Mali

Forum des peuples : Retour à Siby

14 novembre 2015 par Abdoul K. Coulibaly

La 11e édition du Forum des peuples se tiendra du 27 au 29 novembre prochains à Siby dans le pays mandé. L’annonce a été faite samedi par la Coalition des alternatives africaines dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
et développement (CAD-Mali) au cours d’une conférence de presse animée par son président Issa Kamissoko. Celui-ci avait à son côté le directeur exécutif de la Coalition, Souleymane Dembélé.

Le Forum de cette année sera organisé autour de six axes thématiques :
« gouvernance » ;
« paix et sécurité pour le droit à la vie et du vivre ensemble » ;
« le changement climatique, quelle réponse pour les mouvements sociaux ? » ;
« les mouvement sociaux : comment mieux s’organiser face à l’endettement chronique et le contrôle extérieur des ressources naturelles ? » ;
« la crise migratoire, quelle alternative ? ».

Issa Kamissoko a rappelé que le Forum des peuples vise à « offrir aux mouvements sociaux et populaires maliens, africains et internationaux un cadre démocratique d’information, de sensibilisation et d’éducation populaire sur les mécanismes d’appauvrissement des peuples du Sud portés par les pays du G8 G8 Ce groupe correspond au G7 plus la Fédération de Russie qui, présente officieusement depuis 1995, y siège à part entière depuis juin 2002.  ». Il se veut aussi un espace populaire d’actions Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
citoyennes contre la misère des peuples du monde. Dans cette perspective, le forum des peuples s’est assigné la libre expression comme principe.

Le choix de Siby pour abriter cette édition, selon le président de CAD-Mali, s’explique par le fait que la localité est située à environ à 45 km de Bamako et 80 km de la Guinée voisine. Par ailleurs, le village se trouve dans une zone touristique. Selon Kamissoko, le thème du changement climatique en tant que préoccupation mondiale, pourra mieux bénéficier de l’influence des organisations internationales en vue d’un meilleur financement du continent africain.
En outre, le Mandé représente une expérience africaine intégrée de développement agricole, industriel, d’échanges culturels entre les peuples. Le Forum revient après trois ans d’une absence liée au contexte malien de crise. Le secrétariat national de la CAD-Mali a décidé de tenir la 11è édition à Siby qui abrita la toute première édition en 2001.

Le choix des thèmes lié à la paix, à la sécurité et au changement climatique est motivé par les constats et faits portant sur la rébellion du Nord de notre pays, des cas d’injustice et la menace du changement climatique. Ce 11e Forum des peuples intervient à la veille de la 21e conférence des parties (COP 21) qui se tiendra du 30 novembre au 12 décembre à Paris.

Selon ses initiateurs, l’objectif du Forum est « la consolidation et la pérennisation des espaces d’expression populaire sur les préoccupations légitimes des peuples appauvris, victimes des principes et pratiques néolibérales sur toutes leurs formes ». Compte tenu de la particularité de cette édition, un panel sera mise en place regroupant les autorités traditionnelles et des personnes d’autres pays qui ont été victimes de conflits en vue de partager leurs expériences avec les Maliens.
Au total, 500 participants sont attendus à ce Forum et le montant estimatif du budget d’organisation se chiffre à 30,8 millions de Fcfa.

La Coalition des alternatives africaines dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
et développement est un mouvement social d’alternatives populaires. De statut malien et agrée par le gouvernement du Mali en 2001, elle regroupe 103 organisations membres, composés d’associations paysannes, de femmes, de jeunes, de tradithérapeutes, d’opérateurs économiques, d’ONG, de syndicats, de confessions religieuses et de plusieurs personnes engagées pour la cause des peuples.

Abdoul K. COULIBALY