Procès d’un homme exemplaire

Recension parue dans le Monde diplomatique de janvier 2014

9 janvier 2014 par Pepita Esteban


Dans ce « livre d’intervention », le président du Comité pour l’annulation de la dette du Tiers-Monde (CADTM) Éric Toussaint dresse le portrait du belge Jacques de Groote.
Ce dernier vient d’être condamné par la justice suisse pour une escroquerie dépassant les 800 millions d’euros dans le cadre de la privatisation de la société minière tchèque Mosteck Uhelna Spolecnost (MUS). Or, M. Groote a longtemps œuvré comme administrateur belge auprès du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale. Pas tout à fait un hasard, selon Toussaint qui souligne, moqueur, que « le discours sur la bonne gouvernance concerne les dirigeants des pays du Sud pas les (anciens) dirigeants de la BM et du FMI ». Pour l’auteur, ce procès devrait conduire à un autre, plus large : celui du fonctionnement routinier des Institutions financières internationales, qui devraient rendre compte « pour les multiples violations des droits humains auxquelles elles se sont livrées, et continuent de se livrer, au Nord comme au Sud. »

Procès d’un homme exemplaire



cadtm.org