11 décembre 2017 > 13 décembre 2017

Liège, Belgique

La finance, on en fait quoi ?

3 soirées pour remettre en cause la finance et son monde, à Liège les 11, 12 et 13 décembre.

Avec le CADTM, ATTAC Liège, Riposte CTE, le GRESEA et le Beau Mur.

LUNDI 11 DÉCEMBRE

[Les Lundis Contre la Dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
]
Fonds vautours : les ailes de la dévastation

Pour ce LCD (Lundi contre la dette), Robin Delobel nous présentera le nouveau numéro des Autres Voix de la Planète consacré aux fonds vautours Fonds vautour
Fonds vautours
Fonds d’investissement qui achètent sur le marché secondaire (la brocante de la dette) des titres de dette de pays qui connaissent des difficultés financières. Ils les obtiennent à un montant très inférieur à leur valeur nominale, en les achetant à d’autres investisseurs qui préfèrent s’en débarrasser à moindre coût, quitte à essuyer une perte, de peur que le pays en question se place en défaut de paiement. Les fonds vautours réclament ensuite le paiement intégral de la dette qu’ils viennent d’acquérir, allant jusqu’à attaquer le pays débiteur devant des tribunaux qui privilégient les intérêts des investisseurs, typiquement les tribunaux américains et britanniques.
, et Dimitri et Roxane viendront leur voler dans les plumes en nous parlant du prochain court-métrage du CADTM sur le sujet !

Retrouvons-nous ce lundi 11 décembre à 19h à l’Aquilone (Blvd Saucy 25, Liège)

Fbk : https://www.facebook.com/events/1346945795431169

MARDI 12 DÉCEMBRE

[Conférence Gesticulée]
Chroniques d’une Ex-Banquière
Avec Aline Farès - 19h au Beau Mur

« Chronique d’une ex-banquière » est une conférence gesticulée d’Aline Farès.
Celle-ci sera suivie d’un débat.

Cet événement est organisé en collaboration avec Attac Liège et le CADTM

Fbk : https://www.facebook.com/events/1993711270903328/

MERCREDI 13 DÉCEMBRE

[Les Mercredis Hors Emploi]
Le Monde Malade de la Finance
Avec Henri Houben et Chiara Filoni - 19h à la Zone

Nous recevrons le 13 décembre à l’occasion du 22e Mercredi Hors Emploi de Riposte.cte, HENRY HOUBEN, auteur récent du livre « Le Monde, malade de la Finance ? » (Editions Couleur livres/ GRESEA).

Nous nous demanderons, avec lui, Chiara Filoni du Cadtm et Bruno Bauraind du Gresea « Comment identifier le rentier, comment vaincre la finance ? »
Auberge espagnole et ouverture des portes dès 18h.
Avec la collaboration de La Zone.

"10 ans après la plus grave crise financière et économique que l’économie capitaliste ait connue depuis 1929, le nouveau ministre wallon de l’économie déclare vouloir en finir avec le « chômeur rentier ». Le lien entre ces deux évènements ? Un formidable travail des élites néolibérales sur le récit, à tous les échelons, pour transformer une crise financière systémique en une crise de l’endettement public. La banque est désormais victime de taux d’intérêt Taux d'intérêt Quand A prête de l’argent à B, B rembourse le montant prêté par A (le capital), mais aussi une somme supplémentaire appelée intérêt, afin que A ait intérêt à effectuer cette opération financière. Le taux d’intérêt plus ou moins élevé sert à déterminer l’importance des intérêts.
Prenons un exemple très simple. Si A emprunte 100 millions de dollars sur 10 ans à un taux d’intérêt fixe de 5 %, il va rembourser la première année un dixième du capital emprunté initialement (10 millions de dollars) et 5 % du capital dû, soit 5millions de dollars, donc en tout 15millions de dollars. La seconde année, il rembourse encore un dixième du capital initial, mais les 5 % ne portent plus que sur 90 millions de dollars restants dus, soit 4,5 millions de dollars, donc en tout 14,5 millions de dollars. Et ainsi de suite jusqu’à la dixième année où il rembourse les derniers 10 millions de dollars, et 5 % de ces 10 millions de dollars restants, soit 0,5 millions de dollars, donc en tout 10,5 millions de dollars. Sur 10 ans, le remboursement total s’élèvera à 127,5 millions de dollars. En général, le remboursement du capital ne se fait pas en tranches égales. Les premières années, le remboursement porte surtout sur les intérêts, et la part du capital remboursé croît au fil des ans. Ainsi, en cas d’arrêt des remboursements, le capital restant dû est plus élevé…
Le taux d’intérêt nominal est le taux auquel l’emprunt est contracté. Le taux d’intérêt réel est le taux nominal diminué du taux d’inflation.
trop bas, pendant que le chômeur ou le malade de longue durée est coupable de grever les finances publiques. Ce récit permit, à partir de 2010, de mener avec le consentement tacite et supposé d’une partie de la population, un exercice de socialisation des pertes du secteur financier. Pertes prises en charge par la collectivité grâce aux politiques d’austérité. « Nous avons vécu au-dessus de nos moyens », « nous devons être plus compétitifs », « le travailleur belge coûte trop cher », « la sécu est impayable »… « Le chômeur est un rentier » ! La boucle est bouclée.

Derrière cette bataille du récit, il y a donc bien des choix politiques visant une autre répartition de la richesse au profit du capital et la non-reconnaissance de la valeur produite par le seul travail, désormais réduite à une variable d’ajustement, ou même appelée à disparaître selon certains auteurs.

La facilité avec laquelle le récit néolibéral de la crise s’est imposé est due à la puissance des acteurs de la finance dans le système économique actuel, mais aussi à la méconnaissance du fonctionnement de ce secteur par le plus grand nombre. C’est pourquoi, Riposte.cte, le Gresea et le CADTM profitent de la sortie du livre de Henri Houben, « Le Monde malade de la Finance ? » pour vous concocter une soirée visant à identifier avec l’éclairage de l’auteur les véritables rentiers de notre époque, à mieux comprendre le système financier et ses effets contemporains sur les modes d’organisation du travail et sur les politiques en matière sociale et à entrevoir ensemble des pistes collectives et politiques pour en sortir."

Fbk : https://www.facebook.com/events/1978274829063907/


À venir