Vidéo : Nicolas Sersiron à Bordeaux - Dette et extractivisme

25 janvier par Nicolas Sersiron

Nicolas Sersiron

Les ressources naturelles sont le fondement du monde globalisé d’aujourd’hui. Dominée par la religion monothéiste du profit, la société marchande ne cesse d’étendre son emprise à tous les territoires de la planète.

La civilisation occidentale, devenue thermo-industrielle depuis la découverte de la machine à vapeur avec le charbon puis du pétrole avec le moteur à explosion, ne peut se passer des énergies fossiles pour maintenir sa croissance. Sans elle le capitalisme disparaîtrait. Alors, pour assurer leur pérennité, les détenteurs de capitaux doivent creuser toujours plus profond, exploiter de nouveaux gisements quelqu’en soit le prix pour les peuples, l’avenir de leurs enfants, les écosystèmes ou le climat. La justice et une vie digne pour tous ne seront possibles que dans un monde post-extractiviste.

Le CADTM remercie Gérard Ribière pour la réalisation de cette vidéo.


Auteur.e

Nicolas Sersiron

Ex-président du CADTM France, auteur du livre « Dette et extractivisme » Après des études de droit et de sciences politiques, il a été agriculteur-éleveur de montagne pendant dix ans. Dans les années 1990, il s’est investi dans l’association Survie aux côtés de François-Xavier Verschave (Françafrique) puis a créé Échanges non marchands avec Madagascar au début des années 2000. Il a écrit pour ’Le Sarkophage, Les Z’indignés, les Amis de la Terre, CQFD. Il donne régulièrement des conférences sur la dette.


Autres articles en français de Nicolas Sersiron (56)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50