
Salle de conférence
On parle peu des révoltes des travailleur.se.s et des étudiant.e.s en Bosnie-Herzégovine de 2014 ou des grandes manifestations éclatées en Slovénie de 2012 et 2013. Elles ont montré que les peuples des pays de l’ex-Yougoslavie s’opposent aux politiques néolibérales qui leur sont imposées depuis 25 ans. Qu’en est-il aujourd’hui ?
Tijana Okić (Higher Education Trade Union – Bosnie), Andreja Zivkovic (Marks21 – Serbie), Pierre Gottiniaux (CADTM – Belgique)

- « Politiques migratoires : jusqu’à quand allons-nous compter les morts ? » FR-ESP
Séminaire 1
Les tragédies ont beau transformer la Méditerranée en un vaste cimetière, « l’Europe forteresse » n’apporte pour seule réponse que le dénis de sa responsabilité et le renforcement d’une politique répressive aux conséquences désastreuses. En Belgique, comme ailleurs, la lutte des sans-papiers ne reste pas sans voix.
Olivier Stein (Progress Law – Belgique), France Arets (CRACPE – Belgique), Alexis Deswaef (LDH – Belgique), Mamadou Bah (Réfugié politique – Grèce/Belgique), José Mukadi (CADTM – Belgique)

- « Accaparements des territoires et des ressources : résistances en cours » (atelier interactif) FR
Séminaire 2
Du Sud au Nord, la tension monte et des résistances s’organisent pour freiner l’augmentation de la dette écologique. Des mouvements paysans ou anti-extractivistes, aux urbains ou anticapitalistes, des activistes de tous bords se retrouvent à lutter ensemble pour s’organiser « contre ces projets et leur monde ». État des lieux et analyse des résistances en cours pour d’autres vivre ensemble. 
Anna Bednik (Collectif ALDEAH – France), Larbi Hafidi (ATTAC CADTM – Maroc), Sebastien et Amaury sur base de leur conférence gesticulée de la veille.

- « Mensonges et vérités sur la sécurité et la dette sociale » (atelier interactif organisé par ATTAC-Liège) FR
Séminaire 3
Que nous dit-on de la sécu et de la dette sociale ? Entre charité, assurances privées et solidarité, trions le vrai du faux, en Belgique, au Portugal et ailleurs.
Broc (ATTAC Liège – Belgique), Eric Nemes (ATTAC Liège – Belgique), Rui Viana Pereira (CADPP – Portugal), Pascal Franchet (CADTM France)

Pause midi : Animation sur les alternatives à la dette / Reportage Burkina Faso / Atelier massage / Atelier jonglage / Balade / Foot et Frisbee

14h30 →17h30 (pause-café inclue)

- « Dettes privées : bulles et résistances » FR-ESP-ANGL
Salle de conférence
Des dettes étudiantes aux États-Unis, en passant par le micro-crédit au Maroc, aux expulsions hypothécaires en Espagne et au processus de financiarisation en Europe de l’Est, la dette privée est un maillon important de la chaîne capitaliste qui nous étrangle. État des lieux.
Fátima Martín (PACD – Espagne), Andreja Zivkovic (Marks21 – Serbie), Amina Amzil (ATTAC CADTM – Maroc), Lauren Tooker (Debt Resistance UK – Royaume-Uni) modération : Chiara Filoni (CADTM – Belgique)

- « Grèce : les raisons de la capitulation et les leçons à en tirer » FR
Théâtre
Sous la menace des créanciers, le Premier ministre et le Parlement grecs ont finalement capitulé devant leurs exigences et ont foulé au pied la volonté populaire exprimée par le referendum du 5 juillet. Pourquoi les autorités grecques ont-elles capitulé ? Quelles sont les leçons à en tirer ?
Eric Toussaint (CADTM – Belgique), Yiorgios Mitralias (CADTM – Grèce), Dimitri Malafécas (Initiative Grèce – Belgique), Anouk Renaud (CADTM – Belgique)

- « Alternatives économiques féministes au système dominant » FR
Séminaire 1
Comment les féministes luttent-elles conjointement contre les dominations patriarcale et capitaliste ? Quelles initiatives mettent-elles en place pour lutter contre les injustices sociales poussées à leur paroxysme par la crise de la dette ? Comment les féminismes pensent-ils et provoquent-ils des changements sociaux susceptibles de consacrer une émancipation collective ?
Jules Falquet (Université Paris Diderot – France), Soizic Dubot (Vie Féminine – Belgique), Carla Sandoval Carrillo (Le Monde selon les Femmes – Belgique), Christine Vanden Daelen (CADTM – Belgique)

- « En route pour la COP-21 ! » (atelier interactif) FR
Séminaire 2
À trois mois de la conférence onusienne sur le climat de Paris, quelle est cette « dernière chance » dont on parle de nouveau ? D’où vient la COP et quels sont les enjeux de ce rendez-vous ? À quoi bon s’y rendre ? Avec quels objectifs et quelles stratégies pour les mouvements sociaux ? Comment s’organiser de Belgique ? Faisons le point !
Natalie Eggermont (Climate Express – Belgique), Pascoe Sabido (CEO – Belgique), Juan Tortosa (CADTM – Suisse)

SAMEDI SOIR

17h30 → 19h Rencontre des groupes locaux et nationaux du CADTM

19h Repas

21h Pièce de théâtre « Dette système » d’ACiDe Marche
Théâtre
Toute puissance de la finance, des CPAS à la commune en passant par la SNCB - services publics étranglés et démunis... Et nous dans tout ça ? Pour payer des études à un enfant, on s’endette !... Pour se loger, se nourrir, on fait la manche ! Et pourtant, il existe des alternatives !

22h30 DJ Miss Sirocco (Drache Musicale/Radio Panik – Bruxelles)

DIMANCHE 13

09h30 →12h30

- « Annulation ou restructuration des dettes en Europe : qu’en pensent les partis politiques ? » FR-ESP
Salle de conférence
Podemos, Syriza, Les Verts, PTB : quelle est la position sur les dettes publiques en Europe de ces partis qui se présentent comme autant d’alternatives ? Sont-ils pour ou contre l’annulation de la dette ? Pour la suspension de paiement unilatérale ? Pour l’audit ? …
Miguel Urbán (Podemos – Espagne), Sofia Sakorafa (Syriza – Grèce), Philippe Lamberts (Les Verts - Belgique), Marco Van Hees (PTB – Belgique), Eric Toussaint (CADTM – Belgique)

- « Sud : vers une nouvelle crise de la dette ? » FR-ANGL
Séminaire 1
Entre plans d’ajustements structurels, prétendus allègements de dettes et diverses tentatives de se soustraire au diktat des institutions financières internationales : qu’en est-il aujourd’hui de la dette des pays du Sud ? Problème dépassé ou nouvelle crise de la dette au Sud annoncée ?
Broulaye Bagayoko (CAD – Mali), Larbi Hafidi (ATTAC CADTM – Maroc), Daniel Munevar (CADTM – Colombie), Maud Bailly (CADTM – Belgique)

- « Austérité et traités de libre-échange vs. droits des femmes » FR
Séminaire 2
Comment mesures d’austérité et traités de libre-échange démolissent toute perspective progressiste en termes de rapports sociaux de sexe ? Ensemble décortiquons l’incidence de cet agenda politique sur les droits des femmes et partageons leurs luttes inspirantes contre ces fléaux.
Fatima Ezzahra Benomar (Les efFRONTé-e-s – France), Sonia Mitralias (CADTM – Grèce), Amina Amzil (ATTAC CADTM – Maroc), Pierrette Pape (Lobby européen des Femmes – Belgique)

- « Faut-il laisser tomber les banques ? » FR
Séminaire 3
Les crises et sauvetages bancaires qui se succèdent depuis 2008 nous rappellent que « la banque est un métier trop sérieux que pour le laisser aux mains de banquiers ». Face à ce constat, de quelles alternatives dispose-t-on ? Les nouvelles mesures de régulation européenne ? La séparation des activités bancaires ? La socialisation du secteur financier ? Les coopératives ?
Aline Fares (Finance Watch – Belgique), Frank Vanaerschot (FairFin – Belgique), Patrick Saurin (SUD-BPCE – France), Rachel Knaebel (Basta ! – France)

Pause midi

14h → 16h
PLÉNIÈRE DE CLÔTURE : « DETTOCRATIE ET CAPITALISME, PAR ICI LA SORTIE ! »
ANGL-ESP
Théâtre
Et maintenant ? Que faisons-nous de tout cela ? Que faisons-nous de la dette illégitime et de son monde ? Explorons plusieurs luttes et pistes d’action en cours. Nous n’avons plus le luxe d’obéir...
Sofia Sakorafa (Syriza – Grèce), Emma Aviles (Xnet – Espagne), Thomas Englert (JOC – Belgique), Broulaye Bagayoko (CAD – Mali), Eric Toussaint (CADTM – Belgique)

Rq : De l’interprétation en castillan<->français<->anglais (peut-être arabe et en grec, à confirmer) sera disponible.

TARIFS

Prix pour les 3 jours en pension complète : 75€ (55€ sans hébergement)
étudiant.e.s et petits revenus : 40€ (30€ sans hébergement)

Tarif de soutien à 90 euros - ce tarif nous permet de proposer des prix réduits aux personnes qui ont moins de moyens.

Paiement : effectuez un virement avec la mention « Université d’été » sur le compte bancaire du CADTM (IBAN) : BE06 0012 3183 4322 / Code Swift BIC : GEBA BE BB.

Si vous n’avez pas les moyens de payer l’inscription, n’hésitez pas à nous contacter, nous trouverons une solution !

INSCRIVEZ-VOUS CI-DESSOUS !

Nous vous informons que les inscriptions pour les personnes souhaitant manger et dormir sur place seront clôturées le jeudi 20 août dernière limite à 23h59.

Toutes les champs sont à remplir pour permettre de vous accueillir au mieux.
Les champs indiqués par une * sont obligatoires

*Nom:
*Prénom:
*Date de naissance:
*Adresse:
*Code postal:
*Ville:
*Pays:
*email:
*Tél:
Organisation:
HÉBERGEMENT-REPAS

L'hébergement (complet actuellement) se fait en chambres doubles ou triples. Vous pouvez vous inscrire sur une liste d'attente pour les logements car nous recevons des désistements chaque année. Accueil dès le jeudi 10 septembre au soir (aucun repas n'est prévu le jeudi soir, merci de prendre vos emplettes!).

*Date d'arrivée:

10/09/15


11/09/15




12/09/15




13/09/15



Régime alimentaire (allergies, sans gluten...) :


Autres indications (merci de préciser toute information nécessaire pour un bon séjour) :

Des draps et couvertures seront mis à votre disposition. Par contre, n'oubliez pas vos affaires de toilette !
ENFANTS
Souhaitez-vous que vos enfants soient gardés en journée? (merci de préciser le nombre d'enfants ainsi que leur âge - pas en dessous de 4 ans)

Les détails pratiques seront envoyés aux personnes inscrit.e.s avant les rencontres

CO-VOITURAGE
Pensez au co-voiturage pour venir aux rencontres d’été !

Avec votre nom, précisez la ville et l’heure de départ, le nombre de places disponibles et votre contact. Il vous suffit de suivre ce lien, d’écrire, et cela s’enregistre tout seul : http://lite4.framapad.org/p/OXBNgVudCW

NE REMPLISSEZ LE LIEN QUE SI VOUS PROPOSEZ UNE VOITURE
si vous cherchez une voiture, consultez et contactez les personnes qui ont rempli le lien

AFFICHES


À venir