Vers une nouvelle crise de la dette du Sud ?

10 avril 2010 par Eric Toussaint , Renaud Vivien


Dans un contexte de crise globale, la question de la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.
Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.
Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics.
, dans ses différentes dimensions (interne, externe, privée, publique, écologique…), est devenue incontournable tant au Sud qu’au Nord de la planète. Les conséquences sont particulièrement dramatiques pour les pays en développement (PED) croulant encore sous le poids d’une dette largement illégitime2qui fait obstacle à la satisfaction des besoins humains fondamentaux. Presque 30 années après le déclenchement de la crise de la dette du tiers-monde en 1982, le Sud3 en subit toujours les effets puisque les PED continuent à consacrer une part considérable de leurs budgets au remboursement de la dette publique externe et interne et à appliquer les mesures dictées par les Institutions financières internationales (IFI). Et cette domination des bailleurs de fonds risque même de se renforcer comme c’est le cas actuellement en Europe de l’Est, vu que les conditions d’une nouvelle crise de la dette du Sud sont réunies en 2010. Le diagnostic est certes inquiétant (I) mais il ne saurait éclipser les alternatives progressistes en cours dans certaines parties du monde basées sur le droit international (II).



Eric Toussaint

docteur en sciences politiques des universités de Liège et de Paris VIII, porte-parole du CADTM international et membre du Conseil scientifique d’ATTAC France.
Il est l’auteur des livres Le Système Dette. Histoire des dettes souveraines et de leur répudiation,Les liens qui libèrent, 2017 ; Bancocratie, ADEN, Bruxelles, 2014 ; Procès d’un homme exemplaire, Éditions Al Dante, Marseille, 2013 ; Un coup d’œil dans le rétroviseur. L’idéologie néolibérale des origines jusqu’à aujourd’hui, Le Cerisier, Mons, 2010. Il est coauteur avec Damien Millet des livres AAA, Audit, Annulation, Autre politique, Le Seuil, Paris, 2012 ; La dette ou la vie, Aden/CADTM, Bruxelles, 2011. Ce dernier livre a reçu le Prix du livre politique octroyé par la Foire du livre politique de Liège.
Il a coordonné les travaux de la Commission pour la Vérité sur la dette publique de la Grèce créée le 4 avril 2015 par la présidente du Parlement grec. Cette commission a fonctionné sous les auspices du parlement entre avril et octobre 2015. Suite à sa dissolution annoncée le 12 novembre 2015 par le nouveau président du parlement grec, l’ex-Commission poursuit ses travaux et s’est dotée d’un statut légal d’association sans but lucratif.

Renaud Vivien

membre du CADTM Belgique, juriste en droit international. Il est membre de la Commission pour la Vérité sur la dette publique de la Grèce créée le 4 avril 2015.

Autres articles en français de Renaud Vivien (131)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 130