du mardi 15 au jeudi 17 janvier 2008

Le premier atelier régional Asie du Sud du CADTM

15 février 2008 par Eric Toussaint , Denise Comanne

Le premier atelier régional Asie du Sud du CADTM s’est tenu du mardi 15 au jeudi 17 janvier 2008. 52 délégués provenant du Sri Lanka, d’Inde, du Pakistan, du Bangladesh et du Népal se sont réunis près de Colombo au Sri Lanka durant trois jours. Le CADTM Belgique était également présent.

Des moments de formation (situation économique et politique actuelle, analyse de l’évolution de la Banque mondiale Banque mondiale
BM
La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) a été créée en juillet 1944 à Bretton Woods (États-Unis), à l’initiative de 45 pays réunis pour la première Conférence monétaire et financière des Nations unies. En 2011, 187 pays en étaient membres.

Créée en 1944 à Bretton Woods dans le cadre du nouveau système monétaire international, la Banque possède un capital apporté par les pays membres et surtout emprunte sur les marchés internationaux de capitaux. La Banque finance des projets sectoriels, publics ou privés, à destination des pays du Tiers Monde et de l’ex-bloc soviétique. Elle se compose des cinq filiales suivantes :
La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD, 184 membres en 2003) octroie des prêts concernant de grands secteurs d’activité (agriculture et énergie), essentiellement aux pays à revenus intermédiaires.
L’Association internationale pour le développement (AID, ou IDA selon son appellation anglophone, 164 membres en 2003) s’est spécialisée dans l’octroi à très long terme (35 à 40 ans, dont 10 de grâce) de prêts à taux d’intérêt nuls ou très faibles à destination des pays les moins avancés (PMA).
La Société financière internationale (SFI) est la filiale de la Banque qui a en charge le financement d’entreprises ou d’institutions privées du Tiers Monde.
Enfin, le Centre international de règlements des différends relatifs aux investissements (CIRDI) gère les conflits d’intérêts tandis que l’Agence multilatérale de garantie des investissements (AMGI) cherche à favoriser l’investissement dans les PED. Avec l’accroissement de l’endettement, la Banque mondiale a, en accord avec le FMI, développé ses interventions dans une perspective macro-économique. Ainsi la Banque impose-t-elle de plus en plus la mise en place de politiques d’ajustement destinées à équilibrer la balance des paiements des pays lourdement endettés. La Banque ne se prive pas de « conseiller » les pays soumis à la thérapeutique du FMI sur la meilleure façon de réduire les déficits budgétaires, de mobiliser l’épargne interne, d’inciter les investisseurs étrangers à s’installer sur place, de libéraliser les changes et les prix. Enfin, la Banque participe financièrement à ces programmes en accordant aux pays qui suivent cette politique, des prêts d’ajustement structurel depuis 1982.

TYPES DE PRETS ACCORDES PAR LA BM :
1) Les prêts-projets : prêts classiques pour des centrales thermiques, le secteur pétrolier, les industries forestières, les projets agricoles, barrages, routes, distribution et assainissement de l’eau, etc.
2) Les prêts d’ajustement sectoriel qui s’adressent à un secteur entier d’une économie nationale : énergie, agriculture, industrie, etc.
3) Les prêts à des institutions qui servent à orienter les politiques de certaines institutions vers le commerce extérieur et à ouvrir la voie aux transnationales. Ils financent aussi la privatisation des services publics.
4) Les prêts d’ajustement structurel, censés atténuer la crise de la dette, qui favorisent invariablement une politique néo-libérale.
5) Les prêts pour lutter contre la pauvreté.
Site : http://www.banquemondiale.org
, état actuel des alternatives dans le monde…) ont alterné avec les présentations très précises des impacts de l’endettement et de la politique des institutions financières internationales dans différentes régions des pays représentés. Privatisation de l’eau, projets hydroélectriques de la Banque mondiale au Népal, déplacement forcé des populations indigènes pour cause de projet « écologique » financé par la Banque mondiale en Inde, exploitation minière dans l’État d’Orissa par des entreprises transnationales au premier rang desquelles une entreprise française, etc. Les situations sociales sont également largement développées : la situation des pêcheurs au Sri Lanka subissant le contrecoup de la guerre civile, du tsunami et de la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
du pays ; la résistance des travailleurs tamils surexploités dans les plantations de thé ; les luttes des syndicats et celles des paysans sri lankais, les luttes au Pakistan contre la dictature et sa politique néolibérale.

Des groupes de travail se sont mis en place et ont travaillé sur les questions des privatisations, de la dette, des solutions à préconiser et des moyens d’atteindre ces solutions. Suite à ces travaux, d’où naît la nécessité d’une plus grande convergence d’action Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
entre les différents mouvements sociaux présents, un Forum de Solidarité Asie du Sud a été mis en place. Celui-ci a décidé d’adhérer au réseau CADTM international en tant qu’atelier de l’Asie du Sud.

Click

01 52 participants à l'Atelier Asie du Sud de janvier 2008 02 Les participants s'enregistrent officiellement avant le début des travaux 03 Le lieu de l'Atelier est très agréable, aéré , entouré de végétation luxuriante 04 Installation, découverte de la chemise de dociuments 05 L'Atelier est ouvert par Linus Jayatilake (du syndicat CIWU, Sri Lanka) 06 Le calicot de l'Atelier, thème et dates, salue les participants dès leur entrée 07 Ajit Muricken et Eric Toussaint 08 Ajit Muricken (Inde VAK CADTM) propose les livres qu'il a édités sur le thème de l'Atelier 09 Sushovan Dhar (VAK CADTM Inde) s'est occupé de l'organisation pratique de l'Atelier 10 L'exposé d'Eric Toussaint (CADTM Belgique) 11 Eric Toussaint (CADTM Belgique) 12 Le tableau sera très utile 13 Succès de la pause thé 14 Pause thé 15 Pause thé 16 Durant les 3 jours d'Atelier, la pause thé sera mise à profit pour les contacts informels 17 Détente à la pause thé 18 L'équipe des interprètes pour les différentes langues locales 19 A gauche, un interprète s'est proposé pour traduire par la suite les textes du CADTM en cingalais 21 Tissa Balasuriya retrace l'historique sanglant de la mondialisatiion 22 Tissa Balasuriya, théologien de la libération 23 Tissa Balasuriya organise un jeu de rôles explicite des inégalités mondiales 24 Tissa Balasuriya en pleine activité. 25 Eric Toussaint en conversation avecTissa Balasuriya (Center for Society and Religion, Sri Lanka) 26 Ajit Muricken et Sushovan Dhar (VAK CADTM Inde) 27 Anivar Aravind et Sushovan Dhar (Inde) en conversation avec Eric Toussaint 28 Abdul Khaliq et Rabbiya Bajwa une dirigeante du mouvement des avocats (Pakistan) 29 Un délégué du Sri Lanka très appliqué 30 Il avait participé en mars 1999 à une activité CADTM à Bruxelles (Sri Lanka) 31 Ajit Muricken travaille à consolider le réseau CADTM en Asie du Sud 33 Jude Pernan (dirigeant d'une association de pêcheurs, Sri Lanka) 34 Les deux délégués du Népal Bidur Subedi et Keshab Dahal 35 Tissa Balasurya très attentif aux divers exposés 36 Sushovan Dhar aide Denise Comanne pour les notes de l'Atelier 37 Sushovan Dhar présente l'expérience de la Banque du Sud en Amérique latine 38 Rajan, jeune ouvrier de plantation et dirigeant syndical, Sri Lanka) 39 Un démarrage en chansons, pourquoi pas 40 Une activiste sri lankaise militant dans le soutien aux associations de pêcheurs 41 Fernando Shanath (Sri Lanka) à droite plaidera pour un monde sans argent 42 Un des groupes de travail 43 Abdul Khaliq (pakistan) et Keshab Dahal (Népal) dans leur groupe de travail 44 Abdul Khaliq (Pakistan) n'avait pu se déplacer en Inde en 2007 vu le refus de visa des autorités indiennes 45 Keshab Dahal (Népal) 46 Très beau cadre de travail 47 Ajit Muricken dans son groupe de travail 48 Toisième groupe de travail 49 Ambiance d'un groupe de travail 50 Rabbiya Bajwa (CADTM Pakistan) présente la synthèse d'un groupe de travail 51 La déléguée du Pakistan a nommé son fils d'un an, Chavez 52 Anivar Aravind fera un exposé sur les luttes au Kerala (Inde) 53 Une activiste srilankaise 54 Keshab Dahal (Human Rights Alliance, Népal) 55 Linus Jayatilake et Eric Toussaint en discussion lors d'une pause repas 56 Chacun fait sa vaisselle après le repas 57 Les 3 délégués du Pakistan font le point 58 Distribution de DVD avec des données de la Banque mondiale pour aider les analyses par pays 59 Ajit Muricken et Eric Toussaint font le bilan de l'activité

Auteur.e

Eric Toussaint

docteur en sciences politiques des universités de Liège et de Paris VIII, est porte-parole du CADTM international et est membre du Conseil scientifique d’ATTAC France. Il est auteur des livres Bancocratie, ADEN, Bruxelles, 2014, Procès d’un homme exemplaire, Editions Al Dante, Marseille, 2013 ; Un coup d’œil dans le rétroviseur. L’idéologie néolibérale des origines jusqu’à aujourd’hui, Le Cerisier, Mons, 2010. Il est coauteur avec Damien Millet du livre AAA, Audit, Annulation, Autre politique, Le Seuil, Paris, 2012 ; La dette ou la vie, Aden/CADTM, Bruxelles, 2011. Ce dernier livre a reçu le Prix du livre politique octroyé par la Foire du livre politique de Liège Dernier livre : Bancocratie ADEN, Brussels, 2014. Il a coordonné les travaux de la Commission pour la Vérité sur la dette publique de la Grèce créée le 4 avril 2015 créée par la la présidente du Parlement grec. Cette commission a fonctionné sous les auspices du parlement entre avril et octobre 2015. Suite à sa dissolution annoncée le 12 novembre 2015 par le nouveau président du parlement grec, l’ex-Commission a poursuivi ses travaux et s’est dotée d’un statut légal d’association sans but lucratif.


Auteur.e

Denise Comanne

Féministe engagée dans les luttes locales et internationales contre le capitalisme, le racisme et le patriarcat, Denise Comanne avait créé le CADTM aux côtés d’Éric Toussaint et d’autres militant-e-s.
Révolutionnaire infatigable, Denise aura milité jusqu’au bout dans les mouvements sociaux.
Elle est décédée le 28 mai 2010, brutalement, peu après avoir participé activement à un Forum sur le cinquantenaire de l’indépendance de la RD Congo.

Lire plus