Le programme définitif de la 6e Université d’été du CADTM est enfin sorti !

14 août par CADTM


Le programme complet de l’Université d’été du CADTM est enfin disponible ! Plus que quelques jours pour vous inscrire ! Nous vous rappelons qu’elle aura lieu du 5 au 8 septembre à Wépion, près de Namur (Belgique). Dans cet article, nous vous proposons un aperçu de quelques ateliers qui auront lieu lors de cette université.

Pour les premier-e-s arrivant-e-s nous proposons la projection du film « J’veux du soleil » de F. Ruffin et G. Perret, sur les mobilisations des Gilets jaunes.

Quand ? Le jeudi 5 septembre à 20h

Les élections européennes du 26 mai ont confirmé la droitisation du spectre politique à laquelle nous assistions ces dernières années. Une nouvelle composition de l’hémicycle avec la montée des partis d’extrême droite et la polarisation autour des projets de repli nationaliste et réactionnaire, mais aussi la percée des verts suite aux mouvements contre le changement climatique. La représentation d’idées progressistes s’est vue néanmoins fortement touchée. Dans ce contexte, quelles sont les perspectives pour ces prochaines années au sein de l’Union Européenne ? Nous pourrons en discuter à la lumière du Manifeste de RecommonsEurope, co-élaboré par le CADTM. Nous compterons avec la participation d’Éric Toussaint (CADTM Belgique), Gonzalo Donaire (Podemos), Cristina Quintavalla (CADTM Italie), atelier modéré par Nathan Legrand.

Quand ? Le vendredi 6 septembre à 16h20

À la même heure, un atelier sur les dettes coloniales et réparations à notre Université d’été, Avec Saïd Bouamama (FUIQP) et Mireille-Tsheusi Robert (Bamko) et modéré par Robin Delobel, en lien avec le dernier numéro de notre revue les Autres voix de la planète.

La spéculation Spéculation Opération consistant à prendre position sur un marché, souvent à contre-courant, dans l’espoir de dégager un profit.
Activité consistant à rechercher des gains sous forme de plus-value en pariant sur la valeur future des biens et des actifs financiers ou monétaires. La spéculation génère un divorce entre la sphère financière et la sphère productive. Les marchés des changes constituent le principal lieu de spéculation.
immobilière fait que le droit au logement est de plus en plus bafoué. Le logement est soumis aux logiques des marchés financiers Marchés financiers
Marché financier
Marché des capitaux à long terme. Il comprend un marché primaire, celui des émissions et un marché secondaire, celui de la revente. À côté des marchés réglementés, on trouve les marchés de gré à gré qui ne sont pas tenus de satisfaire à des conditions minimales.
 : les habitants se retrouvent dépossédés de leurs villes. Ainsi, alors qu’à Berlin la lutte continue pour l’expropriation des grands bailleurs de logements, à Barcelone les locataires s’organisent pour faire valoir leur droit au logement face à des entreprises prédatrices comme Airbnb. Nous pourrons discuter avec des militant.e.s de ces mouvements qui donnent de nouvelles perspectives. Rendez-vous à atelier intitulé Villes, spéculation immobilière, fonds vautours Fonds vautour
Fonds vautours
Fonds d’investissement qui achètent sur le marché secondaire (la brocante de la dette) des titres de dette de pays qui connaissent des difficultés financières. Ils les obtiennent à un montant très inférieur à leur valeur nominale, en les achetant à d’autres investisseurs qui préfèrent s’en débarrasser à moindre coût, quitte à essuyer une perte, de peur que le pays en question se place en défaut de paiement. Les fonds vautours réclament ensuite le paiement intégral de la dette qu’ils viennent d’acquérir, allant jusqu’à attaquer le pays débiteur devant des tribunaux qui privilégient les intérêts des investisseurs, typiquement les tribunaux américains et britanniques.
VS droit au logement
, où nous conterons avec la participation Margot Verdier (France), Sara Fernandes (Portugal), Marta Ill (Catalogne), modéré par Eva Betavatzi.

Quand ? Le Samedi 7 septembre à 9h30

Fin du monde, fin du mois, de la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
on n’en veut pas ! Cette année a été aussi celle de l’entrée en scène avec une force considérable des mouvements pour sauver le climat. Ces mouvements, portés en très grande partie par des jeunes, pointent du doigt l’enjeux civilisationnel que représente la lutte contre le réchauffement climatique. Quelles sont les implications politiques que pose ce processus de réchauffement et comment la dette empêche la prise de mesures pour l’affronter ? Quels sont les carrefours où le climat rencontre la finance ? Ils sont nombreux lorsqu’on regarde dans le rétroviseur de la lutte contre le réchauffement climatique mais aussi en observant les négociations actuelles. Ce sera lors de notre atelier « La finance pour sauver le climat : Greenwashing ou solution ? » avec Brigitte Gloire (Climat et Justice Sociale), Lora Verheecke (Les Amis de la Terre Europe), Michel Cermak (Collectif Roosevelt). Modération : Amaury Ghijselings (Greenpeace Belgique)

Quand ? Le Samedi 7 septembre à 14h30

Tandis que le gouvernement des États-Unis annonce un blocage commercial du Venezuela, Bolsonaro, nostalgique de la dictature brésilienne, nous rappelle les moments les plus sombres de l’histoire ce pays. L’un comme l’autre témoigne du changement de cycle en Amérique Latine, où les forces réactionnaires prennent le pas dans de nombreux pays. Lors de notre Université d’été, nous aurons l’occasion de débattre du bilan des gouvernements néolibéraux et autoritaires au Brésil ou en Argentine, ainsi que des perspectives de résistance qui peuvent s’ouvrir avec les mobilisations sociales, en particulier avec la croissance du mouvement féministe. Ce sera avec : Joaldo Domínguez, Frank Gaudichaud, Juliana Santos Wahlgren.

Quand ? Le dimanche 8 septembre à 9h30

L’écoféminisme est l’un des mouvements théorique et social qui apporte le plus de critiques et surtout d’alternatives radicales à l’ordre social actuel. Lors de notre université d’été nous explorons avec trois militantes et chercheuses les bases de l’écoféminisme, comment il revisite les questions d’endettement, et l’imbrication des enjeux de classe, de race, de genre et environnementaux dans les luttes contre l’offensive néolibérale. Une bonne façon de se préparer au cycle écoféministe en perspective ce premier semestre 2019 ! Pour débattre de cette question nous compterons avec Miriam García Torres et Ariel Salleh, modération par Camille Bruneau.

Quand ? Le dimanche 8 septembre à 9h30

Nous attirons aussi l’attention sur les plénières qui ouvriront et clôtureront notre université d’été et qui seront centrées sur les mobilisations à travers le monde. Nous compterons notamment avec la participation de Cindy Decampos, Ghaliya Djelloul, Juliana Santos Wahlgren, Chadia Arab, Verónica Gago et Luci Cavallero, Pascal Franchet…

Enfin, venez profiter des soirées à notre Université d’été ! Nous aurons des représentations musicales, ainsi qu’une conférence gesticulée de Laure Clerjon sur l’expérience de la non mixité et une performance des Sorties du chaudron sur la chasse aux sorcières  !

Quand ? Le vendredi et le samedi à 20h30



cadtm.org