Mission du CADTM au Honduras - Rapport du 16 août 2009

19 août 2009 par Jérôme Duval

Aujourd’hui, dimanche 16 aout, a eu lieu une Assemblée (qui se tient chaque dimanche) au syndicat Stibys (sindicato de trabajadores de la industria de la bebida y similares). Environs 500 personnes se sont retrouvées là et on a pu entendre différents intervenant-e-s chaque fois entrecoupé d’un *« el pueblo unido, jamas sera vencido »* ou bien d’un *« ¿ estamos cansado ? **No ; ¿tenemos miedo ? No ; Entonces Adelante, adelante » *ou bien d’autres slogans revitalisant*. **On nous signale la création de différents pôles régionaux du Front de résistance contre le coup d’Etat de différentes régions ou ville. Le représentant de San Pedro Sula et celui de El Paraiso prennent la parole. Le Front de El Paraiso participera à une marche sur Tegucigalpa le jeudi 20 aout.


Un prof remonté contre les médias annonce une vrai information distribuée aux élèves et parents sous forme de tract dès le lendemain lundi. Nous avons échangé nos coordonnées et j’essaierai d’être présent au lancement de l’opération. Comme disait Cécile c’est plus une assemblée pour redonner le moral aux forces présentes qu’une discution sur le fond.

Avant cette assemblée qui devait se tenir à 8h mais qui a finalement eu lieu à midi, je suis passé chez Marvin Ponce, député de Union Democratica pour l’interviewer. Il a été sévèrement frappé alors qu’il venait en aide à une dame elle-même malmenée et après avoir séjourné 3 jours à l’hôpital, a encore le bras dans le plâtre pour trois mois. Même s’Il a déjà subit la répression de la dernière dictature, il ne renonce pas à dénoncer fermement le régime dictatorial en place. Union Democratica est le seul parti de gauche à rejeter le coup d’Etat, il compte quatre députés au Congrès qui ne font plus acte de présence depuis le coup d’Etat du 28 juin dernier. Ils ne reconnaissent évidement pas ce gouvernement et pourtant se préparent pour les élections de novembre prochain. C’est un vrai débat de fond en ce moment : beaucoup pensent qu’ils ne peuvent reconnaitre ces élections organisées par les putschistes et craignent une « guerre civile » si elles sont maintenues dans l’illégalité constitutionnelle. Les gens sont exaspérés de la position de l’église qui appuie la dictature, des médias, des Etats-Unis, de la Croix rouge putschiste qui ne secoure pas les blessés, etc… Malgré cela ils sont très combatifs et une nouvelle marche part de l’Université pédagogique demain matin à 8h. En fait, il y a des manifestations tous les jours sauf le dimanche, jour des assemblées. C’est réellement impressionnant de voir le nombre de kilomètres qu’ils parcourent quotidiennement.

Dans l’après midi je suis allé à la Cofadeh ou je me suis entretenu avec quelques personnes dont une femme qui venait faire une dénonciation des violences qu’elle a subit. La discution fut très riche, il semblerait que la répression soit plus fréquente que celle de début juillet, date des premières grandes mobilisations (et des premières victimes), mais qu’en contrepartie la résistance serait plus forte et mieux organisée. Il est certain que la résistance est déterminée et suffisamment organisée pour durer.

Nous nous demandions avec Cécile si la solution ne serait pas que Zelaya demande aux pays amis (Cuba, Venez., Bolivie, Equateur, Nicaragua) de lever une armée pour chasser ces usurpateurs, plutôt que de faire de la diplomatie qui tourne en rond depuis presque deux mois. L’armée du Honduras est très faible en nombre (7000 ?) et comme disait notre ami Miguel « il y a un temps pour la diplomatie et il y a un temps pour l’action Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
 ». Ce gouvernement n’est officiellement pas reconnu au niveau international et on pourrait difficilement contester une action visant à rétablir l’ordre constitutionnel. Toujours est il qu’il s’agit la d’une idée à discuter et qu’éventuellement le Cadtm pourrait soutenir.

Demain après midi, un forum sur les droits de l’homme (et de la femme) est organisé par les mouvements féministes. C’est aussi demain qu’arrive la CIDH, qui suscite beaucoup d’espoir ici. Bref, il est difficile de tout suivre, tout va très vite. Je viens d’avoir Telesur au téléphone et pense faire une itv pour qu íls me racontent leur version des fait au moment ou l´armée est venue les chercher a leur hôtel. J´ai des problèmes avec ínternet dans mon nouvel hôtel mais tente de vous donner d’autres informations dès que possible.


Auteur.e

Jérôme Duval

est membre du CADTM, Comité pour l’abolition des dettes illégitimes et de la PACD, la Plateforme d’audit citoyen de la dette en Espagne. Il est l’auteur avec Fátima Martín du livre Construcción europea al servicio de los mercados financieros, Icaria editorial 2016 et est également coauteur de l’ouvrage La Dette ou la Vie, (Aden-CADTM, 2011), livre collectif coordonné par Damien Millet et Eric Toussaint qui a reçu le Prix du livre politique à Liège en 2011.