14 janvier

Liège, Belgique

LCD : Où va le Brésil ?

Le 14 janvier à l’Aquilone (25, Boulevard Saucy) à 19h

Le Brésil, 7e puissance économique mondiale, à la fois membre des BRICS et du G20 G20 G20 : Le Groupe des vingt (G20) est un groupe composé de dix-neuf pays et de l’Union européenne dont les ministres, les chefs de banques centrales et les chefs d’État se réunissent régulièrement. Il a été créé en 1999, après la succession de crises financières dans les années 1990. Il vise à favoriser la concertation internationale, en intégrant le principe d’un dialogue élargi compte tenu du poids économique croissant pris par un certain nombre de pays. Sont membres : Allemagne, Afrique du Sud, Arabie saoudite, Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chine, Corée du Sud, États-Unis, France, Inde, Indonésie, Italie, Japon, Mexique, Royaume-Uni, Russie, Turquie, l’Union européenne (représentée par le Président du conseil et celui de la Banque centrale européenne). , incarne à lui seul de nombreuses thématiques chères au CADTM : Dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
publique écrasante en augmentation depuis plusieurs années, inégalités persistantes, extractivisme Extractivisme Modèle de développement basé sur l’exploitation des ressources naturelles, humaines et financières, guidé par la croyance en une nécessaire croissance économique. , et résistances populaires importantes. Le plus grand pays d’Amérique Latine représente les revendications des peuples du sud avec ses mouvements sociaux exemplaires aux déclarations émancipatrices, mais aussi les pires élans conservateurs : féminicides, massacres des populations indigènes, répression des étudiants, expropriations, homophobie latente, etc. Avec les élections d’octobre 2018 qui portent à la tête du pays Jair M. Bolsonaro, figure de la facette fasciste du néoliberalisme qui surgit de manière inquiétante aux quatre coins du globe, le Brésil se trouve à la croisée des chemins dans un climat de corruption et de dénis de démocratie.

Pour cette rentrée 2019, avec plusieurs membres du CADTM Belgique suivant la région, nous revenons sur l’histoire tumultueuse du Brésil pour discuter ensemble des perspectives futures."


À venir