Le microcrédit au Maroc : quand les pauvres financent les riches. Etude de terrain et analyse du système du microcrédit

PDF

30 avril 2017 par ATTAC/CADTM Maroc

Le secteur de la microfinance au Maroc contribue, selon le discours officiel, à réduire la pauvreté en finançant de petits projets qui génèreraient des revenus. Cette affirmation est-elle vérifiable dans les faits ? ATTAC CADTM Maroc a mené l’enquête, elle est allée à la rencontre des emprunteurs, a étudié leurs contrats, a examiné la législation qui encadre le secteur.

A l’issue de ce travail, le constat est accablant : loin de représenter une solution à la pauvreté, le microcrédit est en fait un mécanisme de transfert d’argent des pauvres vers le secteur bancaire. Pour chaque trois milliards de dirhams de microcrédits contractés, les Institutions de la microfinance (IMF) perçoivent près d’un milliard de dirhams en retour. C’est un outil de pénétration des institutions financières dans les milieux les plus pauvres qui perpétue les inégalités sociales et enrichit le capital. Ce sont les pauvres qui financent les riches et non l’inverse.

Cette étude a été réalisée en arabe par le groupe femmes d’Attac Cadtm Maroc, avec la coordination de Cherki Chamame, membre du groupe ATTAC Inezgane. Pour la traduction française, ont contribué, pour les parties 1 et 2, Ferdinand Lecomte qui a effectué un stage de fin d’étude à ATTAC CADTM Maroc et la Fondation Rosa Luxemburg pour la partie 3. La relecture a été assurée par Lucile Daumas, Claude Quémar, Cherki Chamame et Omar Aziki.

Édition : ATTAC CADTM Maroc
Dépôt légal : 2017MO1673
ISBN : 978-9954-28-507-7
Date d’édition : Avril 2017
Imprimerie : Sudpub communication
Nombre de pages : 115

http://attacmaroc.org/fr/wp-content/uploads/2018/01/ATTAC-Maroc.Etude-microcr%C3%A9dit.-PDF.pdf


info document
(PDF -2.1 Mo)

ATTAC/CADTM Maroc

membre du réseau CADTM, l’Association pour la Taxation des Transactions en Aide aux Citoyens au Maroc (ATTAC Maroc) a été créée en 2000. ATTAC Maroc est membre du réseau international du Comité pour l’annulation de la dette du tiers monde (CADTM) depuis 2006 (devenu Comité pour l’abolition des dettes illégitimes depuis juin 2016). Nous comptons 11 groupes locaux au Maroc. ATTAC veut être un réseau aidant à l’appropriation par les acteurs engagés dans l’activité sociale, associative, syndicale et plus largement militante des enjeux de la mondialisation sur les problématiques de résistance sociale et citoyenne.
www.attacmaroc.org
http://arabic.cadtm.org/

Adresse : n°140, rue Cadi Bribri Akkari 10000. Rabat. Maroc
Email : attac.cadtm.maroc@gmail.com
Site Web attacmaroc.org Tel 00 212 6 61 17 30 39


Autres articles en français de ATTAC/CADTM Maroc (103)

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100

    AVP

  • Les Autres Voix de la Planète est le trimestriel édité par le CADTM, envoyé aux abonnés avec la dernière publication parue.

    RÉSEAU

  • Plusieurs membres du réseau réalisent un bulletin d'informations

Autres publications en français :

  • Brochure : Répercussions des mesures gouvernementales sur les communes
    24 septembre - ACiDe
  • France : Rapport d’audit de la dette de l’assurance chômage
    9 juillet - GACDAC
  • Brochure : 15 choses que vous devriez savoir sur la dette de Liège
    28 mai - ACiDe
  • Le Système Dette. Histoire des dettes souveraines et de leur répudiation
    20 novembre 2017 - Eric Toussaint
  • L’Audit - Enquête sur la dette grecque
    27 septembre 2017 - ZinTV