Un premier bilan de la campagne de soutien international à la Commission de la vérité sur la dette grecque

22 mai 2015 par CADTM


En un peu plus de 15 jours, l’appel de soutien au travail de la Commission d’audit de la dette en Grèce – qui avait été lancé par plus de 300 personnalités (dont Noam Chomsky, Ken Loach, Susan Georges, etc.) - a déjà récolté plus de 6000 signatures venant de l’Europe et du monde entier. A relever le soutien important des États-Unis, en particulier du monde académique, mais aussi du monde associatif et militant.

L’appel a déjà été traduit en 15 langues (français, anglais, italien, portugais,espagnol, catalan, allemand, arabe, serbo-croate, grec, berbère, russe, basque, turc et persan) et est disponible ici : http://greekdebttruthcommission.org/

Cette initiative est historique en Europe et on sait que le moment est crucial pour la Grèce, un pays mis à genoux par les politiques imposées par la Troika, où droits sociaux et économiques les plus élémentaires sont bafoués au nom du remboursement d’une dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
qui n’a pas été contractée au bénéfice de sa population. Aujourd’hui, les créanciers maintiennent une pression maximale pour empêcher tout pas de côté de la Grèce. En effet, cela entraînerait une vague d’espoir dans toute l’Europe et pourrait inspirer de nombreux peuples soumis aux diktats de la dette et de l’austérité.

C’est pour ces raisons que le soutien au travail de cette Commission d’audit est fondamental, car le but de celle-ci est de fournir une étude minutieuse sur laquelle le gouvernement grec pourra s’appuyer afin d’annuler en tout ou en partie sa dette sur base de critères d’illégalité, illégitimité, d’odieuseté et d’insoutenabilité.

Il est crucial que les mouvements sociaux en Europe et au-delà accompagnent et soutiennent une telle initiative de nature à renverser le discours dominant sur la dette et à accélérer la rupture avec l’austérité. Il est important que le travail de la Commission soit diffusé et popularisé auprès de larges couches de la population, qui sera en définitive la seule capable d’infléchir le rapport de force. Il s’agit également de soutenir les campagnes d’audit citoyen de la dette actifs Actif
Actifs
En général, le terme « actif » fait référence à un bien qui possède une valeur réalisable, ou qui peut générer des revenus. Dans le cas contraire, on parle de « passif », c’est-à-dire la partie du bilan composé des ressources dont dispose une entreprise (les capitaux propres apportés par les associés, les provisions pour risques et charges ainsi que les dettes).
dans d’autres pays (France, Espagne, Belgique, etc.) et de reproduire l’expérience dans nos propres pays !

L’audit et la remise en cause de la dette est un exercice démocratique qu’il est temps de multiplier.

C’est pour cela que nous faisons appel à tous les mouvements sociaux, les associations de la société civile, les syndicats, les militant.e.s et les collectifs pour un soutien massif et une mise en valeur de cette initiative dans leur réseaux respectifs.

La lutte du peuple grec est notre lutte !