13 octobre

Marche Climat, Genève

Marche Climat
Samedi 13 octobre 2018
13:30 – rue du Mont-Blanc
Zone piétonne
Genève

Télécharger le Flyer (PDF)

Les scientifiques du GIEC publieront début octobre leur nouveau rapport, un cri d’alarme qu’il faudra prendre au sérieux, car le changement climatique s’accélère.

Il faut s’attendre à ce que le réchauffement dépasse les 1.5 °C dès les années 2040. En Suisse, il atteint déjà 2°C, avec des conséquences visibles sur l’agriculture, les glissements de terrains, les glaciers, la biodiversité...

Les solutions proposées par la Confédération dans la révision de la loi CO2 manquaient déjà d’ambition au départ et par la pression des lobbies Lobby
Lobbies
Un lobby est une structure organisée pour représenter et défendre les intérêts d’un groupe donné en exerçant des pressions ou influences sur des personnes ou institutions détentrices de pouvoir. Le lobbying consiste ainsi en des interventions destinées à influencer directement ou indirectement l’élaboration, l’application ou l’interprétation de mesures législatives, normes, règlements et plus généralement, toute intervention ou décision des pouvoirs publics. Ainsi, le rôle d’un lobby est d’infléchir une norme, d’en créer une nouvelle ou de supprimer des dispositions existantes.
deviennent carrément insuffisantes. Visiblement les intérêts économiques à court terme ont encore beaucoup trop de poids.

Atteindre la cible de 1.5°C nécessitera des mesures politiques bien plus radicales que celles proposées actuellement, accélérant les changements de priorités et de comportements nécessaires pour réduire à zéro les émissions CO2 de la Suisse. La mobilité est le parent pauvre de notre politique climatique. Par exemple à Genève, toutes les économies de CO2 réalisées dans d’autres secteurs ont été annulées par le développement de l’aéroport. Le Canton a aussi pris des décennies de retard dans le développement d’une offre de transport en commun efficace pour son agglomération, qui intègre la France voisine.

Plutôt que prendre de vraies mesures pour la mobilité en Suisse, le Conseil fédéral préfère acheter des permis de polluer à l’étranger. De la poudre aux yeux. Il est à la fois inefficace et injuste de faire porter le poids de notre consommation excessive par des pays qui en seront les premières victimes. Nos banques et nos fonds de pension Fonds de pension Fonds d’investissement, appelé aussi fonds de retraite, qui a pour vocation de gérer un régime de retraite par capitalisation. Un fonds de pension est alimenté par l’épargne des salariés d’une ou plusieurs entreprises, épargne souvent complétée par l’entreprise ; il a pour mission de verser des pensions aux salariés adhérents du fonds. Les fonds de pension gèrent des capitaux très importants, qui sont généralement investis sur les marchés boursiers et financiers. doivent aussi désinvestir des énergies fossiles. Les activités gérées depuis la place financière suisse ont un impact équivalent à 20 fois les émissions domestiques de la Suisse.

Exigeons dès maintenant des mesures déterminées pour contrer le réchauffement, que ce soit directement en Suisse et en France voisine, par une mobilité respectueuse de l’environnement, une alimentation plus végétale, ou indirectement par une finance plus durable et une réduction de nos émissions grises, le tout en respectant les principes de justice climatique !

Il est temps de faire entendre la voix des citoyennes et citoyens : marchons ensemble pour le climat à Genève, le samedi 13 octobre à 13h30. RV Rue du Mont-Blanc zone piétonne.

ASSOCIATIONS PARTENAIRES :

Aînées pour la protection du climat, Alternatiba Léman, ARAG, Association Climat Genève, ATE, Breakfree Suisse, CADTM-SUISSE, CARPE, CGAS, Coordination climat justice sociale, Grands-parents pour le climat, Greenpeace, Jeunes Vert-e-s Genève, Noé 21, PRO VELO Genève, solidaritéS, Swiss Youth for Climate, UNIA-GE, WWF Genève

Source : SolidaritéS


À venir