Tunisie : Mémorandum à l’attention de la Banque mondiale et du FMI

21 août par Instance Vérité et Dignité, Tunisie


Nous publions un document d’une très grande valeur dont devraient s’inspirer de nombreux États. En 24 pages captivantes, est résumée l’histoire des relations entre la Banque mondiale, le FMI et la Tunisie depuis le début du 19e siècle jusqu’à aujourd’hui.

Le document se conclut de la manière suivante : l’Instance Vérité & Dignité (IVD), en tant qu’Institution de l’État tunisien en charge des réparations dues aux victimes dans le processus de la justice transitionnelle, a établi la responsabilité de la Banque mondiale et du FMI dans les violations énumérées dans le document que nous publions et en conséquence demande à ces deux institutions de prendre les dispositions appropriées en vue de réparer les préjudices subis par les victimes au sens de la loi sur la justice transitionnelle ainsi qu’à l’ensemble des citoyens tunisiens représentés par l’Etat tunisien, pour ce qui concerne les violations économiques. Ceci doit se traduire par des actes de réparations qui sont :
1- La reconnaissance des faits et la présentation des excuses.
2- Le versement des indemnités pécuniaires aux victimes individuelles, aux régions polluées et marginalisées ainsi qu’à l’Etat tunisien en sa qualité de victime des dispositions financières inéquitables.
3- L’annulation de la dette multilatérale de la Tunisie étant donné qu’il s’agit d’une dette illégitime.

L’estimation des préjudices à réparer devra être évaluée dans le cadre d’une commission qui sera créée à cet effet.

Le CADTM soutient avec enthousiasme les 3 demandes avancées par l’Instance Vérité & Dignité.