Évaluation du transfert du SI partagé & Évaluation de l’impact des activités internationales du CADTM /Belgique sur ses partenaires du SUD et sur la formation en Belgique

2 septembre par Françoise Mulfinger Vaupré

Lors de l’Assemblée mondiale du réseau international (AMR) du CADTM, à Bouznika au Maroc en 2013, le CADTM a pris une décision majeure en se dotant de nouveaux organes comprenant un Conseil international (CI) et un secrétariat partagé(SI) entre le CADTM/Belgique et ATTAC CADTM Maroc. « Cela constitue une étape importante en faveur du renforcement des partenaires du Sud non seulement en accentuant leurs poids et leurs influences dans le réseau mondial, mais aussi en contribuant à stimuler les synergies SUD-SUD ».

Lors de l’AMR de Tunis, du 27 au 30 mai 2016, à mi-parcours du mandat du SI partagé (2014-2016), un bilan largement satisfaisant de la réalisation des tâches imparties aux deux pôles du SI a pu être dressé sur la base d’une large consultation et d’une analyse approfondie de l’application de ce mandat (Motion 9153).

L’évaluation relève une intensification significative de la collaboration entre les partenaires du SI partagé, entre autres par le biais de l’établissement de communiqués communs, des échanges d’expériences d’interpellations politiques et de soutiens aux audits des dettes illégitimes.

Elle pointe un développement important de la publication d’ouvrages et de publications en langue arabe ainsi que la création d’un site en arabe appelé à se faire l’écho des luttes sociales et des acquis du mouvement ainsi que la création d’un espace de dialogue privilégié sur Twitter.

Après analyse des forces et des faiblesses, des opportunités et des menaces pour les deux partenaires CADTM Belgique et ATTAC CADTM Maroc ainsi que de la stratégie du mouvement pour la période 2015-2025, plusieurs recommandations ont été formulées concernant la réalisation des missions du SI et l’impact des activités internationales et des partenaires du Sud sur la formation.

Ces recommandations visent entre autres :

Parmi les tâches à renforcer figurent pour le Attac Cadtm Maroc le renforcement des activités en Afrique en synergie avec la coordination Afrique) et particulièrement le développement de celles-ci en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Parmi les tâches à renforcer figurent pour le CADTM /B la coordination avec le CADTM Europe, la poursuite des synergies en Europe et le suivi avec les coordinations AYNA et celle de l’Asie du Sud.

Des amendements dans la charte de fonctionnement du réseau mondial du CADTM ont été adoptés concernant en particulier :

  • les modalités de l’application de la parité dans le fonctionnement des différentes plates formes continentales du réseau ;
  • la périodicité de l’organisation des AMR en soulignant l’importance de l’élaboration de contributions thématiques et politiques et celle des recherches de convergences avec les mouvements sociaux dans l’esprit de la charte politique.

L’AMR, l’année de ses 25 ans d’existence, a tenu à préciser le sens de l’acronyme CADTM en tenant compte de l’évolution de ses engagements notamment en ce qui concerne les dettes illégitimes. Le CADTM est ainsi devenu le Comité pour l’Abolition de Dettes Illégitimes. Le réseau a également accueilli en son sein trois nouveaux membres : le CADTM Gabon, le CADTM Italie et le CADTM Luxembourg.

L’évaluation en référence est disponible ci-dessous :

PDF - 370.9 ko
Partie 1 : Évaluation du transfert du SI partagé
PDF - 282.1 ko
Partie 2 : Évaluation de l’impact des activités internationales du CADTM /Belgique sur ses partenaires du SUD et sur la formation en Belgique