Participation portugaise à la deuxième université du CADTM

12 juillet 2011 par Rui Viana Pereira


Le groupe de travail contre le paiement de la dett« qui fait partie du mouvement »Démocratie réelle maintenant" a participé à la 2e université d’été du Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers-Monde (CADTM) qui s’est déroulée du 1er au 3 juillet en Belgique. Cette rencontre internationale a réuni des représentants du monde entier autour de thématiques communes telles que la dette souveraine et l’illégitimité ; l’injustice sociale résultant de la transformation de la dette privée en dette publique ; les méthodes et instruments pour l’annulation de la dette et la nécessité de construire une Europe juste et solidaire.

Nous constatons l’affligeant état de misère et d’injustice qui atteint tous les pays périphériques européens, les uns à un stade plus avancé que les autres, mais tous nous souffrons du même type de mesures uniformes et nous sommes avec des propositions d’actions Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
concrètes d’aide et de solidarité avec ces peuples.

Le CADTM présidé par Eric Toussaint qui se trouvait le 30 juin à Lisbonne pour le séminaire « Qu’est-ce qu’audit de la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
et comment le mettre en œuvre ? », à l’invitation du Centre d’Etudes Sociales (CES) travaille depuis 20 ans sur la question de la dette du Tiers-Monde. Eric Toussaint a participé à la commission d’audit de l’Equateur qui a permis l’annulation de près de 70% de la dette externe de ce pays. Ce séminaire de Lisbonne a pu compter sur les interventions de Boaventura Sousa-Santos, d’Eugénia Pires, de José Gusmao, de José Reis, de Manuela Silva et d’Octavio Teixeira, entre autres.

Près de 300 représentants étaient présents à cette université d’été, des activistes/militants, des économistes, des sociologues, des politologues, des religieux et des mouvements sociaux, venant du monde entier, mais surtout d’Europe, d’ Amérique du Sud, d’Afrique du Nord. Le Portugal était représenté par deux personnes : un membre du mouvement « Démocratie réelle maintenant » et un membre du « Mouvement du 12 mars ».

La situation dans les pays périphériques de l’Europe

Cette année, l’Université d’été s’est centrée sur la situation en Europe, dans lesquels les peuples de la périphérie se sont vus imposer une situation de spoliation, d’austérité et la dilapidation du bien commun qui jusqu’à présent semblait réservée aux pays du Tiers-Monde.

Les témoignages personnels, ainsi que des documents écrits et vidéo nous ont permis de saisir jusqu’à quel point les mesures d’austérité imposées par les gouvernements locaux et la troïka Troïka Troïka : FMI, Commission européenne et Banque centrale européenne qui, ensemble, imposent au travers des prêts des mesures d’austérité aux pays en difficulté. [FMI FMI
Fonds monétaire international
Le FMI a été créé en 1944 à Bretton Woods (avec la Banque mondiale, son institution jumelle). Son but était de stabiliser le système financier international en réglementant la circulation des capitaux.

À ce jour, 188 pays en sont membres (les mêmes qu’à la Banque mondiale).

Cliquez pour plus.
, la Banque centrale européenne BCE
Banque centrale européenne
La Banque centrale européenne est une institution européenne basée à Francfort, créée en 1998. Les pays de la zone euro lui ont transféré leurs compétences en matières monétaires et son rôle officiel est d’assurer la stabilité des prix (lutter contre l’inflation) dans la dite zone.
Ses trois organes de décision (le conseil des gouverneurs, le directoire et le conseil général) sont tous composés de gouverneurs de banques centrales des pays membres et/ou de spécialistes « reconnus ». Ses statuts la veulent « indépendante » politiquement mais elle est directement influencée par le monde financier.
et la Commission européenne], - sous couvert de problèmes créés par une crise de la dette de nature douteuse aux contours obscurs - conduit les peuples des zones périphériques à la catastrophe.

Il est maintenant clair pour l’opinion publique de certains de ces pays que nous sommes en présence d’un authentique coup d’Etat fomenté par la finance privée. Un coup d’Etat qui impose des mesures d’austérité barbares et qui par la force et la menace veut diriger les constitutions et la forme de gouvernement de ces pays.

Ce qui impressionne le plus c’est que ce qui compte le plus dans le bilan de la situation des ces peuples, ce n’est pas la spéculation Spéculation Opération consistant à prendre position sur un marché, souvent à contre-courant, dans l’espoir de dégager un profit.
Activité consistant à rechercher des gains sous forme de plus-value en pariant sur la valeur future des biens et des actifs financiers ou monétaires. La spéculation génère un divorce entre la sphère financière et la sphère productive. Les marchés des changes constituent le principal lieu de spéculation.
théorique des économistes, mais les images réelles de l’exploitation et de la misère.

- A Athènes, célèbre pour sa population de chiens et de chats errant dans les rues, la communauté migrante poussée par la faim y a mis fin. La disparition des chats et des chiens nous donne l’exacte mesure de l’inhumanité des plans imposés par la Troika.

- En Hongrie, la privatisation des systèmes d’ assistance et de santé entraîne la mort de maladie, de froid et de faim, dans la rue, à la vue de tous des sans-abris, des indigents et des personnes âgées, qui meurent aujourd’hui

- Ces images, entre autres images d’horreur, de répression brutale et de misère, sont des signes de ce qui attend le Portugal et de ce qui y est déjà en cours, le Memorandum de la Troika dans notre pays n’est, en substance, pas différent de celui qui a été imposé à d’autres pays.

La ligne de travail du groupe contre le paiement de la dette

Dans le premier bilan de notre participation à l’Université d’été du CADTM, nous rendons compte de :

- de la nécessité urgente d’informer et de dénoncer la situation catastrophique commune aux pays périphériques d’Europe. A cet égard, les organes de communication sociale ont un rôle particulier et une responsabilité historique ;

- de la solidarité et de la coopération dans l’action que les représentants d’autres pays offriront à la résistance portugaise contre l’application des mesures d’austérité et pour l’annulation de la dette ;

- de la solidarité que ces peuples nous demandent, pour construire une Europe juste et solidaire ;

- de l’évidence historique que la situation actuelle n’est pas inéluctable et qu’il existe des alternatives à la crise de la dette. Il est possible de suspendre et d’annuler totalement ou partiellement la dette comme c’est déjà arrivé plus de 160 fois au cours du dernier siècle de notre histoire.

- de l’existence d’instruments sociaux et légaux, déjà suffisamment expérimentés dans d’autres pays pour lutter contre le remboursement de dettes injustes.

Nous tenons à ce qu’il soit bien clair, que dans cette période de crise, nous ne sommes pas contre les mesures d’austérité, au contraire, nous privilégions l’application des mesures d’austérité forte imposées à ceux qui, intentionnellement et illégalement, se sont enrichis avant, pendant et après la crise financière qu’ils ont eux-même créé.

Inspiré par cette rencontre internationale, le groupe de travail contre le paiement de la dette va continuer à mettre en place divers instruments pour lutter contre la dette illégitime Dette illégitime Comment on détermine une dette illégitime ?

4 moyens d’analyse

* La destination des fonds :
l’utilisation ne profite pas à la population, bénéficie à une personne ou un groupe.
* Les circonstances du contrat :
rapport de force en faveur du créditeur, débiteur mal ou pas informé, peuple pas d’accord.
* Les termes du contrat :
termes abusifs, taux usuraires...
* La conduite des créanciers :
connaissance des créanciers de l’illégitimité du prêt.
et ses conséquences sociales et environnementales, notamment par le biais d’un audit citoyen et d’appel à la conscience citoyenne et à la mobilisation populaire.

Nous sommes à la disposition des médias pour fournir des données et des informations relatives à la situation actuelle dans les pays de la périphérie de l’Europe, aux outils d’audit indépendant et aux alternative pertinentes aux mesures de la Troïka. Nous préparons actuellement une série de conférences et d’initiatives d’information et d’action qui sera communiquée ultérieurement.




Ce compte rendu a été écrit par Rui Viana Pereira depuis Lisbonne.

Traduction : Guillaume Beaulande et Bruno Fialho

Rui Viana Pereira

est traducteur et sonoplaste, co-fondateur du Comité pour l’audit de la dette publique portugaise (CADPP), membre de Démocracie & dette. Renato Guedes fait de la recherche en physique (sous-particules atomiques) ; il est aussi membre du CADPP. Ces deux auteurs ont publié « Qui paye l’État providence au Portugal ? » (in Quem Paga o Estado Social em Portugal ?, coordonné par Raquel Varela ; Bertrand, Lisbonne, 2012) et « Et s’il y avait le plein emploi ? » (in A Segurança Social É Sustentável, coordonné par Raquel Varela ; Bertrand, Lisbonne, 2013).

Autres articles en français de Rui Viana Pereira (11)

0 | 10

Traduction(s)