LIBERTE pour notre camarade Agadil et STOP aux harcèlements des militants marocains

Communiqué

7 novembre 2011 par ATTAC/CADTM Maroc


Le 1er novembre dernier, les services de renseignement marocains ont kidnappé à Safi (200 km au sud de Casablanca), Abdeljalil Agadil, militant d’ATTAC Maroc et du Mouvement 20 février dans cette ville. Au départ les services de police ont nié l’avoir enlevé pour ensuite reconnaitre cet acte. Après une pression exercée par les militants locaux, le Procureur du roi annonce que notre militant était en garde à vue pour 48 heures.

Ces méthodes surviennent dans une ville qui subit une répression de la part Makhzen (régime marocain) depuis le début du mouvement de protestation en février dernier. Kamal Ammari et Mohamed Boudoura, deux jeunes diplômés safiote ont payé de leur vie leurs engagements militants pour la liberté et la dignité. Ces assassinats politiques ont pour objectif de couper le lien qui se tisse entre les luttes et les masses populaires. Les « maitres du pays » savent désormais que le mouvement n’est pas une vague passagère mais un mouvement de fond qui travaille toute la société marocaine avec pour finalité rompre avec le despotisme et népotisme.

Face à la répression que subissent les militant-e-s pour un Maroc démocratique, nous annonçons ce qui suit :

- L’arrestation d’Abdeljalil Agadil est une démonstration que « Les années de plomb » ne sont pas terminées encore. Ce kidnapping au mépris de tous les lois, en premier lieu la nouvelle constitution, est la confirmation que la vie des militant-e-s marocains sont encore en danger.

- L’arrestation A. Agadil est sans fondements et nous demandons sa libération immédiate et sans conditions.

- Les méthodes des autorités de Safi et avec elles le ministère de l’Intérieur ne réussiront pas de nuire à l’image d’ATTAC/CADTM. A Safi, où la population a confiance en nous. Fabriquer des dossiers de toutes pièces pour nos militants ne pourra que se retourner contre l’Intérieur.

- Mustapha Sandia, membre du Secrétariat national d’ATTAC et militant de Safi subit aussi l’abus de pouvoir des autorités de cette ville. Il a été interdit de poursuivre son activité professionnelle dans le marché de gros de Safi à cause de son militantisme. Nous demandons à qu’il regagne son travail immédiatement.

- Yassir Belhiba, membre du SN d’ATTAC et militant de la ville de Ben Guérir est victime à son tour d’intimidations suite à son militantisme de la part des autorités.

- Ces pratiques qui sont devenus légions au Maroc doivent cesser.

Secrétariat national
03 novembre 2011, Agadir.

MESSAGES ET LETTRES DE PROTESTATION À ENVOYER À :

M. Le Premier Ministre : - Fax : 00 212 037761777 courrier chez pm.gov.ma
M. Le Ministre de la Justice : - Fax 00 212 037723710 courrier chez mj.gov.ma
M. Le Ministre de l’Intérieur : Fax 00 212 037766861 ou bien 212 037767404 courrier chez mi.gov.ma




ATTAC/CADTM Maroc

membre du réseau CADTM, l’Association pour la Taxation des Transactions en Aide aux Citoyens au Maroc (ATTAC Maroc) a été créée en 2000. ATTAC Maroc est membre du réseau international du Comité pour l’annulation de la dette du tiers monde (CADTM) depuis 2006 (devenu Comité pour l’abolition des dettes illégitimes depuis juin 2016). Nous comptons 11 groupes locaux au Maroc. ATTAC veut être un réseau aidant à l’appropriation par les acteurs engagés dans l’activité sociale, associative, syndicale et plus largement militante des enjeux de la mondialisation sur les problématiques de résistance sociale et citoyenne.
www.attacmaroc.org
http://arabic.cadtm.org/

Adresse : n°140, rue Cadi Bribri Akkari 10000. Rabat. Maroc
Email : attac.cadtm.maroc chez gmail.com
Site Web attacmaroc.org Tel 00 212 6 61 17 30 39

Autres articles en français de ATTAC/CADTM Maroc (122)

0 | ... | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | ... | 120