Ve rencontre internationale du CADTM Amérique latine et Caraïbe

Montevideo, Uruguay - 9, 10, 11 octobre 2014

14 octobre 2014 par CADTM


La Ve rencontre internationale du CADTM Amérique latine et Caraïbe a été précédée le 8 octobre 2014 par une conférence de presse au cours de laquelle les délégués du CADTM ont présenté les priorités du mouvement.

Etaient présents les médias et journalistes suivants : Hernán Reyes (Telám Argentina, l’agence de presse officielle argentine), Eugenia Rodriguéz Cattaneo (Hispan TV), Fabián Cardozo, Carlos Castillo (DPA, l’agence de presse allemande) et Aram Aharonian (un des fondateurs de Telesur, il dirige aujourd’hui le site http://questiondigital.com/ et participe activement à d’autres sites comme http://www.nodal.am/). Cette conférence de presse a notamment donné lieu à une dépêche de l’agence de presse allemande (voir « Piden en Uruguay retomar como prioridad la revisión de deuda externa ») - reprise par différents médias y compris au Mexique - ainsi qu’à une note de presse de l’agence argentine TELAM (voir « Argentina es un ejemplo de soberanía »). Elle a également été suivie par la publication d’une longue interview d’Eric Toussaint dans Tiempo Argentino, un des principaux quotidiens argentins, le dimanche 12 octobre 2014 (voir « Los buitres son la vanguardia de la política exterior de EE UU »).

C’est la première fois que le CADTM Amérique latine et Caraïbe tenait une réunion internationale dans la capitale uruguayenne. 3 délégués du CADTM Colombie (William Gaviria, Camila Galinda et John Freddy Gomez), 4 délégués d’ATTAC-CADTM Argentine (Maria Elena Saludas, Salomé Vuarant, Julio Gambina et Jorge Marchini), plusieurs délégués de la Plateforme DESCAM–CADTM Uruguay (dont Ramiro Chimuris, son animateur principal), 2 délégués du CADTM Venezuela (Farah Antor, ex-députée au parlement andin et Gonzalo Gomez, fondateur du site www.aporrea.org), Camille Chalmers de la PAPDA–CADTM Haïti, Jose Meneses de l’Audit citoyen de la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
du Brésil ainsi qu’Eric Toussaint, représentant le secrétariat international du CADTM, ont participé à cette rencontre.

Les travaux ont porté sur les sujets suivants :
1. une évaluation de la situation internationale (l’évolution de la crise mondiale, le conflit de l’Argentine avec les fonds vautours Fonds vautour
Fonds vautours
Fonds d’investissement qui achètent sur le marché secondaire (la brocante de la dette) des titres de dette de pays qui connaissent des difficultés financières. Ils les obtiennent à un montant très inférieur à leur valeur nominale, en les achetant à d’autres investisseurs qui préfèrent s’en débarrasser à moindre coût, quitte à essuyer une perte, de peur que le pays en question se place en défaut de paiement. Les fonds vautours réclament ensuite le paiement intégral de la dette qu’ils viennent d’acquérir, allant jusqu’à attaquer le pays débiteur devant des tribunaux qui privilégient les intérêts des investisseurs, typiquement les tribunaux américains et britanniques.
, l’évolution des gouvernements progressistes au Venezuela, en Bolivie et en Equateur, …) ;
2. l’activité des organisations présentes à la réunion ;
3. les activités du secrétariat international du CADTM (le processus de mise en place du secrétariat international partagé entre ATTAC-CADTM Maroc et le CADTM Belgique, les préparatifs du prochain forum social mondial qui se tiendra en Tunisie à la fin mars 2015 ...) ;
4. le renforcement de la collaboration avec les autres réseaux qui agissent en Amérique latine sur la problématique de la dette (Latindadd et Jubileo Sur Americas) ;
5. la prochaine publication par le CADTM des chiffres de la dette 2015 ;
6. le programme d’activités du CADTM Amérique latine et Caraïbe en 2015. Il faut souligner que la dette est revenue au centre de l’agenda politique comme conséquence du conflit entre l’Argentine et les fonds vautours (voir « Les fonds vautours sont une avant-garde » et la vidéo « Lutter contre les fonds vautours » ainsi que « Réflexions initiales quant à la décision de l’ONU d’établir un cadre juridique multilatéral applicable aux opérations de restructuration de la dette publique »).

Comme chaque année, le CADTM AYNA a combiné la réunion interne avec un programme d’activités publiques. Cette année, un séminaire international intitulé “Amérique latine et Caraïbe : Processus d’intégration continentale / Alternatives / Modèles de “développement”/ Ressources naturelles et énergétiques/ Vers quoi allons-nous ?” a été organisé. Au cours de celui-ci, une douzaine de conférencier.ère.s ont pris la parole. Outre les délégués présents à la réunion interne du CADTM, plusieurs invités sont intervenu : Julio Chirino, ambassadeur du Venezuela en Uruguay, a présenté sa vision du difficile processus d’intégration en cours ; Aristides Cortis, un magistrat argentin à la forte expérience puisque juge au début des années 1970 (avant la dictature militaire de 1976-1983) et aujourd’hui juge suppléant à la Cour suprême argentine ; Aristides Cortis a développé de manière documentée les batailles juridiques réalisées en Argentine au cours des dernières décennies autour de la question de la reconquête de la souveraineté, du contrôle et de l’imposition des multinationales, etc. Plusieurs intervenants uruguayens (Enrique Viana, Gabriela Núñez, Juan Lluberas) ont également présenté différentes thématiques concernant la dette, les traités bilatéraux, les destructions environnementales, les inégalités sociales,… Nous avons réalisé une vidéo-conférence avec Javier Echaide d’ATTAC-CADTM Argentine afin qu’il explique le travail de la commission d’audit des traités bilatéraux mise en place par le gouvernement équatorien en 2013. Cette commission doit terminer ses travaux au début de l’année 2015. Aram Aharonian (un des fondateurs de Telesur) a mis en évidence l’appareil médiatique aux mains de la droite et du grand capital et les campagnes internationales de désinformation qui sont menées pour discréditer les luttes sociales en cours et les gouvernements progressistes.

Ce séminaire, qui s’est tenu le jeudi 9 octobre, a été suivi par une conférence publique réalisée le lendemain en soirée dans la salle académique de l’université de Montevideo. Cette conférence était intitulée « Dette publique globale, droit international et droits humains au XXIe siècle ». Le lieu choisi pour tenir cette conférence était éminemment symbolique car c’est là que Che Guevara a prononcé en 1962 une fameuse conférence pour dénoncer l’expulsion de Cuba de l’OEA (l’organisation des Etats américains) sous la pression des Etats-Unis. Julio Gambina, Eric Toussaint, Aristides Corti, Camille Chalmers, Dardo Arigón, Camila Gaalinda et Maria Elena Saludas ont pris la parole durant cette conférence. L’activité s’est conclue par le récital d’un chanteur populaire uruguayen.

Le lendemain, samedi 11 octobre 2014, le CADTM AYNA a tenu une longue séance de travail sur l’évolution politique en cours au Venezuela, en Colombie, au Brésil, à Haïti, en Argentine et en Uruguay. Les délégués sont repartis vers leurs pays respectifs [1] le dimanche 12 octobre, alors qu’en Bolivie le peuple réélisait Evo Morales pour un troisième mandat présidentiel avec une majorité de 62%.



Notes

[1De son côté, Eric Toussaint s’est rendu à Buenos Aires pour une série d’activités : participation à un grand forum pour la suspension de la dette (voir « Audiencia Pública Deuda y Comisión Investigadora ») le mardi 14 octobre ; réunion au parlement avec les députés et sénateurs favorables au lancement d’une commission parlementaire d’audit de la dette (voir « Deuda y Soberanìa en America Latina ») le mercredi 15 octobre ; intervention lors d’une grande conférence sur la crise actuelle et sur une nouvelle architecture internationale à construire, dans la ville de La Plata le 17 octobre (voir le programme complet). Par ailleurs, plusieurs médias argentins importants ont contacté Eric Toussaint pour différentes interviews. Ceux-ci seront publiés sur le site Internet du CADTM

Traduction(s)