25 février

Bruxelles, Belgique

Human wave for solidarity and humanity #MigrAction

Dimanche à partir de 14h00.
Rendez-vous à la gare de Bruxelles Nord /Station Brussel-Noord


[FRANÇAIS] - [ENGLISH] - [NEDERLANDS]]


Solidarité avec tou.te.s les migrant.e.s !

Après la politique de ‘opkuisen’ (nettoyage) du gouvernement dans le parc Maximilien et le renvoi de réfugié.e.s au Soudan malgré le risque de torture, le gouvernement fédéral souhaite à présent légaliser les perquisitions à domicile où résident les étranger.e.s ayant reçu un ordre de quitter le territoire mais également chez les citoyen.ne.s qui hébergent les migrant.e.s pour éviter qu’elles/ils ne doivent dormir dehors. Il s’agit là d’une attaque envers nos valeurs fondamentales mais aussi envers le travail formidable des citoyen.ne.s hébergeu.r.se.s réuni.e.s au sein de la Plateforme Citoyenne de soutien aux refugié.e.s du Parc Maximilien.

Le gouvernement tente de diviser les gens en criminalisant les personnes qui fuient les guerres, la répression, la misère, le racisme, le sexisme, l’homophobie, la trans-phobie, les conséquences du changement climatique ... en les présentant comme une menace terroriste ou une menace pour la sécurité sociale. Alors que les migrant.e.s ne représentent pas un danger, mais le fuient et qu’elles/ils sont des contributeurs nets au budget de la sécurité sociale. Nous pensons qu’il ne s’agit là que d’une énième tentative de creuser un peu plus le clivage entre les défenseu.r.se.s d’un accueil humain et les représentant.e.s d’une politique migratoire ferme ou fermée.

Le 13 janvier, nous étions déjà 8.000 dans les rues pour réclamer la démission de Theo Francken et dénoncer les expulsions de soudanai.se.s opérées sans garantir toutes les précautions requises par la convention européenne des droits humains.

Dimanche 21 janvier, en à peine 2 jours, nous étions plus de 3000 à former une chaîne “humaine mais ferme” pour nous opposer à une grande opération policière. La police n’a pas approché les lieux et nous avons prouvé que la mobilisation des citoyen.ne.s (avec ou sans-papiers) est plus forte.

Pour toutes ces raisons nous allons une nouvelle fois nous exprimer et manifester notre colère contre la politique du gouvernement qui traite les migrant.e.s comme des criminel.le.s et menace les droits fondamentaux de tou.te.s !

Le dimanche 25 février à 14h00 à la Gare du Nord de Bruxelles, soyons encore plus nombreu.x.ses !

Nous réclamons :

● Non à l’instrumentalisation de l’appareil policier par le politique pour cibler le monde associatif, social et culturel. Liberté pour Jiyed et Mounir arrêtés à Globe Aroma !
● La solidarité n’est pas un crime : non au projet de loi permettant les perquisitions à domicile chez les personnes sans-papiers et les citoyen.ne.s solidaires.
● On ne quitte pas son pays, sa famille et ses proches par plaisir : les causes des migrations forcées doivent être prises en main et les personnes fuyant la guerre, la misère, le réchauffement climatique et la répression doivent pouvoir être accueillies et protégées.
● Stop aux “torture deals” : respect de l’article 3 de la Convention européenne des droits humains qui interdit l’expulsion d’une personne vers un Etat où elle risque d’être soumise à la torture et donc de cesser immédiatement le renvoi des migrant.e.s vers des pays où le risque est manifeste comme le Soudan.
● Régularisation des sans-papiers et droits égaux pour tou.te.s afin également d’éviter le dumping social et de soutenir les revendications de la Coordination des sans-papiers de Belgique !
● Safe passage : l’ouverture de couloirs humanitaires permettant aux réfugié.e.s de venir en Europe de manière sûre et légale.
● Activation de la close de souveraineté permettant la suspension du règlement de Dublin et le respect des engagements de relocalisation pris par la Belgique.
● Pour une politique migratoire hospitalière et respectueuse des droits fondamentaux !


[NEDERLANDS]


Solidariteit met alle migranten !

Na het « opkuis »beleid van de regering in het Maximiliaanpark en het terugsturen van vluchtelingen naar Soedan ondanks het risico op marteling, wil de federale regering nu huiszoekingen legaliseren, ook bij burgers die migranten thuis opvangen om te vermijden dat ze buiten moeten slapen. Het gaat hier over een aanval op onze basisrechten maar ook op het formidabel werk van de burgers die vluchtelingen opvangen via het Burgerplatform Steun aan Vluchtelingen in het Maximiliaanpark.

De regering probeert mensen te verdelen en criminaliseert mensen die oorlog, repressie, miserie, racisme, seksisme, homofobie, transfobie en de gevolgen van klimaatverandering ontvluchten. Ze presenteren het vervolgens als een terroristische dreiging en een dreiging voor de sociale zekerheid. Terwijl de ’kostprijs’ van vluchtelingen niet meer bedraagt dan 0,2% van het budget van de sociale zekerheid denken we dat het over niets anders gaat dan de zoveelste poging om nog meer de kloof tussen de verdedigers van een humaan opvangbeleid en de vertegenwoordigers van een gesloten migratiebeleid te vergroten.

13 januari waren we reeds met 8000 op straat om het ontslag van Theo Francken te eisen en de uitwijzing van Soedanese vluchtelingen aan te kaarten. Op zondag 21 januari, slechts twee dagen na de oproep, waren we met 3000 om een menselijke ketting te vormen om ons te verzetten tegen een grootschalige politie-operatie. De politie heeft de operatie niet doorgevoerd en we hebben getoond dat de mobilisatie van burgers (met of zonder papieren) altijd sterker zal zijn.

Voor al deze redenen gaan we nog maar eens onze stem laten horen en manifesteren om onze woede te uiten tegenover het beleid van deze regering die migranten als criminelen behandelt en de basisrechten van iedereen in gevaar brengt.

Afspraak zondag 25 februari om 14u aan Brussel Noord. Laat ons nog talrijker zijn !

Wij eisen :

● Stop de instrumentalisering van het politie-apparaat door de politiek om het verenigingsleven en en sociale en culturele organisaties te treffen. Vrijheid voor Jiyed en Mounir die bij Globe Aroma werden opgepakt ;
● Solidariteit is geen misdrijf : nee aan het wetsvoorstel dat huiszoekingen toestaat bij mensen zonder papieren en solidaire burgers ;
● Stop de « torture deals » met landen als Libië. Stop aan de folterdeals : respect voor artikel 3 van de Europese Conventie voor de Mensenrechten die verbiedt om iemand uit te wijzen naar een staat waar hij of zij het risico loopt om gemarteld te worden. Er moet dus onmiddellijk gestopt worden met het terugsturen van migranten naar landen waar dit risico bestaat, zoals Soedan.
● Men ontvlucht zijn land, familie en dierbaren niet voor het plezier : de oorzaken van gedwongen migratie moeten aangepakt worden en mensen die oorlog, miserie, klimaatverandering en repressie ontvluchten moeten opgevangen en beschermd worden.
● Regularisatie van mensen zonder papieren : gelijke rechten voor iedereen om sociale dumping te voorkomen en steun aan de eisen van de coördinatie van mensen zonder papieren van België
● Safe passage : de opening van legale en veilige wegen om naar Europa te reizen voor vluchtelingen ;
● Activering van de souvereintiteitsclausule die de tijdelijjke opheffing van het akkoord van Dublin toelaat en het respecteren van de engagementen tot herverstiging van vluchtelingen waartoe Belgie zich heeft verbonden
● Voor een gastvrije migratiepolitiek die de fundamentele rechten respecteert.


[ENGLISH]


Solidarity with all migrants !

After the government’s policy of ‘opkuisen’ (cleansing) in Maximilian Park and the return of refugees to Sudan despite the risk of torture, the federal government now wants to legalize searches not only of residences where foreigners ordered to leave the country are living, but also of the homes of citizens hosting migrants so they do not have to sleep outside. This is an attack both on our fundamental values and on the tremendous work of the hosting citizens who have come together in the Citizen’s Platform of support for refugees in the Maximilian Park.

The government is trying to divide people by criminalizing those fleeing wars, repression, misery, racism, sexism, homophobia, transphobia, or the consequences of climate change by portraying them as a terrorist threat or a threat to social security. Migrants do not represent a danger, they are fleeing danger and are net contributors to the social security budget. We believe that this is yet another attempt to deepen the divide between defenders of a humane reception for migrants and advocates of a firm or closed migration policy.

On 13 January, 8,000 of us took to the streets to demand Theo Francken’s resignation and denounce the expulsions of Sudanese people without guaranteeing all the precautions required by the European Convention on Human Rights.

On Sunday, January 21, in barely 2 days, more than 3000 of us formed a « human but firm » chain to oppose a large police operation. The police did not approach the scene and we proved that the mobilisation of citizens (with or without documents) is stronger.
For all these reasons we will once again speak out and express our anger against the government’s policy of treating migrants as criminals and threatening the fundamental rights of all !

On Sunday, February 25th at 2pm at the Gare du Nord in Brussels, let there be even more of us !

We demand the following :

● No to the use of the police apparatus by politicians to target the associative, social and cultural world. Freedom for Jiyed and Mounir arrested at Globe Aroma !
● No to the criminalisation of solidarity : no to the bill allowing house searches of undocumented migrants and solidarity citizens.
● One does not leave one’s country, family and loved ones for pleasure : the causes of forced migration must be addressed and people fleeing war, misery, global warming and repression must be able to be welcomed and protected.
● Stop “torture deals” : compliance with Article 3 of the European Convention on Human Rights, which prohibits the expulsion of a person to a State where he or she is in danger of being subjected to torture and therefore immediately ceases the return of migrants to countries where the risk is manifest, such as Sudan.
● Regularisation of undocumented migrants and equal rights for all also to avoid social dumping and to support the demands of the Coordination des sans-papiers de Belgique !
● Safe passage : the opening of humanitarian corridors allowing refugees to come to Europe safely and legally.
● Activation of the sovereignty clause allowing the suspension of the Dublin Regulation and compliance with the relocation commitments made by Belgium.
● For a hospitable migration policy that respects fundamental rights !


[SIGNATAIRES / ONDERTEKENAARS]


- ACOD Brussels Kultuur
- Acteurs des temps présents
- Actief Linkse Studenten/Etudiants de Gauche Actifs Actif
Actifs
En général, le terme « actif » fait référence à un bien qui possède une valeur réalisable, ou qui peut générer des revenus. Dans le cas contraire, on parle de « passif », c’est-à-dire la partie du bilan composé des ressources dont dispose une entreprise (les capitaux propres apportés par les associés, les provisions pour risques et charges ainsi que les dettes).

- AISBL ScriptaLinea
- Alternative Libertaire Bruxelles
- AMA Fédération des maisons d’accueil et des services d’aide au sans-abri
- Article 27 asbl Bruxelles
- Asbl Les trois Portes
- ASPH - Association Socialiste de la Personne Handicapé
- Association Socialiste de la Personne Handicapée
- Belgium Kitchen
- Beweging voor Kinderen Zonder Papieren vzw
- Bruxelles Laïque
- BxlRefugees - Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés
- C.A.A - Collectif Afrique Action Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.

- CADTM
- Campagne ROSA
- CASI - Centre d’Action Sociale Italien
- Centre d’Action Laïque de la Province de Liège
- Centres de Planning familiale des Femmes Prévoyantes -
- Socialistes
- CeRIAC
- Chez Nous-Bij Ons
- Ciné Maximiliaan
- CIRÉ-asbl
- CNCD-11.11.11
- CODE ROUGE
- Collectif féministe Kahina
- Comac
- Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique asbl
- Coordination des sans-papiers de Belgique
- CRACPE, Collectif de Résistance Aux Centres Pour Étrangers
- CRER
- CSC Bruxelles
- CSC Halle-Vilvoorde-Leuven
- CSC-ACV
- Culture et Démocratie asbl
- DiEM25 Belgique
- Docteur M. Molter
- Dokters van De Wereld
- DoucheFLUX asbl
- École en colère
- Ecolo
- Espace Seniors asbl
- European Observatory for Democracy and Peace. EODP
- Fédération des Centres de Planning Familial
- Fédération francophone des travailleurs sociaux de rue
- Femmes Prévoyantes Socialistes
- FGTB-ABVV
- Gauche anticapitaliste / SAP antikapitalisten
- Groupe montois de soutien aux sans-papiers
- Hart boven Hard
- HDK Belgie/Belgique
- Indignez-Vous.be
- Jeunes anticapitalistes (JAC)
- Jeunes FGTB
- JOC Bruxelles
- La Ligue Bruxelloise Francophone pour la Santé Mentale
- La Maison d’accueil des Petits Riens
- La Maison Rue Verte
- La Marche des Migrants de La Région du Centre
- La Rue asbl
- Laïcité Brabant wallon
- L’Atelier 210
- Latitude Jeunes asbl
- Le centre interculturelle de Mons Borinage(CIMB)
- Le Centre Sociale Protestant de Bruxelles
- Le Migrakot
- Le Miroir Vagabond
- Le Monde des Possibles ASBL
- Le Mouvement Chrétiens pour la Paix
- Le P’tit Ciné asbl
- Le Services de Santés Mentales
- Le SMES-B
- Le Théatre Varia
- LEF (Links Ecologisch Forum)
- Les Amis d’Accompagnés
- Les Ateliers Populaires
- Ligue des Droits de l’Homme
- L’Ilot asbl
- Maison de la mère et de l’enfant
- Maison du Peuple d’Europe
- Médecine pour le Peuple - Geneeskunde voor het Volk
- Médecins Du Monde Belgique
- Mouvement Demain
- Mouvement des Jeunes Socialistes
- Mouvement ouvrier chretien (MOC)
- MRAX
- Niemand is illegaal
- Occupy Brussels Belgium
- PAC (Présence et Action Culturelles)
- Parti Socialiste de Lutte - Linkse Socialistische Partij (PSL-LSP)
- PEN Belgique
- Progress Lawyers Network
- PS
- PTB-PVDA
- Réseau ADES
- RestoJet
- Riposte.cte
- RWLP (Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté)
- SILOE Centre Comète AMO
- Solidair Gent
- Solidaris
- Solidarité 6000 migrant.e.s
- Source asbl
- Territoires de la Mémoire
- Théâtre et Réconciliation asbl
- Tout Autre Chose
- United Stages
- UPJB
- Victoria Deluxe
- Vie Féminine Bruxelles
- VLOS vzw
- Vluchtelingenwerkgroep Wetteren
- Vrede vzw
- Vriendschap zonder grenzen / Amitiés sans frontières


À venir