Le Tour de France des paradis fiscaux et judiciaires s’achève à Paris

29 juillet 2009 par Attac France


Attac, le CADTM, le CCFD-Terre solidaire, Le SNUI, Survie et leurs partenaires de la plate-forme Paradis fiscaux Paradis fiscaux
Paradis fiscal
Territoire caractérisé par les cinq critères (non cumulatifs) suivants :
(a) l’opacité (via le secret bancaire ou un autre mécanisme comme les trusts) ;
(b) une fiscalité très basse, voire une imposition nulle pour les non-résidents ;
(c) des facilités législatives permettant de créer des sociétés écrans, sans aucune obligation pour les non-résidents d’avoir une activité réelle sur le territoire ;
(d) l’absence de coopération avec les administrations fiscales, douanières et/ou judiciaires des autres pays ;
(e) la faiblesse ou l’absence de régulation financière.

La Suisse, la City de Londres et le Luxembourg accueillent la majorité des capitaux placés dans les paradis fiscaux. Il y a bien sûr également les Iles Caïmans, les Iles anglo-normandes, Hong-Kong, et d’autres lieux exotiques. Les détenteurs de fortunes qui veulent échapper au fisc ou ceux qui veulent blanchir des capitaux qui proviennent d’activités criminelles sont directement aidés par les banques qui font « passer » les capitaux par une succession de paradis fiscaux. Les capitaux généralement sont d’abord placés en Suisse, à la City de Londres ou au Luxembourg, transitent ensuite par d’autres paradis fiscaux encore plus opaques afin de compliquer la tâche des autorités qui voudraient suivre leurs traces et finissent par réapparaître la plupart du temps à Genève, Zurich, Berne, Londres ou Luxembourg, d’où ils peuvent se rendre si nécessaires vers d’autres destinations.
et judiciaires ont conclu dimanche 26 juillet à Paris leur Tour de France des paradis fiscaux et judiciaires par une action Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
sur le parvis de l’Hôtel de ville et un lâcher de faux billets de 100 euros
.

Ce Tour 2009 a été marqué par cinq étapes hautes en couleurs à Monaco, en Andorre, en Suisse, à Annecy et ce dimanche à Paris. Les militants présents ont rappelé combien paradis fiscal rime avec inégalités sociales, au Nord comme au Sud. Ils ont sensibilisé le public aux méfaits de ces terres bénies de l’évasion fiscale et de la criminalité financière, véritables produits dopants pour les acteurs les plus puissants de l’économie française et mondiale, qui s’épanouissent à nos frontières. Ainsi, par exemple, 100% des entreprises du CAC 40 ont des filiales dans les paradis fiscaux.

Sur plusieurs radios nationales et dans la presse, notamment régionale, nous avons eu l’occasion de réaffirmer combien les leaders du G20 G20 G20 : Le Groupe des vingt (G20) est un groupe composé de dix-neuf pays et de l’Union européenne dont les ministres, les chefs de banques centrales et les chefs d’État se réunissent régulièrement. Il a été créé en 1999, après la succession de crises financières dans les années 1990. Il vise à favoriser la concertation internationale, en intégrant le principe d’un dialogue élargi compte tenu du poids économique croissant pris par un certain nombre de pays. Sont membres : Allemagne, Afrique du Sud, Arabie saoudite, Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chine, Corée du Sud, États-Unis, France, Inde, Indonésie, Italie, Japon, Mexique, Royaume-Uni, Russie, Turquie, l’Union européenne (représentée par le Président du conseil et celui de la Banque centrale européenne). étaient loin de s’attaquer réellement au problème. À ce rythme, en dépit des annonces médiatiques et de quelques avancées récentes, les paradis fiscaux et judiciaires tels que la Suisse, Andorre ou Monaco ont encore de beaux jours devant eux !

La route vers leur suppression est donc loin d’être terminée. Sans une mobilisation large des citoyens ils continueront de protéger criminels et mafieux, de priver les États au Nord et au Sud de ressources fiscales fondamentales pour financer la solidarité et d’encourager la spéculation Spéculation Opération consistant à prendre position sur un marché, souvent à contre-courant, dans l’espoir de dégager un profit.
Activité consistant à rechercher des gains sous forme de plus-value en pariant sur la valeur future des biens et des actifs financiers ou monétaires. La spéculation génère un divorce entre la sphère financière et la sphère productive. Les marchés des changes constituent le principal lieu de spéculation.
financière tous azimuts.

C’est pourquoi Attac, le CADTM, le CCFD-Terre solidaire, le SNUI, Survie et leurs partenaires de la plate-forme Paradis fiscaux et judiciaires comptent se mobiliser en vue du prochain G20, programmé à Pittsburgh les 24 et 25 septembre prochains.

Pour en savoir plus :

- Les photos de l’action à Paris : http://www.france.attac.org/spip.php?article10212
- Le site de la plate-forme : http://www.argentsale.org/
- Toutes les infos et photos des différentes étapes : http://www.france.attac.org/spip.php?rubrique31