Le CADTM sera présent à l’Université d’été d’ATTAC, à Marseille.

13 août 2015 par Attac France


Du 25 au 28 août aura lieu, à Marseille, l’université d’été d’ATTAC France intitulée « Climat, dette, austérité : ça va chauffer ! ». Le CADTM y sera présent via plusieurs activités, présentées ci-dessous. Les débats sur les alternatives à un endettement public illégitime, aux carcans de l’Union européenne ou encore au système bancaire actuel seront d’autant plus importants à mener dans le contexte actuel.

Au plaisir donc de partager ces moments de discussion avec vous !

Quelle Europe possible ? (plénière d’ouverture). Mardi 25 août, 17h-19h30, grand amphithéâtre.

Tafta, austérité, drames des migrants : l’Union européenne, au service des banques et des multinationales, se discrédite chaque jour davantage auprès des citoyens européens. En tentant d’étrangler la Grèce et d’intimider l’Espagne qui se révoltent, elle discrédite l’idée européenne et pave la voie à l’extrême-droite. La situation est difficile mais l’heure est venue pour nous de construire un vrai mouvement de solidarité européenne contre les politiques de la Troïka Troïka Troïka : FMI, Commission européenne et Banque centrale européenne qui, ensemble, imposent au travers des prêts des mesures d’austérité aux pays en difficulté. et pour la démocratie. Les luttes populaires, les audits citoyens de la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
en Grèce et ailleurs, les marches espagnoles et européennes montrent la voie. Comment imposer notre Europe, la seule légitime, la seule possible, l’Europe des citoyens ?

Intervenant⋅e⋅s
- Pedro Arrojo (Attac Espagne)
- Zoé Konstantopoulou (présidente du Parlement grec)
- Juan Laborda (Podemos)
- Éric Toussaint (CADTM)

La banque est un métier bien trop sérieux pour être laissé aux mains des banquiers (atelier autogéré). Mercredi 26 août, 12h-14h, salle 52

Fraude et évasion fiscale, blanchiment d’argent, manipulation des taux d’intérêt Taux d'intérêt Quand A prête de l’argent à B, B rembourse le montant prêté par A (le capital), mais aussi une somme supplémentaire appelée intérêt, afin que A ait intérêt à effectuer cette opération financière. Le taux d’intérêt plus ou moins élevé sert à déterminer l’importance des intérêts.
Prenons un exemple très simple. Si A emprunte 100 millions de dollars sur 10 ans à un taux d’intérêt fixe de 5 %, il va rembourser la première année un dixième du capital emprunté initialement (10 millions de dollars) et 5 % du capital dû, soit 5millions de dollars, donc en tout 15millions de dollars. La seconde année, il rembourse encore un dixième du capital initial, mais les 5 % ne portent plus que sur 90 millions de dollars restants dus, soit 4,5 millions de dollars, donc en tout 14,5 millions de dollars. Et ainsi de suite jusqu’à la dixième année où il rembourse les derniers 10 millions de dollars, et 5 % de ces 10 millions de dollars restants, soit 0,5 millions de dollars, donc en tout 10,5 millions de dollars. Sur 10 ans, le remboursement total s’élèvera à 127,5 millions de dollars. En général, le remboursement du capital ne se fait pas en tranches égales. Les premières années, le remboursement porte surtout sur les intérêts, et la part du capital remboursé croît au fil des ans. Ainsi, en cas d’arrêt des remboursements, le capital restant dû est plus élevé…
Le taux d’intérêt nominal est le taux auquel l’emprunt est contracté. Le taux d’intérêt réel est le taux nominal diminué du taux d’inflation.
, enrichissement abusif, usage de faux, complicité de crime de guerre, manipulation des marchés des matières premières et des aliments... la liste des crimes auxquels se livrent les banques est bien trop longue pour pouvoir être mise ici par écrit. Et tout cela avec la complicité et le soutien des gouvernements et des banques centrales, qui n’hésitent pas à utiliser l’argent public pour renflouer les banques et présenter ensuite la facture aux peuples.

Intervenant
- Éric Toussaint (CADTM)

Dettes publiques en Europe : audit, annulation, alternatives (atelier). Mercredi 26 août, 14h-16h30, grand amphithéâtre.

Les financiers ont posé le couteau de la dette publique sur la gorge des peuples européens. Le Parlement grec a réalisé un audit de la dette mais les créanciers ont finalement réussi à imposer un troisième mémorandum. Quelles leçons pour les luttes en Europe, à commencer par l’Espagne ? Une conférence citoyenne européenne sur la dette et la démocratie se tiendra le 16 octobre à Bruxelles. Cet atelier discutera des perspectives de lutte contre les dettes illégitimes et des alternatives à mettre en place, au niveau national et européen.

Intervenant⋅e⋅s
- Thomas Coutrot (porte-parole d’Attac France)
- Cédric Durand (économiste atterré)
- Zoé Konstantopoulou (présidente du Parlement grec)
- Juan Laborda (Podemos)
- Éric Toussaint (CADTM)

Dettes publiques : à vos alternatives !! (atelier autogéré). Vendredi 28 août, 9h45-12h, salle physique 51.

« C’est sympa de constater que la dette peut être utilisée comme un instrument de domination des peuples. Mais et après ? On fait quoi ? » A vous de nous le dire ! Cet outil vous amènera à argumenter et à vous positionner pour ou contre des alternatives qui ont déjà été mises en place dans l’histoire. Alors, pour vous, cette dette, on en fait quoi ?

Atelier animé par le CADTM Europe

Séance de dédicace ! Le rapport de la commission pour la vérité sur la dette publique grecque sera disponible en avant-première à cette université d’été. Vous pourrez même vous le faire dédicacer ! http://cadtm.org/L-editeur-Les-Liens-qui-Liberent

Pour plus d’informations sur le programme de l’université d’ATTAC : https://universite.attac.org/?pk_campaign=Attacfr&pk_kwd=une



cadtm.org