Sur la stratégie du CADTM

2 novembre 2020 par Eric Toussaint


(CC - Pixabay)

Quelques mots clés pour présenter le CADTM et sa stratégie :

Quelques explications pour expliciter ces mots-clés [1]

Radicalité : le CADTM élabore et propose des analyses qui vont à la racine des problèmes, en particulier les mécanismes qui génèrent des dettes illégitimes. Ensuite le CADTM propose des solutions qui traitent le mal à la racine. Le CADTM a défini une série de solutions en particulier pour mettre fin aux dettes illégitimes. Le CADTM considère qu’il faut une révolution sociale anti capitaliste et anti patriarcale dans une perspective écologiste, féministe et socialiste.

Convergence : le CADTM essaye systématiquement d’aider à la convergence d’un maximum de mouvements qu’ils soient politiques, sociaux ou autres afin de se mettre d’accord sur une plate-forme et sur des actions qui font avancer le combat pour des changements radicaux.

Unité : la convergence vise à réaliser l’unité la plus large possible sur des objectifs clairs.

Pluralité : dès sa fondation, le CADTM rassemble en son sein des personnes et des mouvements qui viennent d’horizons politiques et philosophiques différents et qui sont d’accord avec la charte politique du CADTM (dans un premier temps il s’agissait de l’Appel de la Bastille rédigé en 1989, ensuite il s’est agi de la charte politique et de la charte de fonctionnement adoptées en 2009, et amendées provisoirement en 2019-2020 en perspective de l’assemblée mondiale du CADTM de 2021).

Internationalisme - antiracisme : c’est au cœur des convictions et de l’action du CADTM.

Transversalité : la thématique des dettes illégitimes, qu’elles soient publiques ou privées, est pour le CADTM un thème transversal tout comme le féminisme et l’éco-socialisme.

Continuité-ténacité : le CADTM se bat depuis sa fondation en 1990 avec comme thématique principale la lutte contre le système des dettes illégitimes. Il évite la dispersion sur de multiples thèmes qui sont mieux traités par d’autres mouvements. Il évite aussi les effets de mode et refuse de se plier aux thématiques imposées par des bailleurs de fonds car il veut garder son entière liberté. Le CADTM fait preuve de ténacité, ce qui implique à certains moments de nager à contre-courant.

Mobilisation : le CADTM est convaincu que ce ne sont pas des actions de lobbying qui feront changer réellement les choses. Ce qui peut modifier la situation, ce sont les mobilisations populaires les plus massives et unitaires possibles, c’est aussi l’auto-organisation des opprimés et des opprimées…

Bien sûr d’autres mots clés peuvent compléter cette liste.

Précision : le CADTM Belgique assume avec ATTAC CADTM Maroc le secrétariat international partagé du réseau mondial CADTM.

Derniers mots : le CADTM est conscient qu’il est une petite organisation même s’il est présent dans plus de trente pays sur 4 continents. Le CADTM ne joue pas à la grenouille qui voudrait se prendre pour un bœuf.




Notes

[1Je reprends ce que j’ai expliqué en quelques minutes dans une partie de mon intervention en introduction à la plénière d’ouverture des Rencontres d’Automne 2020 du CADTM à Liège le 17 octobre 2020 à Liège.

Eric Toussaint

docteur en sciences politiques des universités de Liège et de Paris VIII, porte-parole du CADTM international et membre du Conseil scientifique d’ATTAC France.
Il est l’auteur des livres, Capitulation entre adultes : Grèce 2015, une alternative était possible, Syllepse, 2000, Le Système Dette. Histoire des dettes souveraines et de leur répudiation, Les liens qui libèrent, 2017 ; Bancocratie, ADEN, Bruxelles, 2014 ; Procès d’un homme exemplaire, Éditions Al Dante, Marseille, 2013 ; Un coup d’œil dans le rétroviseur. L’idéologie néolibérale des origines jusqu’à aujourd’hui, Le Cerisier, Mons, 2010. Il est coauteur avec Damien Millet des livres AAA, Audit, Annulation, Autre politique, Le Seuil, Paris, 2012 ; La dette ou la vie, Aden/CADTM, Bruxelles, 2011. Ce dernier livre a reçu le Prix du livre politique octroyé par la Foire du livre politique de Liège.
Il a coordonné les travaux de la Commission pour la Vérité sur la dette publique de la Grèce créée le 4 avril 2015 par la présidente du Parlement grec. Cette commission a fonctionné sous les auspices du parlement entre avril et octobre 2015.

Autres articles en français de Eric Toussaint (857)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 850

Traduction(s)