Puerto Rico : La colonie qui attire les vautours

15 février par CADTM


Les fonds vautours ont une longue histoire de pratiques prédatrices envers les pays dits en développement, en particulier les pays classés pauvres et très endettés (PPTE). La Zambie est à cet égard un cas d’école. Mais aucun pays n’est épargné. L’Argentine, sur laquelle les fonds vautours se sont acharnés pendant plus de dix ans, en est la démonstration. Depuis la crise de 2007, ces fonds spéculatifs se sont également tournés vers l’Europe en spéculant sur la dette de la Grèce mais aussi vers Puerto Rico.

Depuis 1898, Puerto Rico est une colonie des États- Unis, un « territoire non incorporé » en langage politiquement correct. Les habitants y ont la nationalité étasunienne, mais pas de droit de vote ni de représentation au niveau fédéral. La vie est plus chère et les soins de santé moins bien pris en charge que sur le continent. Pendant des années, l’administration étasunienne a imposé à Puerto Rico une politique faite d’incitants fiscaux massifs pour les grandes entreprises et les classes capitalistes, afin de les pousser à y investir. Ce qu’ils se sont évidemment empressés de faire ! Cela a provoqué la création d’une bulle : les incitants étaient purement artificiels et les « investisseurs » n’avaient aucun projet réel pour Puerto Rico. Ainsi, lorsque l’administration Clinton y a mis fin en 2006, les investisseurs se retirèrent massivement, enfonçant l’île dans une récession Récession Croissance négative de l’activité économique dans un pays ou une branche pendant au moins deux trimestres. dont la « crise » qu’elle traverse aujourd’hui n’est en fait que la continuité.

En tant que colonie, Puerto Rico s’est vue retirer le droit de lancer une procédure de faillite – ce que les collectivités locales étasuniennes peuvent faire afin de restructurer leur dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
, et c’est ce que fit notamment Détroit en 2013. Cette procédure, qui a aussi des impacts négatifs sur la population, permettrait toutefois de se protéger des fonds vautours Fonds vautour
Fonds vautours
Fonds d’investissement qui achètent sur le marché secondaire (la brocante de la dette) des titres de dette de pays qui connaissent des difficultés financières. Ils les obtiennent à un montant très inférieur à leur valeur nominale, en les achetant à d’autres investisseurs qui préfèrent s’en débarrasser à moindre coût, quitte à essuyer une perte, de peur que le pays en question se place en défaut de paiement. Les fonds vautours réclament ensuite le paiement intégral de la dette qu’ils viennent d’acquérir, allant jusqu’à attaquer le pays débiteur devant des tribunaux qui privilégient les intérêts des investisseurs, typiquement les tribunaux américains et britanniques.
qui, depuis 2015, mettent en place leur stratégie mortifère. Leur cynisme est allé jusqu’à accuser le gouvernement de Puerto Rico, dans un rapport commandé à d’anciens économistes du FMI FMI
Fonds monétaire international
Le FMI a été créé en 1944 à Bretton Woods (avec la Banque mondiale, son institution jumelle). Son but était de stabiliser le système financier international en réglementant la circulation des capitaux.

À ce jour, 188 pays en sont membres (les mêmes qu’à la Banque mondiale).

Cliquez pour plus.
, de faire trop de dépenses publiques, notamment dans l’éducation alors que 56 % des enfants de Puerto Rico vivent sous le seuil de pauvreté.

Depuis 2016, plusieurs fonds vautours dont Aurelius, Monarch et Stone Lion ont lancé des actions en justice contre Puerto Rico et font pression sur l’administration des États-Unis. Ces fonds vautours font tout pour empêcher le gouvernement de Puerto Rico d’utiliser le droit de se déclarer en faillite et ainsi de pouvoir restructurer sa dette à l’abri de toute action Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
judiciaire. Soulignons qu’une Commission d’audit de la dette a produit deux rapports, concluant que la moitié de la dette de Puerto Rico est tout simplement illégale. Puerto Rico pourrait donc légalement répudier cette dette [1]. Affaire à suivre…


Cet article est extrait du magazine du CADTM : Les Autres Voix de la Planète