Eric Toussaint dénonce : Le FMI savait que le mémorandum aggraverait largement la dette grecque

16 juin 2015 par Vangelis Goulas , Syriza Paris / France


left.gr

Actuellement réunie à Athènes, la Commission pour la Vérité sur la Dette publique grecque est en possession d’un document du FMI prouvant que les créanciers connaissaient à l’avance les effets négatifs du Memorandum of Understanding (MoU) imposé à la Grèce, et qu’il conduirait inévitablement à une hausse majeur de la dette grecque.

En effet, la Commission d’audit détient entre ses mains un document arguant en ce sens en date de mars 2010. Cette information a été conjointement révélée ce lundi 14 juin par la présidente du Parlement grec Zoé Konstantopoulou, et le coordinateur scientifique de la Commission pour la Vérité sur la Dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
publique grecque, le Docteur en sciences politiques Eric Toussaint.

Monsieur Toussaint déclarait à ce propos que « Nous disposons d’un document interne du FMI FMI
Fonds monétaire international
Le FMI a été créé en 1944 à Bretton Woods (avec la Banque mondiale, son institution jumelle). Son but était de stabiliser le système financier international en réglementant la circulation des capitaux.

À ce jour, 188 pays en sont membres (les mêmes qu’à la Banque mondiale).

Cliquez pour plus.
, daté du mois de mars 2010, décrivant en détail les mesures prévues et inclues dans le MoU de cette même année. Il s’agit d’un plan prédéfini et très détaillé, qui n’a ni été communiqué aux Parlements des quatorze pays de l’Union européenne ayant prêté de l’argent à la Grèce, ni même au Parlement grec. Comme vous le savez, il y a donc eu une violation de la Constitution grecque en mai 2010, lorsque cet accord a été conclu
 ».

De même, « Au cours de notre travail, nous avons également réussi à souligner que le moyen utilisé en 2010 pour mettre en œuvre la restructuration de la dette grecque était absolument préjudiciable, notamment car les fonds de pension Fonds de pension Fonds d’investissement, appelé aussi fonds de retraite, qui a pour vocation de gérer un régime de retraite par capitalisation. Un fonds de pension est alimenté par l’épargne des salariés d’une ou plusieurs entreprises, épargne souvent complétée par l’entreprise ; il a pour mission de verser des pensions aux salariés adhérents du fonds. Les fonds de pension gèrent des capitaux très importants, qui sont généralement investis sur les marchés boursiers et financiers. de la Grèce et des citoyens grecs détenant des obligations Obligations
Obligation
Part d’un emprunt émis par une société ou une collectivité publique. Le détenteur de l’obligation, l’obligataire, a droit à un intérêt et au remboursement du montant souscrit. Il peut aussi, si la société est cotée, revendre son titre en bourse.
d’Etat ont été sacrifiés. Par exemple, le « haircut » de plus de 50% imposé à certains employés d’ « Olympic Airways » qui avaient reçu des obligations d’Etat au moment de leur licenciement, sans aucune mesure compensatoire et en n’ayant commis aucune faute. En revanche, les grandes banques privées qui ont participé à cet « haircut », ont reçu en compensation 30 milliards d’euros, qui se sont directement ajoutés à la dette publique grecque
 » a poursuivi Monsieur Toussaint.

La présidente du Parlement grecque, Zoé Konstatopoulou, a pour sa part déclaré « Nous cherchons à établir la vérité afin de définir la part illégitime et odieuse de la dette ».

Les premières conclusions de la Commission pour la Vérité sur la Dette publique grecque seront publiées les 17 et 18 juin 2015.

Source : left.gr