Galerie photos des rencontres d’été 2012 du CADTM-Belgique

24 juillet 2012 par Eric De Ruest


Plus de 100 personnes se sont retrouvées à la Marlagne près de Namur pour un week-end d’information et de discussions autour des thématiques du CADTM. 
Ateliers et plénières en journée, discussions et chansons en soirée...

Du 6 au 8 juillet, les rencontres d’été du CADTM ont réuni plus de 100 participant-e-s venu-e-s de Belgique, de France, du Portugal, de Grande-Bretagne, de Grèce, d’Italie et d’Espagne. Ce week-end a été l’occasion, à travers 9 ateliers et 2 plénières de s’informer, se former, et débattre sur les enjeux liés à la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
et aux plans d’austérité qui sont désormais imposés à l’ensemble des pays du monde.

Si la crise de la dette est depuis 2 ans au cœur de l’actualité, l’accès à une information claire, didactique et critique reste difficile. Aussi, une série d’ateliers avait pour objectif de décortiquer les faits et d’exposer l’analyse du CADTM sur la situation actuelle. A l’échelle mondiale, un état des lieux des zones de la planète les plus touchées a été dressé en revenant sur les causes et les différents impacts de cette crise globale. A l’échelle européenne, les réponses des dirigeants à la crise, l’institutionnalisation de l’austérité au niveau communautaire ou encore la fausse solution de la restructuration de la dette grecque ont été analysées. Enfin, à l’échelle belge les causes et origines de la dette publique, notamment le sauvetage de ses banques ont été décortiquées.

Bien au-delà des constats et d’une analyse nécessaire, ce week-end avait pour objectif de penser l’alternative et de construire la mobilisation qui nous permettra de remettre en question les réponses néolibérales à cette crise profonde du capitalisme.

Les ateliers du dimanche matin ont notamment permis de s’interroger sur l’état des avancées progressistes en Amérique latine ainsi que sur l’urgence de la mise en place d’alternatives écologiques au lendemain du décevant sommet de Rio +20.

La plénière finale a quant à elle été l’occasion de faire un tour d’horizon des mobilisations actuelles en Europe. Un panel d’intervenants a présenté les différentes initiatives d’audit citoyen et collectifs contre l’austérité mis en place dans leur pays. Au-delà de l’espoir suscité par l’inventaire des nombreuses mobilisations actuelles ou en cours de préparation, cette plénière a permis d’insister sur l’enjeu essentiel que représente la convergence de nos luttes locales, régionales et nationales à une échelle européenne. Face à une Europe du capital, globalisons la résistance !

Click



cadtm.org
Eric De Ruest

est membre du CADTM Belgique et co-auteur avec Renaud Duterme de La dette cachée de l’économie, Les Liens qui Libèrent, 2014.

Autres articles en français de Eric De Ruest (47)

0 | 10 | 20 | 30 | 40