Toutes en grève le 8 mars !

20 février par ZinTV


Travailleuses domestiques, étudiantes, femmes cisgenre, féministes, musiciennes, femmes lesbiennes, femmes noires, etc., autant de femmes* au parcours singulier qui décident de se rassembler ce 8 mars. Elles nous expliquent pourquoi il est essentiel de s’unir.
Plus d’info sur la grève et les actions du 8 mars : collectief 8 maars

* ou toute personne qui s’identifie comme femme.

AIDA, femme noire, cisgenre, lesbienne, en grève le 8 mars
« Avec ma copine, on a un nom de code et on vérifie si on peut se tenir la main parce qu’on sait qu’on se met potentiellement en danger physique en Belgique en 2019. Me rendre compte que j étais pas toute seule est essentiel, car on développe vraiment un sororité. Si on arrive à s’unir on peut faire bouger les choses ».

AIDA, femme noire, cisgenre, lesbienne, en grève le 8 mars from zin tv on Vimeo.

Alexandra,35 ans, travailleuse domestique, en grève le 8 mars.
Avec 500 euros par mois et le loyer à payer, il ne nous reste plus rien pour vivre. Nous faisons un travail invisible. Pour le rendre visible, on doit s’arrêter pour qu’on se rende compte de la nécessité de ce qu’on fait". Alexandra est membre de la Ligue des travailleuses domestiques CSC-MOC BRUXELLES

Alexandra, travailleuse domestique, en grève le 8 mars from zin tv on Vimeo.



Source : ZinTV

cadtm.org

Autres articles en français de ZinTV (23)

0 | 10 | 20

Dans la même rubrique