Déclaration du Comité Grec du Manifeste Antifasciste Européen

12 mai 2014 par Antifascism Europa


Malheureusement, il est déjà trop tard pour notre initiative antifasciste européenne

Le Comité Grec du Manifeste Antifasciste Européen a le regret d’annoncer l’échec et la fin de cette initiative antifasciste européenne, malgré les succès importants réalisés durant l’an et demi de sa vie. En effet, puisque l’objectif central et même la raison d’être de notre initiative était de prévenir le mal, avant que le monstre ne grandisse trop, c’est-à-dire empêcher le développement d’une puissante extrême droite européenne par la création d’un mouvement antifasciste européen unitaire et de masse, les événements nous obligent aujourd’hui de constater qu’il est –malheureusement- trop tard pour ça.

Cette triste constatation est pleinement confirmée par le fait que la gauche européenne va aux élections européennes, lesquelles –de l’aveu désormais général- seront marquées par une démonstration de force sans précédent de l’extrême droite de toute sensibilité, sans avoir pu formuler même pas un appel antifasciste européen, même pas un avertissement antifasciste. Les résultats de cette situation tragique sont jour après jour devant nos yeux : de l’Ukraine et la Russie jusqu’à la France et la Grande-Bretagne et de la Hollande et l’Autriche jusqu’à la Hongrie et la Bulgarie, la menace néofasciste et d’extrême droite tend à devenir directe et terriblement dangereuse, tandis qu’en même temps des dizaines de millions de citoyens qui voudraient agir restent désorientés et découragés ou sont paralysés car ils ne savent pas que faire et à qui s’adresser…

Comme dès le début de notre initiative nous avons promis de ne pas enjoliver la réalité et dire la vérité, nous n’hésitons pas maintenant à constater que la situation n’est pas du tout bonne et que les prochains mois seront extrêmement critiques. Bien sûr, l’échec de l’initiative du Manifeste Antifasciste Européen ne signifie pas qu’on a perdu tout espoir et toute possibilité de résister à la Peste Brune. Il signifie cependant que les luttes antifascistes de demain seront obligées de se dérouler dans des conditions beaucoup plus difficiles et adverses que si on avait prévenu le tsunami mortel d’extrême droite qui se profile déjà à l’horizon européen.

Durant l’an et demi de nos efforts, on a eu l’occasion de nous mettre en contact partout en Europe avec des réseaux, des mouvements, des organisations et des simples citoyens qui ne se rendent pas et qui ne veulent pas permettre la répétition de la tragédie de l’entre-deux-guerres. À tous ceux-là et aussi à tous ceux et celles qui nous ont soutenus en signant le Manifeste Antifasciste Européen nous adressons un grand merci et surtout, nous leur donnons rendez-vous aux luttes antifascistes unitaires et de masse qu’il faudra organiser tous ensemble si nous ne voulons pas revoir la Peste Brune ravager nous et notre continent !...

NO PASARAN !

Comité Grec du Manifeste Antifasciste Européen

www.antifascismeuropa-ellada.gr



cadtm.org

Traduction(s)