Que faire de la dette sociale ?

8 janvier 2015 par Pascal Franchet

Les déficits et la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
des organismes de la protection sociale sont systématiquement mis en avant par tous les gouvernements depuis 40 ans pour justifier des réformes qui, à chaque fois, détériorent les acquis sociaux des salariés (en activité, privés d’emploi ou en retraite) et de leurs ayants droits. On dénombre ainsi pas moins de 24 réformes d’ampleur depuis le plan Durafour de 1975.

Au fil des années, force est de constater, que non seulement ces déficits ne diminuent pas, mais que la dette augmente au rythme des mesures censées la résorber. Brochure disponible en version pdf

PDF - 1.4 Mo
Que faire de la dette sociale ?

Nous proposons dans cette brochure de regarder de plus près cette « dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
sociale » pour fournir à tout un chacun des éléments utiles pour la comprendre et la combattre, elle et les réformes régressives qu’elle a justifiées.

Nous essaierons de dire ce qu’elle est, d’où elle vient, à qui elle profite, comment cela fonctionne et ce que nous pouvons collectivement en faire. Nous tenterons au passage de tordre le cou à certaines idées reçues.

L’énormité des cadeaux sociaux du gouvernement actuel au patronat et la lutte des intermittents du spectacle et des précaires contre l’application de l’accord minoritaire du 22 mars 2014 en sont les dernières illustrations.

De ce point de vue, le gouvernement français actuel, comme les précédents, s’inscrit dans la droite ligne néolibérale de ce que met en œuvre la Troïka Troïka Troïka : FMI, Commission européenne et Banque centrale européenne qui, ensemble, imposent au travers des prêts des mesures d’austérité aux pays en difficulté. dans les pays du Sud de l’Europe : réduire, voire détruire la protection sociale publique pour satisfaire les appétits du secteur privé et de la finance, quel qu’en soit le prix à payer pour les populations.

La paupérisation d’une partie grandissante de la population, le délitement social et les drames humains que ce type de mesures induit ne peuvent se chiffrer. Ils sont incommensurables.

Puisse cette brochure servir à ceux et celles qui ont lutté, qui luttent et qui lutteront contre la remise en cause des acquis sociaux pour convaincre le plus grand nombre de rejoindre leur combat…

Que faire de la dette sociale ?


Auteur.e

Pascal Franchet

Président du CADTM France


Autres articles en français de Pascal Franchet (36)

0 | 20

    AVP

  • Les Autres Voix de la Planète est le trimestriel édité par le CADTM, envoyé aux abonnés avec la dernière publication parue.

    RÉSEAU

  • Plusieurs membres du réseau réalisent un bulletin d'informations

Autres publications en français :

  • Généalogie du CADTM et des luttes contre les dettes illégitimes
    10 mai - Eric Toussaint, Benjamin Lemoine, Stathis Kouvelakis
  • La Belgique donnée en festin aux fonds vautours : Organisons la contre-attaque !
    23 février - CADTM Belgique
  • Il faut tuer TINA
    3 février - Olivier Bonfond
  • Les questions qui piquent
    14 mars 2016 - CADTM Belgique
  • Les Grecs contre l’austérité
    16 décembre 2015 - Marie-Laure Coulmin Koutsaftis