Grèce : Procès d’Aube dorée, Ils ne sont pas innocents !

29 septembre par Collectif


Le procureur public du procès de l’Aube dorée, Adamantia Oikonomou, a de façon provocante demandé que tous les membres du parti néo-nazi soient acquittés de toute implication liée au meurtre de Pavlos Fyssas, commis par un membre autoproclamé du parti.

Son argument est que l’assassin de Pavlos Fyssas, Giorgos Roupakias, a commis l’acte tout seul, quand il a poignardé le musicien à mort.

Sa recommandation absurde vise à ce que les chefs de l’organisation criminelle néo-nazi soient acquittés. Le procureur prétend que les chefs du parti n’ont donné aucun ordre pour cette attaque.

Aube dorée est une organisation criminelle au sens plein du terme, avec une structure hiérarchique et une formation militaire. Ses membres ont suivi des ordres. Pendant plus d’une année, plein d’évidences contraignantes ont été présentées au tribunal : des photos, des vidéos, des messages qui font preuve de la planification des attaques et leur dissimulation, comme c’était le cas pour le meurtre de Pavlos Fyssas.

Des évidences qui prouvent l’implication des bataillons de l’organisation aux attaques contre les pécheurs égyptiens et les membres du syndicat du parti communiste PAMELe procureur a choisi de ne pas voir ces évidences. Nous disons « NON » à l’acquittement d’Aube dorée.

Nous demandons qu’un exemple soit fait par la condamnation des chefs du parti et des bataillons des meurtres nazi d’Aube dorée.




Autres articles en français de Collectif (110)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 100

Traduction(s)