Fonds vautours : les ailes de la dévastation

AVP N°73 - 4° trimestre 2017

7 novembre

"Les fonds vautours tuent. En voici un exemple. En 2002, suite à une sécheresse effroyable, la famine provoqua la mort de dizaines de milliers d’êtres humains au Malawi. Sur les 11 millions d’habitants de ce pays du sud-est africain, 7 se sont trouvés gravement sous-alimentés. Le gouvernement était dans l’incapacité de venir en aide aux victimes puisque, quelques mois auparavant, il avait dû vendre sur le marché ses stocks de réserve de maïs (40 000 tonnes !) pour payer un fonds vautour Fonds vautour
Fonds vautours
Fonds d’investissement qui achètent sur le marché secondaire (la brocante de la dette) des titres de dette de pays qui connaissent des difficultés financières. Ils les obtiennent à un montant très inférieur à leur valeur nominale, en les achetant à d’autres investisseurs qui préfèrent s’en débarrasser à moindre coût, quitte à essuyer une perte, de peur que le pays en question se place en défaut de paiement. Les fonds vautours réclament ensuite le paiement intégral de la dette qu’ils viennent d’acquérir, allant jusqu’à attaquer le pays débiteur devant des tribunaux qui privilégient les intérêts des investisseurs, typiquement les tribunaux américains et britanniques.
qui avait obtenu, devant un tribunal britannique, la condamnation du Malawi au versement de plusieurs dizaines de millions de dollars..."

S’abonner à l’AVP

Les fonds vautours Fonds vautour
Fonds vautours
Fonds d’investissement qui achètent sur le marché secondaire (la brocante de la dette) des titres de dette de pays qui connaissent des difficultés financières. Ils les obtiennent à un montant très inférieur à leur valeur nominale, en les achetant à d’autres investisseurs qui préfèrent s’en débarrasser à moindre coût, quitte à essuyer une perte, de peur que le pays en question se place en défaut de paiement. Les fonds vautours réclament ensuite le paiement intégral de la dette qu’ils viennent d’acquérir, allant jusqu’à attaquer le pays débiteur devant des tribunaux qui privilégient les intérêts des investisseurs, typiquement les tribunaux américains et britanniques.
sont des sociétés privées appelées « vautours » en raison de leur mode opératoire qui consiste à cibler des États en difficulté financière pour racheter à bas prix des créances Créances Créances : Somme d’argent qu’une personne (le créancier) a le droit d’exiger d’une autre personne (le débiteur). sur ces États. Ils refusent systématiquement de participer aux restructurations de dettes, attendent patiemment que l’État se rétablisse financièrement (si nécessaire) puis lancent des procédures judiciaires pour obtenir le paiement intégral de leurs créances. Leur taux de rendement est situé entre 300 et 2000 % !

Décotes astronomiques, profits mirobolants, corruption, conflits d’intérêts, harcèlement... Le quotidien des fonds vautours ! Que ce soit en Zambie, au Malawi, en Argentine ou même en Grèce, en Espagne ou en Irlande, le mode opératoire est le même et les conséquences catastrophiques pour les populations. Le CADTM mène un combat de longue date contre ces charognards de la finance, qui a notamment abouti le 12 juillet 2015 à l’adoption d’une loi par le Parlement fédéral belge qui constitue une avancée importante contre la spéculation Spéculation Opération consistant à prendre position sur un marché, souvent à contre-courant, dans l’espoir de dégager un profit.
Activité consistant à rechercher des gains sous forme de plus-value en pariant sur la valeur future des biens et des actifs financiers ou monétaires. La spéculation génère un divorce entre la sphère financière et la sphère productive. Les marchés des changes constituent le principal lieu de spéculation.
financière indécente car elle empêche les spéculateurs, dont font partie les fonds vautours, de recevoir plus que ce qu’ils ont payé pour racheter les créances litigieuses. Cette loi, rédigée avec l’expertise du CADTM, du CNCD-11.11.11 et de son homologue flamand est tellement bien calibrée qu’elle est aujourd’hui attaquée en justice par le fonds vautour NML Capital, dirigé par le milliardaire Paul Singer.

Cette loi démontre que les États ont toujours du pouvoir sur la finance et que le processus démocratique associant des parlementaires à des organisations de la société civile peut fonctionner. Mais cela ne peut être réellement efficace que si la population est informée, sensibilisée et prête à se mobiliser ! Ce numéro de l’AVP est là pour remplir la mission d’information et de sensibilisation que le CADTM s’est donnée. Pour la mobilisation, rejoignez les groupes locaux du CADTM à Liège, Bruxelles, en France et ailleurs...

Nous comptons sur vous !


SOMMAIRE
INTRODUCTION : Les riches contre les peuples
CHAPITRE 1 : LES FONDS VAUTOURS ET LEUR MONDE
Une espèce méconnue de la jungle financière
D’où viennent-ils ?
Quelle est leur place dans le système financier international ?
La complicité des États et des organisations internationales
Grèce, le bal des vautours
Les vautours, les requins, les loups et les licornes
CHAPITRE 2 : LE FESTIN DES FONDS VAUTOURS - ÉTUDES DE CAS
La Zambie contre le fonds Donegal
L’Argentine dans un nid de vautours :
L’Argentine : le gros lot pour les vautours
Macri carresse les vautours dans le sens des plumes
Les leçons de la Grèce
Les fonds vautours dépècent l’Irlande
En Espagne les fonds vautours dévorent l’habitat, le pain et l’électricité
CHAPITRE 3 : QUELS REMÈDES CONTRE LES FONDS VAUTOURS ET LEURS COMPLICES ?
La Facilité africaine de soutien juridique, reflet des inégalités Sud/Nord
Limites et effets pervers des Clauses d’action Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
collective
Les deux premières lois contre les fonds vautours : la Belgique et le Royaume-Uni
La loi belge du 12 juillet 2015 : un pas de géant dans la lutte contre les fonds vautours
La France réagit aussi
Quand les fonds vautours veulent faire la loi : NML Capital Vs. l’État belge et le CADTM
Quelques pistes pour déplumer les vautours

Pour commander un ou plusieurs exemplaires :

Tarif = 5 € + port (4 € puis 1 € par magazine supplémentaire)

Belgique : versement sur le compte du CADTM n° 001-2318343-22 en précisant en communication vos nom, prénom et adresse + AVP Fonds Vautours
France : chèque au CADTM France, 130 avenue de Versailles, 75016 Paris en précisant vos nom, prénom et adresse + l’objet de la commande
Autres pays : virement sur le compte du CADTM n° IBAN BE06 0012 3183 4322 - Code Swift BIC GEBA BE BB en précisant en communication vos nom, prénom et adresse + AVP Fonds Vautours

Pour s’abonner à l’AVP


Voir en ligne et télécharger :


Document
(PDF -9.3 Mo)

    Livres et brochures

  • Livres et brochures à commander ou télécharger, envoyés aux abonnés avec la dernière revue

    RÉSEAU

  • Plusieurs membres du réseau réalisent un bulletin d'informations

Les autres revues :