Echos au Sénégal de la campagne panafricaine du CADTM « Dette, pousse-toi de là, microcrédit dégage ! »

« Non aux microcrédits qui appauvrissent les femmes, oui pour des tontines traditionnelles autogérées à taux zéro ! »

26 novembre par CADTM Sénégal


Suite à un travail collectif de la Coordination internationale des luttes féministes du CADTM, le CADTM Sénégal a organisé à Dakar, le 10 octobre 2019, une journée de sensibilisation face aux méfaits des microcrédits parmi les femmes des milieux populaires.

Voici un récit et une vidéo retraçant les enjeux de cette mobilisation :

La cérémonie d’ouverture a été présidée par Adama Soumaré (Secrétaire Général du CADTM Sénégal) et la coordinatrice du Comité Femmes Bambi Soumaré.

Après la présentation du contexte global et la dénonciation des faux-discours des microcrédits, présentés comme des outils contre la pauvreté susceptibles d’apporter une aide au développement des activités des femmes alors qu’ils n’ont en réalité aucun effet positif, Bambi a partagé les objectifs de la campagne panafricaine menée contre la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
et les microcrédits :

  • Former les membres des organisations membres du CADTM Afrique et leurs partenaires sur les mécanismes de la dette et des microcrédits,
  • Dénoncer les abus des Institutions de microfinance (IMF),
  • Contribuer à l’autonomisation socioéconomique des femmes en promouvant des alternatives face à ces crédits mortifères.

Ensuite, Ndeye Astou (experte en genre et développement) lança les discussions en rappelant le travail effectué par le REDA, membre du CADTM Sénégal en 2018 et 2019 sur la thématique « Femmes, dettes et Microcrédits ».

Différents aspects ont fait objet d’échanges approfondis lors de cette activité de mobilisation sociale :

  • La nécessité de développer un plaidoyer systématique au niveau national sur les pratiques des IMF,
  • L’articulation des analyses et luttes contre la dette et les microcrédits,
  • L’impact des politiques d’endettement illégitime sur les services publics d’éducation, de la santé et de la protection sociale des femmes et des enfants,
  • L’urgence pour les femmes de sortir du cycle infernal d’endettement sans issue provoqué par le modèle de crédit mis en place par les IMF et de construire des alternatives durables.

Les interventions par skype d’autres membres de la coordination internationale des luttes féministes du CADTM avec Emilie Atchaka du CADD Bénin et Samia d’ATTAC-CADTM Maroc ont permis de partager avec les participantes sénégalaises les difficultés que vivent les femmes de ces pays enchainées à ces crédits usuriers et leurs expériences de luttes et d’alternatives.

Les discussions en plénière ont permis d’aborder d’autres aspects :


En conclusion

La plénière a insisté sur la nécessité de revaloriser les initiatives communautaires et collectives sans ou à très faible taux d’intérêt destinés à des actions de solidarité.

Les participantes ont retenu la nécessité de partager les bonnes pratiques collectives ainsi que les expériences des associations de femmes qui s’engagent à faire des prêts à taux zéro.

Sera menée dans les différentes régions du Sénégal très prochainement, une campagne de sensibilisation en lien avec le séminaire international « Femmes dette et Microcredits » qui aura lieu en 2020 à Dakar très certainement.



CADTM Sénégal

Liberté 6 Extension Cité ASECNA N° 35 1er étage
Téléphone : +221 827 60 89 / + 221 77 564 45 64 / 77 253 35 67
Dakar / Sénégal
E-mail : cadtmsenegal AT gmail.com
Voir CADTM-Sénégal