Semaine d’action contre la dette et Journée mondiale contre la pauvreté

7 octobre 2013 par CADTM


Alors que les grands argentiers se réunissent à Washington pour les Assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale du 11 au 13 octobre, le CADTM en collaboration avec les réseaux travaillant sur la dette (Jubilé Sud, EURODAD, AFRODAD, LATINDAD, Jubile USA) ainsi que les mouvements sociaux qui luttent contre les plans d’austérité à l’échelle mondiale, appelle à une grande mobilisation contre la dette illégitime durant la Semaine d’action contre la dette et les Institutions financières internationales qui se déroulera au niveau mondial du 8 au 15 octobre.

Que ce soient en Amérique latine, en Afrique, en Asie, en Europe ou encore aux États-Unis, les peuples sont victimes de la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
utilisée comme chantage par les créanciers et les gouvernements complices pour imposer des politiques anti-sociales. C’est pour cette raison que le réseau international CADTM travaille à la mise en place d’audits citoyens de la dette publique afin de démontrer que nombre de dettes ne profitent pas aux populations et que les créanciers s’enrichissent sur le dos des peuples. L’objectif de ces audits est de construire un rapport de force pour obtenir l’abolition de la dette illégitime Dette illégitime Comment on détermine une dette illégitime ?

4 moyens d’analyse

* La destination des fonds :
l’utilisation ne profite pas à la population, bénéficie à une personne ou un groupe.
* Les circonstances du contrat :
rapport de force en faveur du créditeur, débiteur mal ou pas informé, peuple pas d’accord.
* Les termes du contrat :
termes abusifs, taux usuraires...
* La conduite des créanciers :
connaissance des créanciers de l’illégitimité du prêt.
, la fin des politiques d’austérité et la mise en place de politiques socialement justes et écologiquement viables. Soulignons qu’un Comité d’audit citoyen de la dette belge a été créé en février 2013.

Au cours de cette semaine d’action Action
Actions
Valeur mobilière émise par une société par actions. Ce titre représente une fraction du capital social. Il donne au titulaire (l’actionnaire) le droit notamment de recevoir une part des bénéfices distribués (le dividende) et de participer aux assemblées générales.
contre la dette et les institutions financières internationales (du 8 au 15 Octobre 2013), plusieurs manifestations sont prévues dans le monde. De nombreux citoyens se mobilisent déjà sur les réseaux sociaux pour dénoncer toute les dettes illégitimes (via l’hashtag #notourdebt) comme celles qui sont contractées pour sauver les banques irresponsables ou encore les dettes qui servent à acheter des armes pour réprimer les peuples.

L'équipe CADTM Belgique

Cette semaine n’a pas été choisie au hasard puisque le 15 Octobre 2013 marquera le 26e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara. Président du Burkina Faso de 1983 à 1987, Sankara fut l’un des dirigeants à se battre contre la dictature de la dette et les politiques imposées par les Institutions financières internationales.

Alors que nous nous apprêtons à vivre, le 17 Octobre prochain, la 20e journée mondiale de lutte contre la pauvreté, le CADTM ne peut qu’abonder dans le sens du dernier rapport produit par OXFAM : les mouvements sociaux se doivent de dénoncer sans relâche le rôle joué par les sauvetages bancaires et les mesures d’austérité dans l’aggravation de la pauvreté et des inégalités.

Combattre la pauvreté et le chantage de la dette est aujourd’hui un impératif car comme l’a si bien dit Thomas Sankara dans son discours prononcé en 1987 à l’Union africaine : « La dette ne peut pas être remboursée parce que si nous ne payons pas, les bailleurs de fond ne mourront pas, soyez-en sûrs. Par contre, si nous payons, c’est nous qui allons mourir, soyons-en sûrs également ».

Contact presse :

Chiara Filoni (CADTM) : chiara chez cadtm.org / 0032 (0) 486 11 98 32

Plus d’infos :

http://cadtm.org/Semaine-globale-d-action-contre-la,9433