Quelques pistes à débattre pour d’autres mondes possibles

5 avril 2008 par Olivier Bonfond




Première Partie : Quelle Alternative ?
— Chapitre 1 : Remarques préalables

— Chapitre 2 : Quels autres mondes voulons-nous ?

— Chapitre 3 : Pour une alternative anticapitaliste

Deuxième Partie : L’annulation de la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
au cœur de l’Alternative

— Chapitre 4 : Le Réseau CADTM international

— Chapitre 5 : Mise en perspective historique

— Chapitre 6 : Pourquoi abolir la dette du Tiers-Monde ?

— Chapitre 7 : Pourquoi le Nord n’annule pas ?

— Chapitre 8 : Les initiatives potentielles du Sud

— Chapitre 9 : Pourquoi le Sud n’annule t-il pas ?

Troisième Partie : Les dimensions de l’alternative
— Chapitre 10 : La dimension financière

— Chapitre 11 : La dimension économique

— Chapitre 12 : La dimension sociale

— Chapitre 13 : La dimension politique

— Chapitre 14 : La dimension idéologique

— Chapitre 15 : La dimension écologique

— Chapitre 16 : La dimension agricole

— Chapitre 17 : La dimension globale

— Chapitre 18 : La dimension locale

— Chapitre 19 : La dimension migratoire

— Chapitre 20 : La dimension du genre



Olivier Bonfond

est économiste et conseiller au CEPAG (Centre d’Éducation populaire André Genot). Militant altermondialiste, membre du CADTM, de la plateforme d’audit citoyen de la dette en Belgique (ACiDe) et de la Commission pour la Vérité sur la dette publique de la Grèce créée le 4 avril 2015.
Il est l’auteur du livre Et si on arrêtait de payer ? 10 questions / réponses sur la dette publique belge et les alternatives à l’austérité (Aden, 2012) et Il faut tuer TINA. 200 propositions pour rompre avec le fatalisme et changer le monde (Le Cerisier, fev 2017).

Il est également coordinateur du site Bonnes nouvelles