20 octobre

Bruxelles, Belgique

Festival des libertés - Débat Dettes illégitimes et Mobilisations intègres

Le 17 octobre 1987, Thomas Sankara était assassiné, quelques semaines après avoir prononcé un discours controversé à l’ONU. En 2014, suites aux mobilisations populaires, Blaise Compaoré était forcé de démissionner du pouvoir qu’il occupait depuis vingt-sept ans. À partir de ces deux événements burkinabés et de leurs suites, que peut-on dire des mouvements sociaux africains et des revendications relatives au système pervers de la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
, qui enlise le Sud depuis près d’un siècle ?

Avec Rasmane Zinaba (militant burkinabé, membre du Balai Citoyen), Rémi Vilain (membre du CADTM - Comité pour l’abolition des dettes illégitimes) et Morgane Wirtz (journaliste indépendante parcourant l’Afrique de l’Ouest depuis 2007, coauteure de Une jeunesse africaine en quête de changement, GRIP, 2017).

A 18h au foyer du Théâtre National Wallonie-Bruxelles, Boulevard Emile Jacqmain 111-115, 1000 Bruxelles

Partenariat : Comité pour l’abolition des dettes illégitimes (CADTM).


À venir