12 octobre

Liège, Belgique

LCD : Pour en finir avec le néocolonialisme - Alternatives aux politiques étrangères de l’UE

Présentation du Projet « ReCommons Europe »
INTERVENANTES : participant.e.s à la rédaction du manifeste « ReCommons Europe »

Depuis sa naissance, le nom « Union Européenne » rime avec augmentation des inégalités. Les dernières décennies ont systématiquement montré comment les logiques de cette union renforcent les privilèges des possédant-e-s en précarisant de plus en plus les vies de la majorité. En revanche, on nous montre moins le rôle que les politiques européennes jouent dans les pays qui se trouvent en hors de l’UE et comment celles-ci permettent à leur tour de renforcer les capitaux européens à l’échelle globale, en perpétuant des rapports inégalitaires et néocoloniaux.

C’est pour faire face à cet ensemble de politiques injustes et antisociales qu’est né le projet ReCommonsEurope. Coordonné par le CADTM, ce projet vise à impliquer des activistes et militant-e-s dans l’élaboration d’un programme politique réaliste à l’intention des decideurs politiques de la gauche progressiste en vue d’un horizon réellement émancipateur.

Nous vous invitons à la présentation du deuxième volet de ce projet qui concerne cette fois l’impact des politiques européennes sur les pays du Sud global. Nous aborderons ces impactes sur la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
exterieure, les accords de libre échange, dans les politiques migratoires, militaristes, et extractivistes, ainsi que la spoliation des biens culturels… sans oublier les alternatives nécessaires !

https://www.facebook.com/events/1257457641255124/


À venir