Audio

Extractivisme et dette

6 mai 2015 par Nicolas Sersiron , Ruth Stegassy

Dans une interview très finement menée par la journaliste Ruth Stegassy, le président du Cadtm France, Nicolas Sersiron, revisite les cinq derniers siècles, sous l’angle de l’accaparement des ressources de la planète par l’Europe. Il montre comment la dette illégitime Dette illégitime Comment on détermine une dette illégitime ?

4 moyens d’analyse

* La destination des fonds :
l’utilisation ne profite pas à la population, bénéficie à une personne ou un groupe.
* Les circonstances du contrat :
rapport de force en faveur du créditeur, débiteur mal ou pas informé, peuple pas d’accord.
* Les termes du contrat :
termes abusifs, taux usuraires...
* La conduite des créanciers :
connaissance des créanciers de l’illégitimité du prêt.
a été utilisée après la dernière guerre mondiale pour remplacer la violence armée coloniale, accentuant ainsi le pillage extractiviste et l’asservissement des peuples aux puissances de l’argent.

En le prenant dans un sens large, il explique comment l’extractivisme Extractivisme Modèle de développement basé sur l’exploitation des ressources naturelles, humaines et financières, guidé par la croyance en une nécessaire croissance économique. , est le pillage des ressources naturelles, mais aussi celui des ressources humaines (esclavage, travail forcé) et celui des ressources financières. La population d’un pays, en remboursant un emprunt public dont elle n’a pas profité est une victime du système dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
. Il révèle aussi comment l’agriculture productiviste, en recourant à un extractivisme de nombreuses ressources non renouvelables, est non pérenne et criminelle pour l’ensemble du vivant. Il termine par l’audit des dettes, expliquant qu’il est un retour en démocratie, indispensable pour sortir par le haut de la servitude financière organisée par l’oligarchie et menant à la destruction du climat.

Le livre "Dette et Extractivisme est disponible sur cette page

Auteur.e

Nicolas Sersiron

Ex-président du CADTM France, auteur du livre « Dette et extractivisme » Après des études de droit et de sciences politiques, il a été agriculteur-éleveur de montagne pendant dix ans. Dans les années 1990, il s’est investi dans l’association Survie aux côtés de François-Xavier Verschave (Françafrique) puis a créé Échanges non marchands avec Madagascar au début des années 2000. Il a écrit pour ’Le Sarkophage, Les Z’indignés, les Amis de la Terre, CQFD. Il donne régulièrement des conférences sur la dette.


Autres articles en français de Nicolas Sersiron (64)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60