21 mai

En ligne et à Liège, Belgique

Foire du livre politique – Rencontre croisée avec Éric Toussaint et Arnaud Zacharie

Annonce des organisateurs

Dans ce contexte morose de pandémie permanente à déconfinement répétitif, variable et insatisfaisant, sur fond d’espoir à l’approche du mois de mai, et en attendant le variant indien, j’ai vraiment l’honneur et le grand plaisir de vous inviter à la 13e édition de la Foire du livre politique de Liège !

L’événement aura lieu à la Cité Miroir le vendredi 21 mai en journée et en soirée, et il ne risque plus d’être reporté car il sera entièrement en ligne.

Si les conditions le permettent, une participation sur site sera proposée mais prioritairement aux personnes inscrites.

Par respect pour les auteurs, les éditeurs et les membres du jury, la remise du Prix du livre politique “Novembre 2020” aura lieu également pendant la foire, sans impact sur l’organisation Prix du livre politique “Novembre 2021”.

On ne supprime pas une année littéraire politique à cause d’un virus !

Pour vous inscrire, écrivez un message à reservation chez citemiroir.be

Rencontre croisée avec Éric Toussaint et Arnaud Zacharie

Ils vont enfin nous les présenter, ces livres qui attendent depuis des mois, et que d’autres, de leur plume, déjà sont sur le point de remplacer.

Pour Éric Toussaint, il s’agit de sa réponse à l’ouvrage Yanis Varoufakis (Conversation entre adultes) : Capitulation entre adultes. Grèce 2015 : une alternative était possible (Syllepse et CADTM, mars 2020). Il y retrace les erreurs de Tsipras et Varoufakis au cours de ces longs mois de négociations vouées à l’échec et montre quelles politiques auraient peut-être pu sauver la mise, pas seulement pour la Grèce, mais pour l’Europe tout entière.

Dans La transition écologique et sociale. Pour une prospérité soutenable et partagée (Liberté j’écris ton nom, octobre 2020), Arnaud Zacharie, en 12 chapitres brefs et incisifs, fait d’abord l’inventaire des maux que le système capitaliste fait peser sur nos sociétés, puis dans une seconde partie, s’efforce de montrer toutes les mesures qui doivent être prises, là tout de suite, si nous voulons nous diriger vers « une société qui serait non seulement ouverte, mais aussi juste et durable » (p. 71). À côté des transformations profondes de secteurs clés comme l’énergie, l’agriculture, les transports, il faut rétablir la justice sociale et mettre la finance au service de ces transitions aujourd’hui impératives.


Source : Attac Liège

À venir