7 novembre

Bruxelles, Belgique

Nous nous voulons vivantes, libres et désendettées !

Y a-t-il un lien entre féminisme et monde de la finance ? Pourquoi les femmes et les personnes LGBTQI+ sont plus endettées que les hommes ? Y a-t-il un lien entre les violences aux corps féminisés, l’exploitation de travailleurs-euses et la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
 ? Selon Veronica Gago et Luci Cavallero, autrices du livre Una lectura féminista de la deuda (une lecture féministe de la dette) et activistes du mouvement Ni Una Menos en Argentine, l’analyse féministe est la clé fondamentale pour comprendre non seulement les rapports de pouvoir dans la société mais aussi l’impact genré de la dette privée. Si on veut changer les choses - affirment les autrices - « il est nécessaire de dé-confiner, de de-privatiser cette problématique, lui donner un corps, une voix, un territoire ». Pratiquer « un geste féministe » sur la dette ! Autrement dit, expliciter et collectiviser la violence de la dette pour en finir avec elle.

L’analyse féministe nous permet également d’associer la problématique de la dette à d’autres formes d’exploitation, en premier lieu celle des corps féminisés et celle dont sont victimes les travailleurs et travailleuses de l’économie formelle comme informelle. Il faut oser désobéir aux créanciers pour réussir à briser cette association entre violence domestique, du monde du travail et de la finance sur laquelle le capitalisme financiarisé se base. Nous vous invitions à venir en parler avec les autrices du livre, Luci Cavallero et Veronica Gago, le jeudi 7 novembre à 18h00 à l’Université Populaire (rue de la Victoire, 26 - 1060 Bruxelles).

— Réservez vos places en envoyant un mail à : info(at)cfsasbl.be —

Événement facebook : https://www.facebook.com/events/1327790004056314/


À venir